RPG Post-Apocalyptique / City. Venez percer les secrets d'Eternalis...
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 1.05 [25/06] Devant l'appartement de Kramer

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Invité

Invité



MessageSujet: 1.05 [25/06] Devant l'appartement de Kramer   Sam 12 Nov - 1:25

    ==> L'ascenseur

    Rester dans le couloir ? Alors là, surement pas. Si Kramer devait crever, je voulais être là pour voir le spectacle. Il avait bien accélérer l’allure, mais pas assez pour m’échapper. On entendait Avery hurler. J’avais presque mal pour elle. Je n’osais imaginer dans quel état on allait la trouver. Une fois devant la porte, Keller répéta ses ordres. Je n’avais toujours aucune envie d’obéir, mais je ne m’attendais pas à voir face à moi 2 gardes en blouse, qui eux avaient bien l’intention de me barrer le passage. J’étais seule et sans arme, je ne pouvais pas faire grand-chose. Je me contentais de crier au directeur…

    - Vous avez toujours le bip en cas de besoin !

    Est-ce qu’il m’avait entendu ? Rien n’était moins sur. Je perdais mon temps ici, ca m’exaspérait. Je faisais les 100 pas devant la porte. Les gardes ne me quittaient pas des yeux, forcément. Ils n’avaient pas mieux à faire ces deux là ?

    - Putain, les mecs, c’est à vous qu’il parlait, laissez moi passer.
    - Vous ne devriez même pas être là, Melle Vaneloni.
    - Oui, mais j’y suis. Preuve que Keller me fait confiance un minimum. Alors lâchez-moi un peu.
    - Vous n’entrerez pas.
    - Appelez au moins la Régie. Qu’on sache ce qu’il se passe là dedans…
    - On le saura bien assez tôt.
    - Vous me faites chier.

    Forcément, on leur avait appris à ne pas se poser de questions. Sauf que moi, ca ne m’arrangeait pas. Qu’est ce qu’il se passait ? Qui était responsable ? Pourquoi c’était arrivé ? Il y avait trop de questions dont j’avais hâte d’avoir les réponses. J’avais besoin de savoir.

    Quelques secondes plus tard, la porte s’ouvrit et Cole sortit de là. Je fis un pas en arrière.

    - T’as rien ? Il se passe quoi là-dedans ? Reste à distance quand même, on ne sait jamais…
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Cole Aterman

Agent de sécurité - Resp. niv 4 / Co-Admin Scénariste


. Nombre de messages : 56
. Doublons : Raph, Kyle, Novak
. Type de rp : Scénar uniquement

Carte d'Identité
Age: 39 ans
Localisation : Chez Kramer.
Relations :

MessageSujet: Re: 1.05 [25/06] Devant l'appartement de Kramer   Sam 12 Nov - 1:51

===> Appartement de Kramer

Les deux gardes en blouse ont reçu pour ordre de ne laisser entrer personne, et même une petite curieuse comme Emily ne peut passer outre. Finalement, j'ai eu la "chance" d'être arrivé le premier. Parce que j'ai comme l'impression que cette histoire sera étouffée... J'ai la chance de savoir. Savoir quoi? Peu de choses, finalement, sinon que Kramer n'est pas bourrée, qu'elle va peut-être crever, que Ty a raison, et qu'il se passe quelque chose de PLUS. Déjà que tout le complexe est trouble...

Emily me pose des questions, évidemment. Je regarde les deux gardes en blouse.

- C'est bon, on s'éloigne.

Puis je fais quelques pas avec Emily. Je parle à voix basse. Attendant d'avoir passé une des caméras de surveillance, des fois que.

- C'est assez grave. Moi ça va, mais Kramer en est à cracher ses poumons. C'est pas beau à voir. La régie a les yeux braqués sur elle.

Bien entendu, la situation me touche plus qu'elle ne le devrait... Je dois d'ailleurs avoir l'air blême. En plus d'avoir une amie touchée par cette étrange maladie, les questions s'accumulent. Je sais que Keller n'est pas blanc bleu, mais de là à vouloir éliminer un des meilleurs gardes... Est-ce que Kramer a découvert quelque chose? Enquêter dans un lieu protégé par le secret et des gardes armés, c'est jamais évident, et une réponse amène souvent deux autres questions. Et une question peut très bien apporter la mort.
je me dois de rester calme, de prendre du recul et de réfléchir, parce que la précipitation n'aurait rien de bon.

Et là, je me demande si je n'ai pas fait une erreur en parlant à Emily... je suis un peu trop à fleur de peau, mais Emily mle connaît un peu trop bien. C'est à dire un peu mieux que les autres. C'est une futée, cette femme. Et là, je suis devenu un peu trop émotionnel. Je dois me ressaisir. S'il y a une fuite d'information, ça peut mener à moi, et je préfèrerais éviter...

Je regarde en arrière, les gardes essaient surtout de savoir ce qu'il se passe vraiment à l'intérieur, vu que Keller y est. Tant mieux...

_________________

[kit by MOUAH]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/Debos.Stuff
avatar
Invité

Invité



MessageSujet: Re: 1.05 [25/06] Devant l'appartement de Kramer   Sam 12 Nov - 3:58


    Je me laissais entrainer par Cole un peu plus loin. A l’abri des oreilles indiscrètes, il serait peut être un peu plus bavard. Il faisait une sale tête, je n’aimais pas ça. Il n’était pas du genre à paniquer ou à montrer un moindre signe de faiblesse, je voyais bien que c’était plus grave que ce qu’il pouvait penser. Il fallait faire attention à bien protéger les secrets du complexe. Ce n’était pas le moment que qui que ce soit découvre quoi que ce soit. Et justement, mes craintes se montraient fondées quand il m’annonça que la Régie avait les yeux sur Kramer. Cet imbécile avait avoué à quelqu’un d’extérieur à la sécurité que la régie avait des caméras dans les appartements… Bon, d’accord, j’étais au courant, mais je n’étais pas censé l’être et Cole n’en savait normalement rien. Ca c’était de la panique.

    - Ok. Il va falloir te calmer avant tout. Toi, ça ne va pas du tout, là. Des malades, y en a plein le niveau 4. Kramer a pu se chopper n’importe quoi n’importe comment. A moins que tu saches autre chose ?

    Genre si je vais la rejoindre en enfer ?

    Kramer avait pu tout lui dire comme rien. Cole avait pu entendre parler Keller ou Feilster de n’importe quoi à leur insu. Quoi qu’il ait entendu d’un coté ou de l’autre je devais le savoir. C’était à moi de jouer. Cole, je le connaissais assez pour bien voir qu’il était affecté au plus au point par tout ça. Il ne l’aurait pas été si le sort de Kramer lui était indifférent. A moi de jouer là-dessus.

    - Elle est venue me voir avant le bal, tu sais. Elle avait les épaules très abimées comme si on l’avait violenté. Elle m’a même dit qu’elle craignait pour sa vie. Cole, je t’en prie, tu dois me répondre. Est-ce que tu sais si certains d’entre nous seraient en danger ? Qui lui a fait du mal ?

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Finlay Reynolds

Garde non gradé / Meilleur joueur épisodes 3 et 4


. Nombre de messages : 562
. Doublons : Don Higgins.
. Type de rp : Les deux

Carte d'Identité
Age: 33 ans
Localisation : Niveau 1
Relations :

MessageSujet: Re: 1.05 [25/06] Devant l'appartement de Kramer   Dim 13 Nov - 5:12

    => L'ascenseur

    Comment la soirée avait-elle pu tourner au vinaigre de la sorte ? Et qu'avait donc Kramer...Toute l'inquiétude que j'avais pu lire sur le visage de Ty m'amenait à penser que tout ce qui se déroulait était d'une importance cruciale. Kramer avait des ennuis et il était hors de question pour moi de rester à ne rien faire. Ce n'était pas du sentimentalisme ou une quelconque pitié de ma part mais un principe sévèrement ancré dans mon âme de guerrier. Jamais je ne laisserais tomber un camarade, un frère ou une soeur d'arme. J'avais été à bon école. Pendant que la cabine s'élevait je vérifiais mon arme par pur éthique professionnelle. Elle était chargée et prête à l'emploi. L'intérieur de la poche de ma veste était pour le moins gonflée et en tâtant la bosse, je me rendis compte que j'avais encore en ma possession les pellicules de la jeune photographe rencontré au bal. Pas sur qu'elles les revissent un jour ! En repensant au bal, je revoyais aussitôt Cate. Je n'arriverais donc jamais à lui parler en tête à tête...Pourtant tout avait si bien commencé.

    Les portes de l'ascenseur s'ouvrirent lentement et je me précipitais aussitôt dans le couloir, direction l'appartement de Kramer. Quelle ne fut pas ma surprise d'apercevoir du monde devant sa porte. Deux cosmonautes se tenaient devant l'entrée, barrant ostensiblement la porte de leur combinaison éclatante. Emily et Cole s'entretenaient un peu plus loin. Merde c'était bien ma veine ! L'espace d'une seconde, j'envisageais de me saisir de mon arme et de mettre en joue les deux hommes afin de pouvoir accéder à Avery mais je me ravisais aussitôt, ce n'était guère très diplomate. Je m'avançais donc vers eux, la démarche assurée et la mine sombre:

    " Messieurs, je viens m'assurer de la santé de Kramer.
    Les deux hommes se dévisagèrent un instant avant de revenir sur moi.
    - Nous nous occupons d'elle monsieur Reynolds.
    - Cela ne répond pas à ma question, alors laissez-moi passer.
    Je forçais le passage et fus aussitôt freiner dans mon entreprise par deux mains posées sur mes épaules.
    - Vous ne pouvez pas rentrer. Nous avons nos ordres.
    - Je me fous de vos ordres, j'exige de voir Kramer immédiatement.

    A une époque, je pouvais me permettre d'être aussi autoritaire mais ce temps là était révolue.
    - Hors de question. Tout ce que nous pouvons vous dire, c'est que nous contrôlons la situation. Retournez à vos occupations et laissez nous les nôtres. "

    Je serrais les poings afin de m'astreindre au calme. Je fis jouer mes épaules et plongeais mon regard dans mon propre reflet que me renvoyait la couche de plexiglass des masques que possédaient les deux gaillards. Je devais m'armer de patience si je voulais avoir la moindre nouvelle au sujet d'Avery. Leur tenue en disait déjà suffisamment long. Se pouvait-il que la rouquine eût été contaminé ? Impossible ! Aucune fuite n'avait été détecté, rien. A moins que...Une idée saugrenue germait dans mon esprit. Non, personne ne pouvait s'abaisser à cela. Je réfutais l'idée que quelqu'un ait pu utiliser le virus à des fins personnels. C'était tout bonnement impensable ! Voilà que je virais parano...

    Malgré mon déni, je sentais les fils de cette idée saugrenue empoisonnés peu à peu mon esprit. On m'avait appris à analyser, stocker, trier, rassembler les informations, faire face aux situations les plus délicates, ne pas trembler devant l'adversité et surtout, faire preuve de logique, de réflexion, d'intuition. Et cette dernière me criait que quelque chose ne tournait pas rond dans cette histoire. Peut-être n'étions-nous que des marionnettes entre les mains d'un ou plusieurs artistes, jubilant face au spectacle que nous devions leur proposer. Le simple fait d'imaginer que je puisse être utilisé me mettait hors de moi. Néanmoins, je gardais cette idée dans un recoin de mon cerveau.

    Je me détournais de la porte et me dirigeais vers l'autre duo. Au vu de la posture et du visage déconfit de Cole, j'en déduisais qu'il possédait certaines informations pas vraiment rassurantes...Je m'avançais comme si de rien était et les saluais tout deux d'un hochement de tête avant de prendre la parole sans me soucier d'interrompre leur propre conversation:

    " Dites-moi que vous avez des nouvelles à propos de Kramer ou je fais sauter le caisson des deux gorilles là-bas pour en avoir. "

    Kramer avait beau se comporter étrangement avec moi, je ne lui en tenais pas rigueur. Tout ici était étrange et malgré cela, j'éprouvais de l'affection et du respect pour ce qu'elle accomplissait dans ce complexe. Elle était ma protégée fut un temps, et en tant que tel, je me devais de lui porter assistance quoi qu'il puisse m'en coûter !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Cole Aterman

Agent de sécurité - Resp. niv 4 / Co-Admin Scénariste


. Nombre de messages : 56
. Doublons : Raph, Kyle, Novak
. Type de rp : Scénar uniquement

Carte d'Identité
Age: 39 ans
Localisation : Chez Kramer.
Relations :

MessageSujet: Re: 1.05 [25/06] Devant l'appartement de Kramer   Dim 13 Nov - 9:42

En effet, il me faut me calmer, car je viens de faire la première boulette de ma vie... Je lui ai dévoilé l'existence des caméras. PUTAIN QUEL CON! Comme quoi, il faut vraiment que je me ressaisisse. Tout parce qu'une personne qui crache le sang me ramène un peu trop à certains souvenirs. Putain, mais j'en vois tous les jours des cas pathologiques bien dégueulasse, en 41. Seulement, bon, je prends sur moi, et ce n'est pas quelqu'un que je considère comme un proche.
Puis j'en ai tué de mes mains, des gens. Des pauvres types de gangs adverses qui auraient préféré rester avec toutes leurs dents et tous leurs doigts...
A croire que vraiment, après quatre ans, je commence à craquer.

Je respire.

Et elle me soupçonne d'en savoir plus, et ça me fait chier, là, d'avoir laisser filtrer les caméras...

- Je sais pas où elle a chopé ça, j'ai pas encore vu ça au niveau 4.

Puis je me dis, là, que peut-être je me monte le bourrichon pour rien, que ce n'est qu'une fausse alerte, que malgré ça, Kramer sera sur pied et retour avec son caractère de furie dans une semaine...

Mais je n'ai pas le temps d'en dire plus... et c'est tant mieux, plus loi, y'a Reynolds qui essaie d'entrer, mais les gardes font leur boulot... dans leur intérêt. Sans quoi l'un d'entre eux pourrait très bien se retrouver victime d'une fuite inopinée... Finley ne baisse pas les bras. ce n'est pas son genre, en quatre ans, j'ai un peu appris à connaître le bonhomme. C'est un mec solide et opiniâtre. Il ne laissera pas tomber Kramer... pas plus mal, cela dit.
Il arrive vers nous.

- C'est encore trop tôt pour le savoir. Si on en croit les apparences et les symptômes, c'est vraiment mal barré, mais je vous déconseille de leur mettre du plomb dans la cervelle.

Il nous faut être patient. Et je suis bien content que Finley soit là. Cela m'évite de m’épancher encore plus sur Emily... On a beau avoir l'air d'être dans le même camp, elle et moi, vaut mieux rester méfiant, et j'ai déjà fait la boulette du siècle. Je me demande ce qu'elle fera de cette information. Et je pense tellement à ça, que finalement, ça me sort un peu de ma turpitude. Je me ressaisis. Et ce n'est pas plus mal. J'ai montré assez de faiblesses ce soir pour les quatre années passées et les quinze à venir.

Je me demande ce que devient Ty, sans doute dans une cellule au niveau 4... Mais impossible de demander, ça me mettrait dans une position encore plus périlleuse.

_________________

[kit by MOUAH]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/Debos.Stuff
avatar
Invité

Invité



MessageSujet: Re: 1.05 [25/06] Devant l'appartement de Kramer   Lun 14 Nov - 8:29


    Il n’avait jamais vu ça au niveau 4 ? Alors Kramer avait raison, et ca ne venait pas du niveau 4… Mais est-ce que c’était bon signe ou mauvais signe ? Cole ne m’apprenait pas grand chose pour le moment. Je voyais bien qu’il était inquiet, mais je n’étais pas du genre à plaindre la reine des emmerdeuses. Son inquiétude, je m’en fichais pas mal. C’était pour ma gueule que j’étais inquiète. Mais, bien sur, je devais garder pour moi cette angoisse absolument abominable. Mon visage ne reflétait rien. Il restait serein et d’un calme que tous les dieux olympiens m’enviaient. Pourtant, ils savaient très bien à quel point j’avais envie de l’empoigner, de le secouer en hurlant « Est-ce que Keller a tué Avery Kramer ???? »

    - Cole, en ton âme et conscience, et je te demande ça parce qu’Avery elle-même est venue me trouver, et que tu sais que pour qu’elle vienne me trouver c’est qu’elle était vraiment désespérée… Est-ce que je dois tuer les gardes et pénétrer les lieux en urgence ? J’ai fait fermer sa putain de clinique parceque Keller s’éclatait avec des cobayes, je connais ce type. Si tu sais quelque…

    Pas le temps de finir ma phrase. Du bruit du côté de la porte me fit tourner la tête. Les gardes barraient le passage à Finlay. Lui aussi s’inquiétait de son sort ? Non mais elle leur faisait quoi à ces types, cette garce ? Avery était la pire cinglée que je connaissais, pourquoi j’étais la seule à me rendre compte que sa mort était une bonne chose pour l’humanité ? J’observais la scène au cas où j’aurais besoin d’intervenir. Mais les deux idiots savaient faire leur boulot, à mon grand désespoir… Finlay optait pour le calme et vint vers nous. Ca ne m’arrangeait pas. Je voulais discuter avec celui qui avait des infos intéressantes, pas avec celui qui ne pouvait pas les avoir.

    - Et étant donné que j’ai moi-même reçu l’ordre de ne laisser entrer personne dans cet appart, il vaut mieux que tu restes à distance de la sécurité.

    J’avais dit ça avec le sourire, mais avec un regard sérieux. Les deux singes ne valaient pas la lionne que j’étais.

    - Ne t’en fais pas pour elle… Tu la connais, elle est solide. La dernière fois que je t’ai vu tu conduisais Ty en cellule. Qu’est ce qui a changé depuis ? Il a été abattu dans un couloir ?

Revenir en haut Aller en bas
avatar
La Régie

PNJ


. Nombre de messages : 44
. Doublons : PNJ
. Type de rp : Les deux

MessageSujet: Re: 1.05 [25/06] Devant l'appartement de Kramer   Mar 15 Nov - 8:09


    ALERTE AU NIVEAU 1, ALERTE AU NIVEAU 1

    ICI LA REGIE. CECI N’EST PAS UN EXERCICE.

    TOUS LES HABITANTS DOIVENT RETOURNER IMMEDIATEMENT DANS LEURS APPARTEMENTS. NE PRENEZ PAS LES ASCENSEURS, UTILISEZ LES ESCALIERS. PAS DE BOUSCULADES. GARDEZ VOTRE CALME ET REJOIGNEZ VOS NIVEAUX RESPECTIFS.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
La Régie

PNJ


. Nombre de messages : 44
. Doublons : PNJ
. Type de rp : Les deux

MessageSujet: Re: 1.05 [25/06] Devant l'appartement de Kramer   Jeu 17 Nov - 5:46

Message pour Finlay Reynolds :

Citation :
A tout les gardes du complexe, ici la régie. Ordre du Capitaine Nastrovitch : rendez-vous tous au niveau 1. je répète, rendez-vous tous au niveau 1. Bouclez toutes les issues.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Finlay Reynolds

Garde non gradé / Meilleur joueur épisodes 3 et 4


. Nombre de messages : 562
. Doublons : Don Higgins.
. Type de rp : Les deux

Carte d'Identité
Age: 33 ans
Localisation : Niveau 1
Relations :

MessageSujet: Re: 1.05 [25/06] Devant l'appartement de Kramer   Sam 19 Nov - 2:24

    " Mal barré ?! Comment ça "mal barré" ?!
    Je regardais Cole avec une inquiétude grandissante. Entendre ces mots-là dans sa bouche me foutait la chair de poule. Emily était plus opiniâtre, comme à son accoutumée.
    Non, Ty est toujours en vie, à ceci près qu'il se trouve désormais en cellule. Tu sais que je m'acquitte toujours de mes devoirs. Pour en revenir à Kramer, qui s'occupe d'elle en ce moment ? Et pourquoi est-elle toujours coincé dans son appartement si son cas est si grave ?! Ne devrait-on pas l'emmener en salle de soin intensif plutôt que de la regarder crever et attendre là les bras ballants. Je vous le dis, si dans..."

    Je ne pus terminer ma phrase qu'une alerte générale ébranla le couloir. Décidément cette soirée ne se terminerait jamais ! Une alerte au Niveau 1 ?! Mais qu'est-ce que tout cela signifiait ! D'un geste mécanique, je réhaussais le volume de mon talkie, prêt à recevoir les ordres qui ne tarderaient pas à pleuvoir. J'avisais Cole et Emily.

    " Ecoutez vous deux. Si Kramer est dans un état critique, il faut la sortir d'ici au plus vite. Chaque minute compte ! Faites votre possible pour lui venir en aide. Elle est ce qu'elle est, on peut lui reprocher des tas de choses mais on est tous dans la même galère. On doit se serrer les coudes.
    Ma radio grésilla et la voix de Nastrovitch me coupa dans mon élan.
    Message reçu Capitaine.
    Je rangeais ma radio à ma ceinture.
    Je compte sur vous. "

    Je passais devant la porte de Kramer, le coeur lourd, des pensées noires plein la tête. Elle n'avait pas le droit de mourir comme ça, pas maintenant, pas ici. Je cultivais l'espoir insensé qu'un jour nous pourrions tous retrouver l'air frais de la surface. Pouvoir sentir à nouveau le vent glacé fouetter mon visage, sentir le soleil caresser ma peau, la pluie s'épancher sur mon corps...Avery avait aussi ce même droit ! L'imaginer mourir dans cette piaule avec je ne sais qui à ces côtés, ne faisant rien pour lui venir en aide, j'en avais la nausée à tel point que j'étais prêt à dérouiller les deux gorilles, quitte à me mettre Cole et Emily à dos.

    Je pris une profonde inspiration, baissais la tête et fonçais vers l'escalier de sortie le plus proche. Je devais me concentrer sur ma mission. Faire fi de mes sentiments pour le bien de la communauté...C'était terriblement dur, mais ma formation d'agent ne m'avait jamais vraiment quitté. Le mur en acier qui se dressait tout autour de mon coeur ne s'ébranlait que très rarement mais lorsque j'atteignis la porte, il s'effrita devant le visage d'Avery agonisante. Je laissais échapper un léger murmure à son attention:

    " Tiens bon Avery...Tiens bon. "

    Et je m'enfonçais dans l'escalier sautant une marche sur deux, en me répétant sans cesse que le plus dur nétait pas de faire son devoir mais bien de savoir où il se plaçait. En mon for intérieur, je craignais d'avoir pris la mauvaise décision.

    -> Niveau 1
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Cole Aterman

Agent de sécurité - Resp. niv 4 / Co-Admin Scénariste


. Nombre de messages : 56
. Doublons : Raph, Kyle, Novak
. Type de rp : Scénar uniquement

Carte d'Identité
Age: 39 ans
Localisation : Chez Kramer.
Relations :

MessageSujet: Re: 1.05 [25/06] Devant l'appartement de Kramer   Jeu 24 Nov - 7:30

On en est presque aux confidences là... Évidemment, je sais quel rôle joue Emily dans l'histoire de feu la clinique, et sincèrement, rien que pour ça, je l'embrasserais, cette femme. Façon de parler. Ce qui peut emmerder Keller me fait un petit peu plaisir. Pas grand-chose, mais faut savoir apprécier tous les maigres plaisirs que cette putain de vie de merde peut nous donner depuis quatre ans.

Et là, quelque chose percute mon cerveau. Mais d'une force. Il me fallait peut-être ces paroles venant d'Emily, paroles dont je connaissais implicitement le contenu depuis pas mal de temps, mais allez savoir...

Je n'ai pas le temps de répondre, Finlay arrive, sur les nerfs. C'est un homme qui ne laisse pas tomber son équipe, et je sais très bien qu'il est du genre à vouloir zigouiller les mecs en combi. Qui ne l'est pas, d'ailleurs?

Moi je repense à ce que m'a dit Emily et ce que je lui ai dit. Clinique fermée. Cobayes. Expériences. Maladie pas encore vue. Ce qui veut dire... Putain... je me fais un film de plus où je deviens réellement parano?
Je réponds à Finlay... qui veut sortir Kramer de là. Mais je sais très bien que pour pouvoir la sauver et sauvegarder Eternalis si cette maladie est contagieuse, il faut envoyer le Capitaine en 42. Et je pense que Keller voudra probablement agir ainsi. Mais quelles sont ses motivations réelles?
Et comment Kramer a-t-elle pu choper un truc censé ne pas exister? Enfin... de ma connaissance, et entre nous, je suis loin d'être une encyclopédie. Dommage, ça aurait pu m'être utile.

Et voilà...

L'alarme. Elle me donne du répit. Finlay reçoit ses ordres et je lui fais un signe de tête alors qu'il s'en va. Vu l'annonce de l'alarme, on va avoir une foule d'employés qui vont revenir ici vitesse grand V. En courant forcément, puisqu'on leur dit de marcher.
je me tourne vers Emily. Je ne sais pas vraiment ce que je fais... d'ailleurs je ne devrais même pas lui parler ni même être vu en train de lui parler.

- Emily, j'y connais rien en maladies, c'est vraiment pas mon rayon. De ce que j'ai vu ou pas, je ne sais pas ce qu'elle a.

Et à San Francisco, j'en ai orchestré, des diversions...

Et donc, si les paranos ont essayé d'ouvrir les portes, comme ils essaient régulièrement, et que c'est lié, alors ils sont dans le coup pour Kramer. Ce qui veut dire que dans notre cercle très restreint ou proche de ce cercle, il y a une brebis galeuse. Et ce n'est pas moi.
Nous avons de la chance, nous ne sommes pas au niveau 2, et donc, nous n'auront pas l'énorme foule confinée aux habitations du 2. Ce qui me laisse le temps de réfléchir encore un peu.

J'ignore dans quel camp se trouve réellement Emily. Cela m'agace. La seule personne en qui je fais un tant soi peu confiance, c'est Ty, et il est en cellule, au niveau 4. Je devrais peut-être aller voir de quoi il en retourne... Peut-être... pas maintenant. Il me faut savoir ce que Kramer a chopé et d'où sa vient. Et mon intuition me dit que ça vient de chez nous. De tout en bas.
Peut-être que Kramer a raison et que quelqu'un en veut à sa vie. Peut-être qu'Emily a raison.

Ce qui me fait chier aussi, c'est que bientôt, on aura Anton dans les pattes...

- Continue de faire ton job et ne laisse entrer personne.

Je m'éloigne sur ces paroles, direction la navette pour le niveau 4...

_________________

[kit by MOUAH]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/Debos.Stuff
avatar
Invité

Invité



MessageSujet: Re: 1.05 [25/06] Devant l'appartement de Kramer   Dim 18 Déc - 11:21


    La discussion fut de courte durée. Finlay avait l’air motivé, mais de là à ce qu’il entre dans une zone de quarantaine y avait une marge. Il était consciencieux mais pas idiot. Très loin d’être idiot. Ce qu’il pouvait ressentir vu l’état de son ancienne élève était compréhensif, mais on ne pouvait rien faire pour aider Kramer. Et même si on le pouvait, je serai bien la dernière à me bouger. Donc, de toute façon, personne ne passait la porte, et chacun se mêlait de ses affaires. On en avait bien assez comme ça.

    - Si Kramer est dans un état critique, tu ne pourras rien faire pour elle. Si elle est toujours coincée là, c’est parce que la zone est en quarantaine en attendant d’en savoir plus. Arrêtes un peu tes caprices, tu veux ? Tout ce que tu peux faire c’est attendre et laisser les pros faire leur boulot.

    En parlant de pros qui font leur boulot, l’alarme retentit avec un message de la Régie. Une alerte au niveau 1 ? Pendant que la responsable était à l’article de la mort ? Bonjour le hasard. Finlay fut appeler au niveau 1, moi je n’avais que ma mission en tête : Protéger le directeur du complexe. Cole ne savait rien de ce qu’il se passait, ça avait tendance à renforcer mon idée comme quoi Keller n’en faisait qu’à sa tête et que la rouquine était mal barrée. Continuer de faire mon boulot, oui. Ne laisser entrer personne, par contre, n’étais plus dans mes priorités. Le complexe Eternalis était la cible d’une attaque terroriste, Keller ne devait pas rester là.

    Justement, l’ordre de Nastrovitch était clair « tous au niveau 1 ». Voilà qui arrangeait bien mes affaires. Les deux gardes de l’appartement se regardaient tandis que je laissais Cole vaquer à ses occupations. J’allais vers la porte et regardaient les deux guignols avec de grands yeux.

    - Vous attendez quoi pour obéir aux ordres ?
    - Mais…
    - Vous recevez vos ordres du Capitaine des Gardes. Et les ordres sont de foncer à la surface. Grouillez-vous !

    Les deux gardes ne pouvaient faire autrement qu’admettre que j’avais raison, et ils partirent vers les escaliers. De mon coté, je pouvais enfin entrer sans être embêtée. J’étais entrée dans une zone de quarantaine… Ca faisait longtemps que je n’avais pas fait ce genre de conneries, moi…

    ==> L'appartement de Kramer

Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: 1.05 [25/06] Devant l'appartement de Kramer   

Revenir en haut Aller en bas
 

1.05 [25/06] Devant l'appartement de Kramer

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Eternalis, le défi de la science :: L'Enfer de la Science :: Niveau 3 :: Les Couloirs-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Signaler un abus | Forum gratuit | Forums RPG | Futuristes