RPG Post-Apocalyptique / City. Venez percer les secrets d'Eternalis...
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Un anniversaire en "famille" (Tony et Emakko)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Invité

Invité



MessageSujet: Un anniversaire en "famille" (Tony et Emakko)   Mer 14 Sep - 20:45

C'était l'anniversaire d'Emakko aujourd'hui et j'avais fait les choses en grand tant qu'il était encore possible de le faire. J'avais donc demander l'autorisation de "louer" une salle de restaurant afin qu'on puisse lui faire un petit anniversaire en dehors de mon appartement qui pour moi était un peu trop petit. Et comme je savais qu'Emakko se sentait à l'étroit elle aussi j'avais profité de l'occasion pour demander une salle pas trop grande quand même et comme je m'y étais prise bien assez tôt j'avais réussit mon coup et j'en était bien contente.

J'avais passé ma journée de repos à décorer un peu la salle avec ce que j'avais trouvé ou emprunter et surtout surtout, j'avais commander un gâteau digne d'un anniversaire pour une petite fille comme elle. J'espérais vraiment qu'elle adorerait mon idée, ce qui, entre nous, était loin d'être gagné.

Bien entendu Tony était dans la confidence et alors que j'avais dit à Emakko que nous devions fêter ça dans mon appartement, j'avais aussi trouvé une excuse pour la faire s'habiller et sortir.
Nous nous étions donc habillé, moi en pantalon et petit haut sympas, un truc plus cool que ce que je portait habituellement mais pas des fringues de cérémonie, parce que je détestais ça. Et Emakko avait trouvé des vêtements qui lui plaisait bien et exceptionnellement je lui avait donné l'autorisation de les porter. Ce n'était toujours pas le grand amour flagrant entre nous, mais nous avions des hauts et des bas et même si les bas étaient difficiles, les hauts valaient largement la peine.

Elle savait que Tony nous rejoindrait et que peu être tonton Don viendrait, mais pour Caroline c'était moins sur vu qu'elle n'avait pas pris de jour de repos, et puis entre nous je n'avais pas envie de la voir celle-là, donc si elle ne venait pas c'était très bien pour moi.

Nous avions donc traversé le complexe pour nous rendre à la salle du restaurant ou j'avais trouvé comme excuse de passer y prendre un accessoire obligatoire pour notre soirée, Emakko avait fait un peu la tête au début, mais au fur et à mesure que nous avancions dans le complexe elle en avait presque oublié les raisons.

Lorsqu'on passa la porte du restaurant, elle pu voir la salle décorée avec quelques uns de ses camarades à l'intérieur, la musique qui se jouait était assez douce et quelques friandises jonchaient une table un peu plus loin et à son sommet le fameux gâteaux.

Contente de ma surprise, je me tournais vers elle.


"T'as vu ma puce je t'ai bien eu."

Et la prenant dans mes bras pour ensuite la laisser filer j'ai ajouté

"J'espère que ça te plait."

Il était déjà 18 heures et les petits camarades d'Emakko ne resteraient pas éternellement ici, il leur faudrait regagner leurs maisons et donc nous finirions la soirée entre nous, autour d'un léger diner et j'espérais que Tony ne tarderait pas, parce que jouer les nounous pour une dizaine de petits diables ne m'enchantait pas plus que ça.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Emakko Higgins

Collégienne


. Nombre de messages : 262
. Doublons : Aucun
. Type de rp : Les deux

Carte d'Identité
Age: 12 ans
Localisation : En cours (école)
Relations :

MessageSujet: Re: Un anniversaire en "famille" (Tony et Emakko)   Jeu 15 Sep - 2:04

Bon anniversaireeeuu !!! nos vœux les plus sinçèreeeuu !!! Lalalalalalaaa !!! Lalalalalaaa !!!

Enfin, on y était… Dire que cela faisait une année entière qu’elle attendait ce moment… L’esprit en joie, Emakko avait passé une bonne partie de sa matinée à chantonner ce petit air entrainant dans sa tête, craignant que de le faire de vive voix ne lui donne une très désagréable apparence de petite fille. Mais elle allait avoir treize ans, c’était une grande maintenant… presque une femme en fait… Est-ce que Dakota l’avait compris elle aussi.. ? Est-ce qu’elle avait enfin pris conscience que désormais, il y aurait bientôt deux adultes dans leur appartement et non plus une femme et une petite fille.. ?

Certainement, car pour la toute première fois elle l’avait laissé choisir ses vêtements sans se mêler de lui donner son avis sur la question, comme lorsqu’elle refusait de lui acheter un vêtement sous le prétexte fallacieux, de son point de vue, que ce dernier n’était pas de son âge. Comme c’était son anniversaire, La fillette avait voulu être la plus jolie possible… Oublié, les pulls et les tee-shirts colorés du genre rose bonbon, avec les petites fleurs ou bien encore les petits oursons… Idem, pour les chaussures de petite fille… Non… Pour ce nouvel anniversaire, Emakko avait décidé de s’habiller comme une femme, une vraie. Elle avait donc opté pour une petite jupe noire en tissu, la plus courte possible, tout en demeurant la plus décente cependant, afin de tester la détermination de sa mère à ne pas intervenir dans ses choix. Vu son silence, celle-ci était visiblement résolue à tenir parole. Elle accompagna celle-ci d’un petit haut à manche courte de couleur blanche, tout simple, sur lequel elle déposa un gilet sans manche noir comme ceux que portait les messieurs sous leur veste. Pour ses chaussures, Emakko avait jeté tout d’abord jeté son dévolu sur une petite paire de ballerines, elles aussi noire, s’attachant à l’aide d’une fine anse à boutonner par dessus le pied, mais elle y renonça immédiatement après avoir farfouiller en profondeur dans les disponibilités qui lui était offerte… Par le plus grand des hasards, elle avait trouvé des véritables chaussures de femme.

Sans doute avaient-ils dû être récupérer dans un quelconque stock pour enfant mannequin ou quelque chose dans le genre, mais ils étaient juste à sa taille… Uns signe du destin, le doute n’était pas permis. C’est donc emplie d’une fierté non dissimulée que Emakko était revenu auprès de Dakota en lui présentant une magnifique paire d’escarpins noirs à talons à bout carré, en s‘exclamant joyeusement :

‘’Je vais prendre celle-ci !’’

Un sourire large illuminait son visage… C’est qu’elle était fière de sa trouvaille après tout, des vraies chaussures de femme à sa taille. Heureusement, personne ne les avait pris avant elle. Bien qu’elle lui avait promis de ne pas intervenir dans ses choix, la fillette avait cependant remarqué l’étrécissement du regard de Dakota lorsque celle-ci eu la paire d’escarpins miniatures sous les yeux. Quoi.. ? Ils ne lui plaisait pas.. ? Et alors.. ? Ils n’étaient pas pour elle après tout…

‘’Qu’est-ce qu’il y a.. ? Tu veux pas que je les prennes.. ?’’

L’avait-elle alors interrogé, plongeant son regard dans celui de la jeune femme et comptant bien jouer sur sa parole donné comme seul savait si bien le faire les enfants, en misant sur un sentiment inconscient de culpabilité afin qu’elle ne lui oppose aucun refus. Ce n’était en aucun cas fourbe … Uniquement un avantage propre à l’enfance… Et aux femmes, bien entendu, puisque Emakko en était presque une. Comme elle l’avait escompté, sa mère ne lui dénia pas ce choix. Il était clair que cela ne lui plaisait pas outre mesure, mais du moment qu’elle tenait sa parole Emakko voulait bien qu’elle ne soit pas d’accord avec son choix.

Ainsi, s’était-elle donc vêtue pour ce jour béni qui allait lui offrir la possibilité de migrer en direction de sa treizième année. Pour compléter sa nouvelle nature de ‘‘femme’’, Emakko avait aussi emprunté à Dakota un de ses colliers qu’elle utilisait parfois pour sortir. Elle poussa même l’audace jusqu’à lui demander de la maquiller. Là, le sujet fut légèrement délicat… Au départ, Emakko voulait être maquillée exactement comme une femme, mais Dakota s’y était farouchement opposée. Ce refus fâcha passablement la fillette et il fallu plusieurs minutes de lutte âpre, de part et d’autre, avant de tomber finalement d’accord sur un compromis : Sa mère accepta de la maquiller, mais juste un peu, à peine de quoi laisser entrevoir un fin filet de couleur sur ses lèvres et ses paupières. Emakko n’était pas vraiment satisfaite de cette solution, mais elle connaissait suffisamment la jeune femme maintenant, pour savoir qu’il y avait des limites à ne jamais dépasser avec elle, au risque de ne rien avoir au final. Toutefois, malgré cette petite déception elle prit un réel plaisir à se faire maquiller pas sa mère. A l’instar de certains autres, ce moment fut l’occasion pour la mère et la fille par adoption, de partager un instant précieux, complice… Le genre d’instant ou elles oubliaient tous les mauvais moments passé, afin de ne conserver que le plaisir du moment présent… Un moment, ou elles étaient heureuses, tout simplement.

Comme l’année précédente, Emakko ne doutait pas que son anniversaire serait fêté à leur appartement. Eternalis était un complexe plutôt étendu, dans tous les sens du terme, mais il manquait malheureusement d’endroit ou faire la fête. Alors quitte à choisir, la fillette préférait encore fêter son anniversaire chez elle avec les gens qu’elle appréciait, plutôt que d’aller faire cela au milieu des inconnus. Elle s’était donc apprêtée très tôt en ce jour, espérant faire bonne impression devant Tony qui devait normalement venir et aussi son oncle et sa petite amie qui, s’ils le pouvaient, viendrait aussi à son anniversaire, en donnant véritablement l’impression d’être une femme’’. Lorsque Dakota lui demanda de l’accompagner à l’extérieur afin d’aller chercher quelque chose d’indispensable pour son anniversaire, Emakko avait tout d’abord maugréée. Normalement, on ne faisait rien le jour de son anniversaire… Mais comme elle ne souhait pas gâcher cette belle journée, elle accepta donc de suivre sa mère en espérant que, de un, elle n’aurait pas à se salir et de deux, qu’elles soient vite de retour chez elles au cas ou leurs invités arriveraient plus tôt que prévu.

Sur le chemin menant au restaurant, Emakko se demanda de quoi Dakota avait tant besoin, afin que son anniversaire soit complet. Elles avaient pourtant tout ce qu’il fallait à l’appartement, depuis l’année dernière. Ce ne fut que lorsqu’elle pénétra à son tour dans le dit restaurant, que Emakko réalisa… Une salle toute entière décorée, quelques-uns de ses camarades d’école… Des gâteaux, des friandises, choses aussi rare à Eternalis que l’honnêteté chez un politicien, mais surtout, surtout… Cet énorme gâteau qui trônait royalement au milieu de tous ces délices sucrés et aromatisés, tel un seigneur parmi ses fidèles sujets… Elle réalisa, mais pourtant ne dit pas un eul mot tant sa surprise était grande. Elle se contenta de fixer bêtement la scène, ne réalisant en réalité que lentement mais sûrement la situation. C’était une fête pour… Son anniversaire !

Lorsque Dakota s’adressa finalement à elle, Emakko tourna son regard dans sa direction… Ha ça oui, elle l’avait bien eu alors… Dire qu’elle ne s’était douté d’absolument rien… Quand sa mère la prit dans ses bras Emakko commença finalement à réagir et lui dit dans un murmure étouffé par sa poitrine tout en sautillant légèrement de joie sur place :

‘’Merci maman… Merci ! Merci ! Merci !’’

Après l’avoir relâchée Dakota lui dit encore quelque chose, mais Emakko était déjà absorbée par la vision de cette journée de fête pleine de promesses et elle ne l’entendit que d’une oreille distraite sans vraiment lui répondre, tandis qu’elle se précipita rapidement en direction de ses amis en redevant totalement une petite fille, au son de ses talons qui résonnèrent sur le sol carrelé de la salle… Oubliée la presque femme, elle avait cédé le pas à l’instant présent et non pas à l’apparence que la fillette désirait montrer d’elle-même en ce jour.

A son grand plaisir, Dakota avait fait fort cette fois-ci. Dire que la première année de son arrivée, elle ne lui avait même pas fêté, remplit de méfiance qu’elle étaient l’une envers l’autre, du à leur nouvelle cohabitation… Pour ses dix ans, Dakota lui avait enfin offert un cadeau, une poupée, sans vraiment lui souhaiter un bon anniversaire, ni le fêter. Elle lui avait déposer comme ça, sur son lit, maladroitement… A onze ans, Emakko avait eu droit à un second cadeau, mais aussi un gâteau. Mais la encore, elles n’avait pas vraiment fêter son anniversaire, sa mèren’ayant visiblement pas juger bon de partager ce moment avec elle. Pour sa douzième année, ce fut un peu différent… Pour commencer, Dakota venait officiellement de l’adopter comme sa fille, ce qui était en soi une preuve d’amour indéniable pour la fillette. Mais en plus d’un cadeau et d’un gâteau, sa nouvelle maman officielle lui avait même préparer une petite fête… Ô… Rien de grandiose, juste une journée toute les deux, à partager des choses et d’autres… et cette fois-ci, elles avaient mangé son gâteau ensemble. Ce ne fut certes pas le plus extraordinaire des anniversaires, mais Emakko avait prit conscience des efforts de Dakota pour lui faire plaisir et pour cela elle lui en était absolument reconnaissante… Et cette année… Tout ça…

Même si le rôle de mère ne lui était pas tous les jours facile, à l’instar de sa relation avec la fillette, la jeune femme s’améliorait au fil des ans. Emakko appréciait sincèrement ces efforts, même si, sans le moindre doute, elle ne lui en faisait pas assez souvent la démonstration… La relation entre une mère et sa fille… Ce n’était assurément jamais une chose facile…

Quoi qu’il en soit, Emakko était très heureuse en ce jour. Sa mère avait frappé fort, ce qui lui assurerait les bonnes grâces de la fillette durant au moins quelques jours. La fillette s’amusa sans compter en compagnie de ses camarades d’écoles, sans voir le temps passer. Une chose qui n’était guère aisé, de tout façon, lorsque l’on n’avait pas la lumière naturelle pour se repérer en terme de temporalité. Il viendrait bien entendu le moment de mettre un terme à cette petite fête surprise, mais elle n’en avait cure… Tant que personne ne viendrait y mettre un terme, Emakko la poursuivrait jusqu’au bout de la nuit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Tony Sellers

Garde non gradé / Admin principale


. Nombre de messages : 1602
. Doublons : Annabella Hoster
. Type de rp : Les deux

Carte d'Identité
Age: 34 ans
Localisation : niveau 2, devant l'école
Relations :

MessageSujet: Re: Un anniversaire en "famille" (Tony et Emakko)   Lun 19 Sep - 22:02

ça faisait déjà quelques jours que les cadeaux étaient prêts et emballés. Cependant, après ma journée de travail, j'avais eu l'impression que je n'arriverais pas à rejoindre Dakota et sa fille à l'heure qui était prévue. Ma collègue et amie savait que je travaillais et que j'aurais certainement une petite demi-heure de retard par rapport au moment où Dakota avait prévu d'emmener la petite au resto. Elle avait invité des copines de classe de la miss qui allait sûrement bondir sur place sur le coup de l'émotion.

Après ma garde, j'étais donc rentré chez moi pour me doucher et me changer avant d'aller rejoindre les filles au resto. Chose qui n'était pas vraiment habituel chez moi, j'avais hésité entre différentes tenues avant de me décider pour une chemise à carreaux comprenant différents tons de bleus. La vendeuse qui me l'avait conseillée m'avait dit qu'elle était assortie à mes yeux et que les mettaient en valeur... Je m'étais contenté d'écouter la conseillère, elle connaissait sûrement mieux ces choses-là que moi... Avant je faisais les boutiques avec Tory... Mais depuis sa disparition, il ne me restait que les conseils des vendeuses à écouter...

Voilà, donc je portais une chemise bleue et jean délavé. J'avais emporté un sac à dos afin de transporter les cadeaux d'anniversaire de la miss.

Après avoir bien speedé chez moi, j'arrivais enfin devant la porte du resto. Je m'arrêtais là un instant et regardais à travers les portes vitrées ce qui s'y passait... Emakko semblait heureuse de passer du temps à s'amuser avec ses copines. Durant un instant, je cherchais Dakota du regard. Une fois la belle localisée, je me décidais à pousser doucement la porte afin d'aller la rejoindre.

En traversant la salle pour rejoindre Dakota, je fis un petit signe de la main à Emakko. La gamine était si absorbée par ce qu'elle faisait avec ses camarades qu'elle ne me vit même pas passer. Je ne voulais pas l'embêter, surtout en sachant que ses camarades ne resteraient pas très tard. Je préférais que la petite profite d'eux tant qu'ils étaient là. On aurait bien le temps ensuite de passer du temps ensemble...

J'arrivais derrière Dakota. Je lui tapotais alors légèrement l'épaule afin qu'elle se retourne. Lorsqu'elle le fit, je lui adressais alors un clin d'œil taquin.

" Salut! Alors, tu t'en sors avec toute cette tribu? "

_________________

[kit by Raph]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité

Invité



MessageSujet: Re: Un anniversaire en "famille" (Tony et Emakko)   Mar 20 Sep - 1:26

La petite était aux anges et moi j'avais visé juste. Dire que je m'étais planté les autres fois et que j'avais carrément oublier son anniversaire la première fois, alors là d'une certaine façon j'avais réussit à me montrer comme n'importe quel parent et franchement j'étais fier de moi. Et y'avait de quoi, bon, maintenant il me fallait quand même réussir à supporter tous ces pré-ado casses oreilles et tenir jusqu'à l'arrivée des gens de ma famille, ce qui m'aiderait à supporter encore le reste de la soirée.
Bien sur j'étais ravi de fêter son anniversaire mais pour être honnête, j'aurais préféré être tranquillement chez moi à faire du sport ou lire un livre tient, comme Tony me le rappelait souvent. Sans lui je n'aurais surement pas lu autant de bouquins, il passait son temps à me conseiller tel ou tel titre et moi du coup je l'écoutais, comme si sa parole valait plus que celle d'une autre personne dans mon entourage. Qu'est ce qu'on arrive à faire quand on est enfermer dans une ville souterraine, c'est clair que si tout ceci n'était pas arrivé je ne lirais pas vraiment, je serais bien plus occupé à d'autres activité plus pécuniaires avec mon frère.

Tony finit enfin par arriver et cela me soulagea vraiment, c'est d'ailleurs avec un grand sourire que je me suis retourné pour le regarder et l'accueillir, même si je l'avais raté à son arrivée maintenant je ne le lâcherais plus.


- Je vais enfin pouvoir me distraire, j'en avais un peu marre des trucs de gamins là et leurs discussions....


Soulagée, j'étais soulagée, pour un peu je lui aurais sauté dans les bras.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Tony Sellers

Garde non gradé / Admin principale


. Nombre de messages : 1602
. Doublons : Annabella Hoster
. Type de rp : Les deux

Carte d'Identité
Age: 34 ans
Localisation : niveau 2, devant l'école
Relations :

MessageSujet: Re: Un anniversaire en "famille" (Tony et Emakko)   Mar 20 Sep - 3:44

Elle semblait ravie de me voir arriver! à tel point qu'elle eut une drôle de réflexion: "Je vais enfin pouvoir me distraire". Aurais-je été invité pour distraire Dakota? ça y ressemblait... Comment devais-je le prendre?! Je décidais de jouer la carte de l'humour pour voir sa réaction. Je me penchais vers elle, lui souris, lui fis un clin d'œil, et, pour éviter que Emakko entende si jamais elle venait par là, répondis à voix basse à la belle:
" Et quel genre de distractions attends-tu de ma part? "

_________________

[kit by Raph]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Emakko Higgins

Collégienne


. Nombre de messages : 262
. Doublons : Aucun
. Type de rp : Les deux

Carte d'Identité
Age: 12 ans
Localisation : En cours (école)
Relations :

MessageSujet: Re: Un anniversaire en "famille" (Tony et Emakko)   Jeu 22 Sep - 22:39

La fête d’anniversaire allait bon train, à mesure que l’après-midi s’écoulait lentement mais sûrement au rythme de l’horloge suspendu au dessus de l’entrée de la salle. Le temps, était étrangement devenu une chose abstraite au sein du complexe. Sans le rythme cyclique et perpétuel du jour et de la nuit s’alternant depuis des temps immémoriaux dans le monde extérieur, les moyens de mesurer le temps créés par les êtres humains restaient les seules et uniques possibilités d’en mesurer la valeur… Une valeur à laquelle Emakko ne semblait pas particulièrement attachée, étant donné que en dépit de la montre offerte par Dakota la fillette oubliait quasiment tous les matins de la porter à son poignet. De fait, bien souvent elle flânait sur le chemin d’une école peu attractive à son goût et n’ayant pas la mesure du temps, elle arrivait en retard une fois sur deux. Mais peu lui importait, ce n’était que l’école après tout… Ce n’était pas comme si il s’agissait d’une chose vraiment importante…

Le temps passait donc inexorablement, mais le plaisir de la fête, lui, semblait demeurer aussi intact qu’au commencement des réjouissances. Malheureusement, ce ne fut pas le cas des bonbons, gâteaux, boissons sucrés et autres assimilés, qui fondirent comme neige au soleil sous les assauts dévorants des petites créatures enjouées et avides de friandises devenue bien trop rare. Peut-être, sûrement même, seraient-il la dernière génération à pouvoir connaître ce goût à la fois si inutile, mais en même temps tellement savoureux. Mais la pièce maîtresse de ce délice aromatisé restait cependant le gâteau… Pas un vulgaire gâteau, non… LE gâteau, celui qui était, au même titre que Emakko, le centre d’attention de cette journée unique. Initialement composé de deux étages superposés, un carré à la base et un rond par-dessus, ce dernier avait cependant rapidement sombré dans le chaos et la destruction, bien incapable de résister à la fureur de la plus terrifiante des armées que le monde n’ai jamais connu.

Alors que Emakko discutait de tout et de rien avec ses camarades et donc, par définition de choses vraiment très importantes, son regard se tourna légèrement sur les alentours de la pièce. Elle vit bien entendu Sa mère qui ne semblait pas vraiment avoir l’air de s’amuser, mais aussi Tony qu’elle n’avait assurément pas entendu arrivé, bien trop absorbé par les festivités dont elle était le centre d’intérêt. Délaissant temporairement ses convives, la fillette avala rapidement un morceau de son gâteau d’anniversaire qu’elle engloutit rapidement, tout en se levant de sa chaise avant de quitter la table et de se diriger avec empressement auprès des deux adultes visiblement en train de discuter. Une fois auprès d’eux, elle enserra Tony dans ses bras en s’écriant :

‘’Tony ! tu es enfin venu !’’

Puis, elle se détacha de celui-ci et se recula de quelques pas afin de poser fièrement devant lui et de lui dire tout en tournant sur elle-même afin qu’il puisse l’admirer, elle et son allure de femme, à leur juste valeur :

‘’ Comment tu me trouves.. ? Je suis jolie, non.. ? Je ressemble à une vraie femme habillé comme ça, pas vrai.. ? Et tu as vu.. ?’’

Ajouta-t-elle encore, en levant légèrement le pied et en lui désignant son adorable petit escarpin avec un véritable talon de femme.

‘’J’ai eu de la chance, c’était la seule paire je crois… Et Dakota n’a même pas dit non…’’

Conclu-t-elle en soulignant bien le fait que sa mère avait été entièrement d’accord avec son choix, sans vraiment tenir compte de son hostilité qu’elle avait su garder silencieuse… Pour aujourd’hui en tous cas. Emakko se rapprocha ensuite de Tony et lui dit sur le ton de la confidence faussement secrète :

‘’Je crois que Dakota à compris que désormais moi aussi j’étais une femme, comme elle…’’

Un propos, dont elle assuma entièrement la teneur en hochant doucement la tête de haut en bas et de bas en haut…. Une vraie femme, oui… Une vraie de vraie…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité

Invité



MessageSujet: Re: Un anniversaire en "famille" (Tony et Emakko)   Dim 25 Sep - 0:33

J'étais heureuse qu'il arrive enfin, heureuse de pouvoir faire autre chose que surveiller des petits pré ado avec d'étranges idées en tête. Certains ne pensaient qu'à manger, d'autres qu'à se faire remarquer, cela me conforta dans l'idée qu'Emakko avait des camarades un peu différents, cela venait surement de son caractère et ce n'était pas parce qu'on était enfermer dans cette ville sous terre que les choses avaient changés.

Alors que j'allais répondre à Tony toute souriante la petite arriva en trombe et sauta au cou de Tony, ce qui bien sur m'empêcha de lui répondre, puisqu'en plus elle le monopolisa.
Il ne me resta donc qu'à être spectatrice et hausser les épaules chaque phrase qu'elle disait tout en continuant de regarder Tony autant amusé que surprise par ce qu'elle racontait. Oui, j'avais fait de gros efforts pour cet anniversaire et oui j'avais accepté qu'elle porte des chaussures à talons. De toute façon elle serait plus féminine que moi c'était certain vu son gout prononcé pour les robes et autres accessoires féminins.


"Et oui, j'ai laissé faire...."

Répondis-je sur le ton de la lassitude, elle m'avait bien eu en fait, mais ce n'était pas important, ce qui comptait c'est qu'elle soit bien et ce soir elle avait l'air heureuse.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Tony Sellers

Garde non gradé / Admin principale


. Nombre de messages : 1602
. Doublons : Annabella Hoster
. Type de rp : Les deux

Carte d'Identité
Age: 34 ans
Localisation : niveau 2, devant l'école
Relations :

MessageSujet: Re: Un anniversaire en "famille" (Tony et Emakko)   Jeu 29 Sep - 7:04

Alors que je taquinais Dakota, Emakko vint se jeter sur moi, avant que la belle n'ait eu le temps de répondre à ma question. La petite me fit un calin, bref mais sincère. Elle se recula pour me montrer sa tenue du jour, elle semblait jouer les petites femmes... Elle exagérait bien sûr, c'était certainement l'âge qui voulait ça.
" Tu es ravissante ma puce! Une jeune fille, c'est vrai! Une vraie petite jeune fille! "
Et Dakota avait été d'accord pour ces chaussures... Aurait-elle eu un moment de faiblesse? Apparemment oui, puisqu'elle venait d'avouer "j'ai laissé faire" sur un ton de lassitude. Dakota avait parfois du mal avec l'autorité parentale. Dakota avait adopté la petite alors que cette dernière avait déjà 8 ou 9 ans, ça aurait peut-être été plus simple si elle l'avait eu plus jeune. La petite l'aurait peut-être plus facilement assimilée à son rôle de mère, et non de tutrice temporaire qui serait ensuite devenue sa mère adoptive... Dakota aimait vraiment cette gosse mais leur situation n'était malgré tout pas évidente du tout. Je comprenais bien ce qui se passait et je soutenais Dakota le mieux que je le pouvais.

La petite semblait vraiment apprécier sa petite fête surprise. Comme les camarades de la miss ne resterait pas bien tard, je pensais qu'il serait judicieux d'encourager Emakko à profiter du temps qu'elle pouvait passer avec eux.

" Tes amis ne pourront pas rester aussi tard que moi ou ta mère. Tu devrais peut-être profiter du temps que tu peux passer avec eux pour le moment. Ne t'inquiète pas, c'est prévu que je mange avec ta mère et toi, donc on aura encore le temps de discuter quand tes amis seront partis. Vas donc t'amuser jeune fille... "
Je fis alors un clin d'oeil complice à la jeune Emakko, en espérant qu'elle rejoindrait ses amis afin de vraiment profiter de cette petite fête surprise. Elle pourrait ensuite profiter du temps qu'elle passerait avec sa mère et moi, et peut-être même son oncle Donald, en fonction de son planning, si j'avais bien compris ce que Dakota m'avait dit à ce propos.

Etant toujours baissé devant Emakko, je relevais donc la tête pour m'adresser à Dakota.

" Je boirais bien quelque chose... Et toi? "

_________________

[kit by Raph]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Emakko Higgins

Collégienne


. Nombre de messages : 262
. Doublons : Aucun
. Type de rp : Les deux

Carte d'Identité
Age: 12 ans
Localisation : En cours (école)
Relations :

MessageSujet: Re: Un anniversaire en "famille" (Tony et Emakko)   Ven 30 Sep - 23:42

Même si l’aveu de Dakota n’échappa pas aux oreilles de Emakko, celle-ci sembla n’y voir qu’une simple constatation des faits et ne sembla absolument pas avoir pris conscience de la lassitude résignée dans laquelle son propos avait baigné. A la décharge de la fillette, il fallait bien admettre qu’elle était bien trop heureuse de cette journée pour s’intéresser à ce genre de petit détail sans la moindre importance selon son point de vue. Sa mère avait été d’accord pour sa tenue de femme et, comme le disait le proverbe, parole donnée, parole non reprise… Ou quelque chose dans ce genre-là… Quoi qu’il en soit, cela voulait dire plus ou moins la même chose et c’était finalement çà le plus important.

Lorsque Tony la félicita à propos de son apparence, Emakko esquissa un large sourire qui illumina son visage déjà bien radieux. Même si elle n’était pas encore tout à fait une femme dans le sens biblique du terme, elle aimait déjà beaucoup les compliments que les gens pouvaient lui faire. Les compliments, c’était toujours plus agréables que les reproches après tout, n’est-ce pas.. ? Toutefois, dans son extrême gentillesse Tony commis une erreur sévère qui allait lui coûter extrêmement cher… En effet, il commis la terrible erreur de se moquer gentiment d’elle et de ses prétentions de femme, en disant à Emakko qu’elle était… Une petite jeune fille.. ? Intérieurement, la fillette se renfrogna et son sourire perdit un peu de sa splendeur… Il est vraiment trop bête, songea-t-elle alors en jetant un regard amer au coupable désigné qui avait, de toute évidence, plus d’attrait pour Dakota que pour elle-même.

Tony enfonça encore un peu plus les clous de son cercueil en conseillant à Emakko de retourner auprès de ses amis, un peu comme si il voulait se débarrasser d’elle après lui avoir fait un unique et très maladroit compliment. La fillette le prit mal… Elle le prit même extrêmement mal… Et une Emakko courroucée ne donnait jamais rien de vraiment joli comme résultat, comme pourrait en témoigner sa mère, généralement première victime collatérale d’une Emakko courroucée. Bien décidée à ne pas laisser les deux adultes ensemble dans leur coin, en une puérile représailles, la fillette attrapa les mains de Dakota et de Tony et commença à les tirer vers elle en leur disant :

‘’Non, venez plutôt, je vous ai gardé exprès une part de gâteau chacun… Allez, venez la manger avec moi…’’

Emakko tira avec force sur les bras des deux adultes, cherchant à les entrainer coûte que coûte vers la table ou se tenaient rassemblé tous ses camarades. De plus, cela lui ferait une occasion de présenter celle qui l’avait adoptée, à ses amis, même si la plupart d’entres eux avaient déjà du la voir se promener dans le complexe lors de ses tours de garde.

C’était un comportement infantile.. ? Oui, et alors.. ? Comme Tony l’avait si bien dit, Emakko n’était pas une femme mais une petite fille… Et les petites filles, hé bien cela faisait des caprices, quoi de plus normal en fin de compte.. ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité

Invité



MessageSujet: Re: Un anniversaire en "famille" (Tony et Emakko)   Jeu 6 Oct - 18:58

"Je suis d'accord avec toi !"

Lui répondis-je en lui lançant un clin d'oeil, seulement voilà la petite avait une autre idée sur la question et vint nous déranger tous les deux pour nous faire venir avec elle. Elle voulait qu'on participe à sa petite fête mais surtout qu'on mange du gâteau avec elle et ses amis. Je n'étais pas contre, mais je vis bien la manière dont elle était venu nous interrompre et je me demandais s'il n'y avait pas une petite pointe de jalousie dans ce geste.

"Ok, d'accord."

Je la suivit bien contre ma volonté, j'aurais largement préféré rester dans mon coin avec Tony à discuter du boulot, plutôt que d'être de nouveau envoyer dans l'arène avec tous ces gamins ou pré ado. Et c'est en haussant les épaules que je jetai un autre regard à Tony, l'air de dire "on n'a pas vraiment le choix, pour le verre faudra encore attendre un peu"
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Tony Sellers

Garde non gradé / Admin principale


. Nombre de messages : 1602
. Doublons : Annabella Hoster
. Type de rp : Les deux

Carte d'Identité
Age: 34 ans
Localisation : niveau 2, devant l'école
Relations :

MessageSujet: Re: Un anniversaire en "famille" (Tony et Emakko)   Ven 7 Oct - 18:39

Voyant le sourire de la petite fondre comme neige au soleil au moment où je la qualifiée de "vraie petite jeune fille", je compris qu'elle en avait été offensée. J'adorais vraiment cette petite et je refusais de la laisser m'en vouloir pour ce mal-entendu... Il fallait donc que je rattrape le coup! Comment? ça restait encore à voir...

Dakota avait également envie de prendre un verre. je lui souris. Elle semblait soulagée à l'idée de sortir un peu du groupe d'enfants, mais tout se passa très vite et Emakko en vint à nous tirer Dakota et moi vers la table où étaient rassemblés ses camarades. Nous n'avions apparemment pas le choix, c'était sa journée et nous nous sentions un peu obligés de suivre la colonne... Je fis mine à Dakota qu'il valait mieux suivre la petite pour le moment. Je pensais d'ailleurs au fait que cette enfant était peut-être un peu trop écoutée et qu'elle était douée pour manipuler Dakota à sa guise. ça ne devait pas être facile pour cette dernière d'avoir cette fillette à gérer toute seule. Au cas où elle avait besoin d'aide ou simplement de parler, elle savait que j'étais là, mais même tout mon soutien ne pouvait apporter ce dont Emakko avait, je pense, vraiment besoin... un père.

Entrainé vers la table, mais avant d'arriver trop près de ses camarades de classe, je saisis un peu plus fermement la main d'Emakko afin de la retenir dans son élan. Je me baissais légèrement et pris son visage dans mes mains. Je la regardais dans les yeux, comme une grande personne, et lui dis avec douceur, presqu'en chuchotant:

" Tu sais ma belle, j'ai compris que je t'avais vexée. Sache que ce n'était pas du tout mon intention. Tu es vraiment ravissante aujourd'hui, même si tu es toujours très jolie d'ailleurs, c'est évident que c'est différent aujourd'hui. Tu grandis, même si ta mère et moi avons parfois un peu de mal à l'admettre... Tu es une jeune fille. Ne cherche pas à devenir une femme trop vite, parce qu'en te voyant grandir et changer, ça nous renvoie le fait que ta mère et moi, nous aussi, nous vieillissons. Moi ça va, mais pense à ta mère. Regarde-la! Elle est jeune, tu es d'accord avec ça? Alors, elle peut être la maman d'une jeune fille, oui, mais pas d'une femme, pas encore... Tu comprends ma belle?

Je suis parfois maladroit, et c'est vrai que le "petite" était peut-être de trop dans ma phrase... Mais tu es une ravissante jeune fille. "

Je fis une caresse sur sa joue droite avec mon pouce et déposais un tendre baiser sur son front avant de lâcher son visage. Dans un geste de tendresse, je posais une main sur l'épaule d'Emakko, puis, je me redressais afin de m'adresser aux deux plus jolies filles qui se trouvaient dans ce restaurant (autrement dit à Dakota et Emakko).
" Un morceau de gâteau et un jus de fruits, ça me semble une bonne idée! Après le travail, c'est un vrai réconfort! "
Puis, en suivant Emakko vers la table, je me tournais vers Dakota.
" Faudra que je t'explique quelque chose, tantôt, à propos de ma garde d'aujourd'hui, ok? "

_________________

[kit by Raph]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Emakko Higgins

Collégienne


. Nombre de messages : 262
. Doublons : Aucun
. Type de rp : Les deux

Carte d'Identité
Age: 12 ans
Localisation : En cours (école)
Relations :

MessageSujet: Re: Un anniversaire en "famille" (Tony et Emakko)   Lun 10 Oct - 1:47

A son grand soulagement, Sa mère et Tony n’opposèrent guère de résistance à son empressement à les amener autour de la table ou ses petits camarades continuaient de faire la fête en son absence. C’était d’ailleurs une chose assez amusante lorsque l’on y pensait, que le fait de se dire que très rapidement on en oubliait la raison de ladite fête et de l’identité de son protagoniste principal ou bien encore de l’événement célébré par la fête en question, pour ne plus penser qu’à s’amuser, tout simplement. Si Emakko ne revenait pas, sans doute personne autour de cette table ne s’en inquiéteraient outre mesure. Mais la fillette n’était pas loin, et elle se rapprochait même de plus en plus de ses convives d’une après-midi.

Si Dakota s’était laissé entraîner dans une certaine forme de résignation, sachant sans doute que lorsque Emakko avait une idée en tête elle ne l’avait pas certes pas ailleurs, ce ne fut pas vraiment le cas de Tony qui stoppa brièvement leur course en direction de la table des festivités afin d’enlacer le visage lisse et encore légèrement empreint de cette rondeur enfantine en dépit de la maturité affirmée par Emakko. Il projeta son regard dans celui de la fillette en commençant alors à lui parler d’une voix qu’il voulu sans doute à la fois apaisante et rassurante. Emakko l‘écouta sans dire un mot, laissant ses excuses à propos de sa maladresse à son égard, glisser doucement dans le creux de son oreille. Elle était contente de ces excuses, mais quelque chose sonna, doucement mais sûrement, comme dérangeant dans le discours de Tony… C’était quoi ce ‘’ta mère et moi’’, qu’il appuya bien de manière répétitive deux fois d’affilée.. ? Emakko avait l’impression d’entendre son père, son véritable père, lui parler au nom de ses parents comme il le faisait parfois durant l’enfance de la fillette, lorsqu’elle faisait un peu son adorable petite tête de mule.

Emakko ne dit pourtant rien, se contentant d’écouter Tony parler encore et encore, en affichant une moue qu’elle voulu la plus neutre possible afin de ne pas gâcher sa fête d’anniversaire. Mais intérieurement, elle était assurée d’une chose : Tony se trompait… Il n’y avait absolument pas de ‘’sa mère et lui’’, Mais plutôt sa mère et, plus loin, bien en dehors de la sphère familiale binaire, lui. C’était son ami et celui de Dakota, il ne fallait surtout pas qu’il aille s’imaginer des choses qui n’existaient pas et qui, Emakko en était intimement persuadée, n’existeraient absolument jamais, jamais, jamais… Elles étaient bien toutes les deux ensemble, Dakota n’avait pas besoin de quelqu’un d’autre qu’elle… En plus, Tony retombait dans son erreur initiale… Non, non, non, même comme ça Emakko n’était pas une jeune fille, elle était une femme avec un très grand F.

‘’Non je ne suis pas vexée, tu te trompes et je le sais que Dakota n’est pas vieille… Allez, venez, vous parlerez de votre travail demain !’’

Répondit tout simplement Emakko en affichant une moue subtilement exaspérée après que Tony en eu fini, tout en lui reprenant la main et en finissant de les entraîner tous deux en direction de la table rempli d’enfants festoyant. Comme pour étouffer toute velléités potentielles de rapprochement, Emakko s’arrangea pour placer innocemment Tony entre deux de ses camarades, tandis que Dakota se vit généreusement octroyer la place à la droite de l’invitée d’honneur de cet anniversaire. La fillette glissa alors deux parts de gâteaux sur une assiette qu’elle déposa devant chacun des deux adultes, suivi d’un verre rempli de jus de fruits frais. Elle revint ensuite à sa place et dit à l’ensemble de ses camarades de table en désignant dans un sourire Dakota et Tony :

‘’Je vous présente Dakota… Elle m’a adoptée pour de vrai, alors c’est ma mère maintenant… Et lui, c’est un ami à nous, Tony… Vous les avez sûrement déjà vu à plusieurs reprises dans le complexe, ils sont gardes à Eternalis.’’

Lorsqu’elle se tut, laissant ses amis saluer sa mère et Tony, Emakko afficha un large sourire… Même si elle ne le lui faisait pas toujours comprendre, elle était fière que Dakota l’ai adoptée et qu’elle en ai fait sa véritable fille… Et elle était encore plus fière de l’annoncer officiellement à l’ensemble de ses amis, dont certains n’avaient été que recueillis par leurs faux parents. C’était une belle journée, une belle fête… Et Emakko était très heureuse en ce jour, au point de laisser ses sentiments envers Dakota apparaître sans la moindre ambiguïté.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité

Invité



MessageSujet: Re: Un anniversaire en "famille" (Tony et Emakko)   Lun 10 Oct - 20:00

J'avançais tranquillement en direction de la table ou Emakko voulait qu'on s'assied pour manger du gâteau avec elle et ses amis, tandis que Tony tentait de s'expliquer avec la petite. Je les observais et j'avais vraiment l'impression qu'on pouvait nous prendre pour une famille, mais ce n'était pas le cas. D'accord j'avais adopté Emakko mais je ne pouvais pas me permettre de faire entrer un homme dans ma vie, mais seulement là je me rendis compte que c'était déjà à moitié fait. Même si nous n'étions que des amis proches, nous formions une sorte de famille, et cette idée me plu bien durant quelques secondes surtout lorsque Tony appuya sur le "ta mère et moi", ce fut étrange à entendre.
Quoi qu'il en soit Emakko ne semblait pas de cet avis, je le compris de suite, ce que lui dit Tony ne lui plu pas vraiment et c'est donc avec entrain qu'elle nous amena à la table pour finir par nous placer bien loin l'un de l'autre, ce qui me fit sourire intérieurement. Cette gamine était intelligente et elle parvenait à ses fins sans qu'aucun de nous ne s'en rende compte vraiment.

Me voilà entouré de gamins, je me sent mal à l'aise, comme toujours en fait. Je lance un regard à Tony, un appel au secours mais lui aussi semble bien coincé entre ces deux gamins là-bas. Et puis Emakko fait son petit discours après nous avoir servit de quoi boire et manger. Et ce qu'elle dit me touche, elle semble fière que je sois sa mère adoptive, elle semble sincère.

"Merci ma puce !"

C'est juste ce que je lui répond en m'approchant d'elle pour l'embrasser tendrement sur la joue de manière insistante. Je vais surement la mettre mal à l'aise mais c'est plus fort que moi, après ce qu'elle vient de dire, elle le mérite ce bisou. Et mon regard se pose sur Tony à nouveau et dans mon fort intérieur j'aimerais qu'il soit à mes côtés, j'aimerais vraiment....
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Tony Sellers

Garde non gradé / Admin principale


. Nombre de messages : 1602
. Doublons : Annabella Hoster
. Type de rp : Les deux

Carte d'Identité
Age: 34 ans
Localisation : niveau 2, devant l'école
Relations :

MessageSujet: Re: Un anniversaire en "famille" (Tony et Emakko)   Ven 14 Oct - 3:05

Après le petit discours de la demoiselle, j'eus droit, comme tous les invités présents, à ma part de gâteau et au verre de jus de fruits. J'avais eu une journée fatiguante, pas parce que j'avais eu beaucoup à faire, mais justement parce que ça n'avait pas été le cas. Du coup, j'avais eu plein de temps pour réfléchir à pas mal de choses...

Des choses comme ma situation actuelle... Je suis le meilleur ami d'une femme dont je suis amoureux. Je n'ose rien avec elle par peur de perdre notre amitié, par gêne vis-à-vis de mon travail (puisqu'elle est ma supérieure) et aussi par rapport à sa fille adoptive qui semble être la seule à avoir remarqué mon attachement envers sa mère... et qui veut bien de moi comme d'un ami mais ne manque pas de m'éloigner de sa mère dès qu'elle en a l'occasion! Compliqué cette situation!

Et d'autres comme mes cours freelance de médecine... Raphaël était un prof vraiment cool. J'apprenais beaucoup, et relativement vite. Mais j'arrivais à un stade où j'allais stagner si je gardais mon boulot de garde. J'avais besoin de temps pour m'investir complètement la dedans, j'avais besoin de pratiquer, donc de faire une sorte de stage-formation. Comme ça, je pourrais au moins prétendre au poste d'infirmier, faute de pouvoir suivre des études menant à des diplômes. Et voilà, j'avais besoin d'en parler avec quelqu'un de confiance. Dakota était la personne idéale avec qui aborder ce sujet, parce qu'elle était une véritable ami et également parce qu'elle était ma supérieure et donc la personne la mieux placée pour me donner les infos dont j'avais besoin pour faire évoluer ma situation.

Je n'avais pas envie de rester un simple garde en bas de l'échelle... Je m'y ennuyais! J'avais envie de plus. J'avais besoin de plus!

Je bus un peu de jus de fruits, et mangeais un peu de gâteau... C'était bon. Mais le cœur n'y était pas vraiment, à mon grand regret... Je ne devais rien laisser paraître pourtant, au moins aux yeux d'Emakko. C'était SA journée. Déjà, que j'avais fait une boulette tantôt... Enfin, elle est aussi très susceptible la miss!

Perdu dans mes pensées, j'étais comme en arrêt sur image devant ma part de gâteau. La fourchette dans la main. Quelques instants passèrent. Je n'entendais plus rien. Je fixai un trompe l'œil (faisant croire à une fenêtre donnant vue sur un parc extérieur) sur le mur d'en face, sans le voir vraiment. J'étais déconnecté de ce qui se passait autour de moi. Certains pourraient croire que je rêvassais, mais ceux qui me connaissaient ferait la différence et remarqueraient que quelque chose n'allaient pas... Parce que ce genre de moment en "arrêt sur image" n'était pas du tout mon genre.

J'avais trop de choses en tête... Dakota... Emakko... le boulot... les cours...

Toute la journée, je m'étais perdu dans mes pensées en attendant cette soirée avec les filles, et maintenant que j'y étais, j'avais un affreux coup de barre... Oui, j'étais fatigué...

J'étais aussi nerveux à l'idée d'offrir des cadeaux à Emakko... Et si elle était déçue?...

J'étais là, au milieu de ces enfants, sans être vraiment là. Mon cerveau était comme débranché. Mais au milieu de toute cette effervessence, quelqu'un s'en était-il seulement aperçu?

_________________

[kit by Raph]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Emakko Higgins

Collégienne


. Nombre de messages : 262
. Doublons : Aucun
. Type de rp : Les deux

Carte d'Identité
Age: 12 ans
Localisation : En cours (école)
Relations :

MessageSujet: Re: Un anniversaire en "famille" (Tony et Emakko)   Sam 15 Oct - 23:53

Tout entière à la fierté qui était la sienne, Emakko ne vit pas arriver le fourbe bisou de Dakota qui vint alors s’écraser moelleusement sur sa joue joliment rebondit. Celle-ci se rosit légèrement sous l’effet de la surprise tout autant que de celui du plaisir d’être ainsi cajolée par sa mère. Les lèvres de Dakota était douce, chaleureuse… Bien que empreint d’une évidente force, son bisou fut comme une caresse délicieuse au cœur de la fillette qui était sans cesse en demande de ce genre d’attention câline. Oui… Dakota se comportait, doucement mais sûrement de plus en plus comme une vraie maman, au très grand plaisir de Emakko… La jeune femme progressait d’ailleurs tellement vite dans ce rôle, qu’elle en été déjà arrivé à maîtriser la fameuse technique de l’embarras en public… Une technique imparable et perfectionnée jusqu’à l’extrême par des générations successives de maman à travers le monde entier, qui consistait bien souvent à embrasser leurs enfants devant leurs camarades, comme s’ils avaient encore quatre ans. Mais bon… Emakko relativisait la chose… cela aurait pu être pire si, au lieu d’être une fille elle avait été un garçon.

Alors, elle se contenta de sourire en baissant doucement le regard, ne sachant pas vraiment quoi répondre devant tous ces gens présent. Heureusement, ses convives se chargèrent de dissiper le léger flottement qui avait fait son apparition. Certains discutèrent encore et encore de choses diverses et variées entres eux, tandis que d’autres parurent s’intéresser à Dakota et Tony qui, lorsque le regard de Emakko se porta sur sa personne engoncée entre les deux enfants chargé de le tenir bien éloigné de sa précieuse maman, lui sembla soudain bien distrait… Etait-il déçu de ne pas s’être vu offert une place auprès de Dakota.. ? Ma foi, voilà une chose qui n’allait certainement pas chagriner la fillette, assurément. Emakko aimait sincèrement le jeune homme, il était vraiment gentil avec elle et sa mère… C’était un peu comme un grand-frère ou bien encore un oncle, à l’image du frère de Dakota. Mais jamais, ô grand jamais, elle ne voulait qu’il soit autre chose que simplement gentil… Et puis même si Dakota devenait de plus en plus une bonne mère avec toute la tendresse que cela impliquait, parfois hé bien… Elle se comportait un peu comme un père, surtout lorsqu’elle criait et se mettait en tête de la punir ou bien encore d’imposer son autorité… Pourquoi auraient-elles besoin d’un homme à la maison dans ce cas, puisque la jeune femme remplissait parfaitement ces deux rôles.. ?

Les pensées vagabondes de Emakko furent cependant très vite troublée par une de ses amies de classe qui interpella Dakota en lui disant :

‘’Madame Higgins, Est-ce que Emakko vous a déjà parlé de notre projet de classe pour le trimestre prochain..?’’

Emakko marqua un bref temps d’arrêt dans la dégustation de son morceau de gâteau, puis rapidement elle se tassa tout près de son assiette en marmonnant vaguement un bref ‘’Non mais c’est pas la peine de l'embêter avec ça maintenant, je lui en parlerais plus tard‘’ avant de se remplir la bouche d’une énorme morceau de la aptisserie afin d’éviter d’avoir à s’étaler plus en avant sur la question. La fillette qui avait interrogé Dakota regarda brièvement Emakko avec un regard plutôt étonné, puis finalement elle ajouta à l’encontre de sa mère :

‘’Emakko à de la chance, moi mes parents travaillent à la bibliothèque et à la mairie, ce n’est pas vraiment intéressant… Alors que vous, vous êtes un garde… Et très important en plus d’après Emakko’’

A cette dernière intervention, la fillette déjà bien repliée sur elle même se recroquevilla encore un peu plus, visiblement mal à l’aise, tout en continuant de grappiller des morceaux de sa part de gâteau. C’était vrai que Dakota était un garde important, preuve en était qu’elle avait même des autres gardes sous ses ordres… Mais outre le fait qu’elle était sans doute un peu gênée que sa mère apprenne qu’elle était fière de ce qu’elle faisait en dépit de tout ce que la fillette avait pu lui dire de négatif sur l’aspect inutile et sans intérêt de son métier, Emakko avait aussi très légèrement pêché par excès de fierté en donnant à sa mère une importance qu’elle n’avait peut-être pas tout à fait. A la limite, aurait-on pu penser que, d’après ses dire, Dakota occupait un poste similaire à celui de Avery Kramer… La camarade de classe de la fillette poursuivit :

‘’En plus, vous avez sûrement accès aux niveaux inférieurs, c’est cool ! Je suis presque jalouse de Emakko vous savez… Quelle chance elle a, vraiment. En plus elle doit connaître plein de gardes grâce à vous.’’

Ajouta encore la petite bavarde, en désignant Tony d’un geste de la main. Le nez toujours dans son assiette, Emakko paraissait de plus en plus embêtée par la langue bien pendue de sa camarade de classe qui était vraiment en train de la mettre mal à l’aise devant Dakota et Tony, au point qu’elle en vint à souhaiter que cette petite fête se termine au plus vite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité

Invité



MessageSujet: Re: Un anniversaire en "famille" (Tony et Emakko)   Lun 24 Oct - 6:12

Mais quelle idée j'avais eu de faire cette fête avec ces camarades de classes, une bande de gamins immatures et .... puériles... bon en même temps fallait bien que je le fasse un jour et c'était maintenant ou jamais parce que mine de rien elle grandissait la gamine et je n'avais aucune envie de lui tenir la perche lors de sa première soirée d'adolescente. Non, je ne voulais voir aucun garçon tenter de poser sa main sur les fesses de ma fille adoptive ou pire encore l'embrasser ! Beurk, cette idée me fit presque bondir de ma chaise et je du me ressaisir pour ne pas qu'on se rende compte de mon état. Non mais quelle idée de penser à ça maintenant. Mon regard se tourna vers Tony qui lui aussi semblait pensif. Déçu ? il ne s'attendait pas à ça je suppose, pour garder la chose secrète je ne lui avait dit que le stricte minimum.

Quoi qu'il en soit je n'ai pas vraiment eu le temps de chercher à savoir ce qui pouvait lui passer par la tête qu'une camarade d'Emakko vint vers moi pour me parler d'un truc que visiblement j'ignorais encore.

-Non, du tout...

J'étais toute ouie et prête à l'écouter mais j'ai remarqué qu'Emakko semblait pas très heureuse de cette intervention. Mais je l'ai écouter parler, simplement comme l'aurait fait n'importe qui je pense.

- Oh, tu sais, tous les niveaux se ressemblent. Et oui je suis une garde importante, s'il le faut je peux arrêter n'importe qui ici et l'emprisonner.


Je ne sais pas pourquoi j'ai rajouter ceci, sans doute pour appuyer mon importance, et puis de toute façon cette gamine ne savait pas de quoi je parlais.... alors si ça pouvait lui permettre de penser que j'avais beaucoup de pouvoir. Ce n'était pas un mensonge. Mon regard c'est à nouveau porté sur Emakko et je lui ai souris, elle semblait tellement éloigné alors qu'en fait elle était si proche. Quand je crois que je commence à la cerner elle me file de nouveau entre les doigts, les enfants.... c'est compliqué.

- Si ça vous dérange pas les enfants je vais voir Tony, il semble un peu pensif et j'ai peur qu'il ne se sente tout seul là-bas.

Et donc je me suis levé pour aller vers Tony, histoire de ne pas le laisser tout seul trop longtemps, après tout c'est moi qui l'avait invité.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Tony Sellers

Garde non gradé / Admin principale


. Nombre de messages : 1602
. Doublons : Annabella Hoster
. Type de rp : Les deux

Carte d'Identité
Age: 34 ans
Localisation : niveau 2, devant l'école
Relations :

MessageSujet: Re: Un anniversaire en "famille" (Tony et Emakko)   Mer 4 Jan - 23:07

Toujours un peu perdu dans mes pensées, je regardais comment Emakko agissait avec ses camarades sans vraiment y prêter attention pour autant. Du coup, je ne remarquais même pas que Dakota se dirigeait vers moi.

En fait, je n'avais qu'une hâte: qu'on se retrouve juste à trois et que l'on puisse offrir à la miss ses cadeaux d'anniversaire... J'espérais de tout cœur que ça lui plairait. On a beau être sûr de son coup, quand arrive le moment d'offrir un cadeau, on a toujours un petit doute. C'est idiot, non?


[HJ: Je sais que j'ai mis beaucoup de temps pour une réponse qui est finalement assez courte, mais j'ai du mal derrière le dernier post de Dakota. à vous de voir les filles, si vous voulez qu'on reprenne ce rp ou pas... Ma réponse est courte, certes, mais c'est quand même une réponse. Et comme c'est un rp libre, on n'a pas d'obligation sur le nombre de lignes.]

_________________

[kit by Raph]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Un anniversaire en "famille" (Tony et Emakko)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Un anniversaire en "famille" (Tony et Emakko)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Eternalis, le défi de la science :: L'Enfer de la Science :: Niveau 2 :: Restauration-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Signaler un abus | Forumactif.com