RPG Post-Apocalyptique / City. Venez percer les secrets d'Eternalis...
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Intrigue de Noël [Topic accessible sur inscription]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Le Maitre du Jeu

Scénar Chef


. Nombre de messages : 205
. Doublons : en effet
. Type de rp : Scénar uniquement

MessageSujet: Intrigue de Noël [Topic accessible sur inscription]   Lun 13 Déc - 10:17

Persos inscrits : Léonova, David, Anton, Raphaël, Finlay, Alia, Peter, Emily, Caroline. Avery est PNJ.

Cette intrigue est considéré RP libre, merci de mettre à jour vos fiches de suivi. Les départs sont imposés pour tout le monde.
Aucune décision n'a été prise pour le déroulement du topic. Agissez comme bon vous semble, tant que vous restez dans les limites de votre perso et du contexte.



24 Décembre 2011.
C’est le premier Noël depuis que les portes d’Eternalis ont été fermées. La contamination inattendue avait prit de cours les équipes techniques, qui devait mettre les bouchées doubles pour que le complexe soit sécurisé au maximum et en état de fonctionnement. Cette fois, la touche finale avait été mise. Le marché, dernière zone fermée pour travaux, pouvait enfin ouvrir ses portes. C’était l’occasion de renouer avec les traditions. Pour cette inauguration, la maintenance avait reçu ordre de maintenir une température plus basse que d’ordinaire, pour une ambiance hivernale. La ville avait été recouverte de fausse neige, et tout ça amusait beaucoup les habitants.

Mais la bonne ambiance n’était qu’apparente. Depuis quelques semaines, les rumeurs commencaient à envahir le complexe. Certains murmuraient que le complexe recélerait bien des mystères. Certains le murmuraient, d’autres le disaient à voix haute. On les appellait les Paranos. Eternalis ayant recueillit toute sortes de personnes, il y en avait forcément dans le lot qui se devaient de poser problème à un moment ou un autre. Ils étaient déjà connus des services de police avant la contamination pour la majorité, mais on ne change pas sa nature.

Alors que la fête battait son plein, la température se mit à chuter plus que nécessaire, les lumières se mirent à clignoter jusqu’à s’éteindre, la musique s’arrêtait… Les gardes appelaient au calme, mais tous les cris étaient étouffés par le brouhaha ambiant. Soudain, un cri de douleur, un autre de satisfaction… Quand la lumière fut rallumée, on ne pouvait que constater les dégâts. Des étalages détruits, des graffitis sur les murs, et une victime à terre…

Le jeu commence au rallumage des lumières



Léonova :
Sa mission aujourd'hui était d'assurer la sécurité du couple Keller. Mission accomplie. Pendant la coupure d'électricité, Léo a été poignardée. Mais le couteau ne lui était pas destiné.

David (R) :
Avec l'inauguration du marché, Eternalis va enfin prendre son rythme de croisière. Les problèmes techniques qui se posaient encore et qui semblait s'éterniser prennent fin. Les labos privés semblent assez bien cachés pour que personne ne crie encore au scandale. Tout semble aller au mieux. David s'affiche avec sa femme, c'est Léo qui est chargée de sa sécurité. Mais les problèmes survenus appellent à une remise en question.

Anton :
Un mouvement de foule qui tourne au désastre, une collègue blessée, un marché saccagé, Noël s'annonce compliqué. Mais ce n'est pas le moment de perdre son sang froid, il y a fort à faire...

Raphaël :
Pendant la coupure de courant, Raph a pu entendre un des gardes (Finlay) frapper un individu. Quand les lumières ont été rallumées, le scientifique a pu voir le visage de l'inconnu, mais celui ci disparut dans la foule presqu'aussitot.

Alia :
Certes les rumeurs couraient, mais Alia n'aurait jamais pensé que ca pourrait aller aussi loin. Malgré l'attitude étrange de son mari, qui semble de plus en plus s'intéresser d'avantage à son complexe qu'à son mariage, elle ne peut pas croire qu'il lui cache des choses. Mais cette histoire devient dangereuse.

Finlay :
Au cours d'une bousculade, Fin a pu frapper un des faiseurs de troubles, mais pas l'attraper. Ceci dit, les portes ont été bloquées, il n'a pas pu aller bien loin...

Peter :
Le maire, élu récemment, se faisait une joie de cette fête de Noël. La déception est rude. Mais les paranos ont-ils vraiment tort d'agir de la sorte ? Après tout, si son fils est bien en vie comme Tony le dit, il faut un moyen de le retrouver...

Emily :
Après les élections municipales, Emily s'est fait intégrer au Conseil sur ordre de Keller. Désormais avec une place de choix à Eternalis (la gestion des stocks), la jeune femme cesse de faire profil bas pour s'affirmer à nouveau. Si elle se doute que ce coup de piston alimente les rumeurs derrière son dos, elle n'hésites plus à en jouer pour se mettre en avant. Pendant la coupure de courant, elle a cherché à rejoindre la sortie de secours.

Caroline (R) :
Bonjour le merdier. Caroline pensait passer une journée tranquille avec Don pour préparer le réveillon, mais la coupure de courant et la chute de température avaient mis fin à leurs projets. En plus, au cours de la bousculade, les deux tourtereaux ont été séparés. Où est passé Don ? Mystère... A-t-il quelque chose à voir avec ça ? Elle n'avait aucune raison de le penser... Sauf qu'il lui avait déjà menti, elle le savait. A coté de la sortie de secours, elle avait été bousculée et avait atterrit violemment contre le mur. Ça fait mal. Mais est-ce grave ?

Avery (PNJ) :
Elle était à la Régie quand la coupure de courant s'est déclarée. Avery a tout de suite foncé au centre de maintenance pour voir ce qu'il s'y passait.

_________________
Avatar par Sophi@ sur Starlight Night
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
RoseOD VIP

VIP / Fondatrice d'Eternalis


. Nombre de messages : 4728
. Type de rp : Les deux

Carte d'Identité
Age: 32 ans
Localisation :
Relations :

MessageSujet: Re: Intrigue de Noël [Topic accessible sur inscription]   Lun 13 Déc - 10:28

*Message sur les talkies du Coeur*

- Ici Kramer. Je suis à la maintenance. On a remis les lumières, mais y a un léger bordel ici. Attendez vous à ce que la température merde encore. On essaye de régler ça au plus vite.

_________________
© Moi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.facebook.com/home.php?ref=home#/group.php?gid=1841828
avatar
Finlay Reynolds

Garde non gradé / Meilleur joueur épisodes 3 et 4


. Nombre de messages : 562
. Doublons : Don Higgins.
. Type de rp : Les deux

Carte d'Identité
Age: 33 ans
Localisation : Niveau 1
Relations :

MessageSujet: Re: Intrigue de Noël [Topic accessible sur inscription]   Jeu 16 Déc - 1:53

    Le visage impassible, le regard sombre, je déambulais machinalement entre les étals. Pour un œil non-averti, je prenais mon travail très à cœur mais ce n'était que de la poudre aux yeux. Je me contraignais à ne penser à rien, à m'extraire de toute ces festivités. Il n'y avait plus rien de festif de toute manière. Je me sentais mal à l'aise devant tout ces similis de sourire, de joie et d'expression de bonheur partagé. J'en avais la nausée. Si j'en avais eu l'occasion, je serais resté cloitré dans mon appartement à vider une à une mes bouteilles de scotch. Maudite soirée...

    Mon cœur se serra lorsque je bousculais maladroitement une petite tête brune. Le visage angélique de la jeune fille se tourna vers moi en même temps que celui de sa mère. L'enfant riva ses prunelles émeraude sur ma personne et me gratifia d'un sourire qui m'ébranla.

    " Excusez la, elle a un peu trop tendance à avoir les yeux rivés sur les boutiques et à ne pas faire attention à ce qui l'entoure, n'est-ce pas Louisa ?
    Une bouffée de chaleur m'envahit soudain à l'évocation du prénom de la jeune fille. Je sentais les pulsations de mon cœur sur mes tempes.
    Allez excuses-toi.
    - Excusez-moi, monsieur,
    lâcha-t-elle sans se départir de son sourire d'ange.
    - C'est rien Louisa, dis-je en me penchant à sa hauteur. Elle était si jolie, presque aussi belle que ma propre fille.
    - Je m'appelle pas Louisa, monsieur, mais Julia.
    Je restais interdit pendant un moment, accusant le coup de ma propre stupidité. La blessure qui était enfouie au plus profond de mon être se frayait à nouveau un chemin vers mon âme meurtrie. Je l'entendais lacérer les faibles barrières de ma volonté.

    * Louisa n'est plus Finlay...A présent tu es tout seul. *

    La vérité était si évidente et tellement douloureuse. Après plus d'un an, je ne l'acceptais toujours pas. Mon regard embué de larmes se posa sur le visage de la femme. Elle me regardait, interloquée et je crus déceler une lueur de frayeur dans ses yeux. Elle semblait tirer le bras de sa fille vers elle, comme pour la protéger. Pourquoi agissait-elle ainsi ? Elle n'avait rien à craindre de moi.

    " Lâchez ma fille ! Vous lui faites mal !
    Un éclair de lucidité me ramena à la réalité. Je lâchais aussitôt le poignet de la gamine en pleurs qui le serra contre sa poitrine.
    - Je suis désolé Louisa, pardonne-moi...Je ne voulais pas te faire du mal..."

    Je n'eus pour seule réponse qu'un regard affligé empli d'incompréhension. Je me relevais lentement, passais une main sur mon visage avant de déglutir péniblement. L'image de ma fille me hantait. C'était plus que je ne pouvais le supporter. Le choc que je venais de subir fit vaciller la flamme de mon impassibilité. Je me retrouvais perdu, désemparé, au milieu de toute cette foule sans vraiment savoir si j'existais réellement. Je n'avais aucune idée de la place que j'occupais, ni même pourquoi j'étais là. Tous ces visages qui défilaient devant moi ne m'évoquaient rien. Ma poitrine se soulevait de plus en plus vite. Ma gorge se serrait de plus en plus et j'avais du mal à respirer. Je suffoquais, noyé dans l'immensité de la marée des hommes. Je n'essayais même plus de m'échapper. Avec lenteur, ma main se glissa à l'intérieur de ma veste. Le contact dur et froid de la crosse de mon arme m'apaisa. L'heure était venue d'agir. Je libérais mon arme de son carcan de cuir.

    Alors que je m'apprêtais à la sortir, je reconnus le visage de Léonova sur ma droite. Elle me salua fugitivement et un étrange sentiment de culpabilité me dévora de l'intérieur repoussant mes démons dans leur antre. Ce simple contact visuel me fit comprendre que je n'étais pas qu'un simple fantôme et que je comptais pour certaines personnes. Léo faisait partie de celles-là. Pourtant nous ne nous connaissions que depuis une année mais j'avais tissé des liens particuliers avec elle. Elle était comme une sœur pour moi, une deuxième sœur de cœur. Elle me comprenait, elle était patiente et attentive à mon égard et sa présence m'insufflait toujours un regain d'énergie et de vitalité. Elle était mon havre de paix et de sérénité dans cet endroit austère et morne.
    Je hochais la tête à son attention et rangeais mon arme de service dans son étui. Je pris une profonde inspiration et me dirigeais vers elle. C'est à cet instant précis que la lumière oscilla faiblement avant de s'éteindre totalement, plongeant le lieu dans une pénombre opaque et particulièrement oppressante. Ce fut si soudain et si impromptue que je m'arrêtais net. Des voix s'élevaient et la panique gagna rapidement la foule. Dans un geste qui se voulait rassurant, mais qui se trouvait dénué de sens dans la situation présente, je levais les mains au ciel.

    " Du calme, que tout le monde reste tranquille, ce n'est rien qu'une coupure de courant, criais-je pardessus le brouhaha ambiant. Les gens autour de moi se rapprochaient imperceptiblement de ma personne. Maigre salut que je représentais pour eux.
    Léonova, essayes de voir avec la Régie ce qui ne va pas, je m'occupe d'assurer la sécurité des habitants, lançais-je dans sa direction. Je commençais doucement à m'habituer à l'obscurité environnante et je parvenais à distinguer des silhouettes de parts et d'autres.
    Inutile de paniquer mesdames et messieurs, tout va rentrer dans l'or..."

    Je n'eus pas le temps de finir que je fus violemment percuté dans le dos. Je me serais étalé de tout mon long sur le sol si la foule autour de moi n'avait pas été aussi compact. Des cris d'exclamations outragés me parvenaient. L'agitation se mua en une terrible cacophonie. Il se passait quelque chose. Comme pour corroborer mes pensées, un terrible cri de douleur s'éleva. Un cri qui me fit frémir de la tête aux pieds. Je reconnus sans peine la voix de Léonova. L'adrénaline qui se déversa dans mes veines me poussa à intervenir rapidement. D'une épaule je dégageais le passage pendant que ma main s'affairait à dégainer mon arme.

    * Bordel qu'est-ce qui se passe ! *

    Il y avait un attroupement juste en face de moi et des personnes semblaient en train de se battre ou se frayer un chemin vers l'extérieur. Lorsque je parvins à leur hauteur, je fus accueilli par un coup de coude bien senti dans la mâchoire. On m'agrippa par le col de ma veste, mais je ne perçus nullement une quelconque intention de me nuire. L'individu cherchait seulement à s'enfuir. Je voulus me dégager de sa poigne et ma main entra en contact avec la sienne. Elle était recouverte d'un gant et et avait l'odeur si familière du sang. L'individu se braqua et me poussa violemment en arrière mais je tins bon. Prenant appui fermement sur mes jambes, je revins à la charge, me dégageais de son étreinte et parvins à la frapper au visage avec la crosse de mon arme. Il bascula sur le côté, se perdant dans la foule toujours plus pressante.

    " Merde ! Putain, tirez-vous de là, allez ! "

    Je ne voulais pas le laisser s'enfuir. Je n'avais aucune idée de qui il était, ni même ce qu'il venait de faire mais son attitude était suffisamment éloquente pour m'alarmer.

    " Elle est blessée ! Vite appelez un médecin ! "

    Je me tournais aussitôt dans la direction de la voix et mon sang ne fit qu'un tour. Léo était dans les parages au moment de l'incident et ce cri...J'oubliais le forcené et courus en direction de Léonova. Les lumières se rallumèrent sans crier gare et toute l'assemblée poussa un cri de stupeur et d'enthousiasme. Il me fallu un moment pour appréhender à nouveau la vive lueur des néons d'Eternalis. Lorsque ce fut chose faite j'aperçus Léo, étendue, le visage crispé par la douleur, du sang rougissait le sol. Je me penchais vers elle, et lui relevais la tête.

    " Salut toi, faut toujours que tu te mettes dans des situations pas possible, je lui adressais un sourire réconfortant et sortais mon talkie que je portais à mes lèvres.
    Ici Reynolds pour La Régie, demande d'une aide médicale d'urgence sur la place du marché. Un agent à terre, je répète, un agent à terre, alors magnez-vous !
    Je changeais de canal et repris aussitôt.
    A tous les agents présent sur les lieux, individu suspect dans les parages, restez sur vos gardes ! L'individu est armé et dangereux. N'utilisez vos armes que si nécessaire, il nous le faut vivant pour interrogatoire.
    Il était hors de question que ce fumier s'en sorte sans être passer à tabac par mes soins. Mon regard furibond se tourna à nouveau sur le visage pâle de Léonova. Pourquoi fallait-il toujours que le sort s'acharne sur les personnes que j'aime.
    Tiens bon ma belle, on va te sortir de là. "

    Je priais pour que la magie de Noël exauce mon souhait en cet instant. Mais j'avais déjà perdu la foi, il y a bien longtemps de cela.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Léonova N. Romanov

Garde d'élite / Resp. niveau 3


. Nombre de messages : 889
. Doublons : ---
. Type de rp : Les deux

Carte d'Identité
Age: 27 ans
Localisation : La régie
Relations :

MessageSujet: Re: Intrigue de Noël [Topic accessible sur inscription]   Jeu 16 Déc - 12:31

    Soir de noël, ça faisait à peu près un an et demi, un peu moins que Léo avait passé les portes du complexe, sans doute sauvées par son ancien lieutenant, Avery kramer grâce a qui elle avait trouvé une place aussitôt arrivée. Elle ne s'en plaignait pas, elle pouvait toujours faire son boulot au sein de cette base, elle était toujours militaire pour elle, plus que jamais même. La situation de crise était extrême, allait savoir combien n’avait survécu, depuis la fermeture, aucune nouvelle de l'extérieur, y avait il d'autres centres? Aucune transmission, rien. Il fallait absolument sécuriser au maximum cette base. Seul un homme de son unité avait survécu avec elle, mais ici elle s'était fait sa place. Membre du cœur, elle pouvait continuer de faire son boulot et elle le prenait très au sérieux.
    Ce soir sa mission était de protéger Keller et sa femme, pas que cela l'enchante particulièrement, sure de s'ennuyer toute la soirée surtout a devoir les écouter sans un mot en restant a leur coté, mais elle ne fit pas une réflexion , pas un seul mot restant proche du couple surveillant chaque mouvement aux alentour.. des bruits de couloirs, des rumeurs, des paranos comme partout, c'était une vraie menace si la panique gagner l'endroit....
    A soirée de fête tenue différente, la jeune femme avait échangé son habituel treillis et tee-shirt sans manche, pour un tailleur avec un top, gardant malgré tout ses ranger et bien entendu ses armes.

    Le décor était vraiment sublime, cette fausse neige partout et les décorations, l'ambiance était chaleureuse faisant presque oublier un instant la menace,presque, mais pas pour Léo ni surement pour aucun membre du cœur. Elle salua derek en passant, puis finn, il n'avait pas l'air en pleine forme et elle le fixa un instant finalement le hochement de tête de celui qu'elle considérait un peu comme un frère la fit reprendre pleinement conscience de sa mission sans plus se laisser distraire. Finlay était garde ici lui aussi, Il pouvait se prendre le bec par moment l'inverse serait impossible, mais elle retrouver quelque chose chez lui, il l'apaiser et de la juger pas, il la traiter toujours bien et prenait toujours du temps pour elle, bien que l'ex ranger n'ai jamais dis et n'avouera jamais en avoir besoin, cela faisait vraiment du bien, la vie enfermée ici avoir quelqu'un en qui avoir confiance a qui parlait, c'était précieux.
    Alia était ennuyeuse, keller aussi, l'amour fou ces deux-là, les faux sourires.... Il pouvait se ventait d'avoir la même prestance qu'un politicien au moins, le temps semblait long au fur et à mesure qu'elle suivait le couple au travers de la salle.

    Peut être n'aurait il fallu pas penser a quel point la soirée était ennuyeuse, rapidement quelque chose changea, rendant Léo plus nerveuse, la température baissa encore et encore... ok le chauffage avait été descendu volontairement, mais le pôle nord n'était pas prévu au programme lors de la réunion. L'ex ranger entend un appel a ce sujet sur la radio et se contenta de se rapprocher du couple ignorant finn lorsque la lumière s'éteignit, sentant le coup fourré. Des mouvements dans la foule, des cris des murmures des râles. Elle libéra ses armes une main dessus, lorsqu'elle senti un mouvement rapide très rapide vers Keller, elle poussa sans délicatesse le directeur du complexe n'ayant pas le temps d'éviter le coup qui vint lui déchirer la peau, sentant la lame s'enfoncer dans son ventre, elle poussa un cri assez grave sous la surprise. Son agresseur tirant le couteau elle l'agrippa le cognant au visage avant de le lacérer avec l'arme à peine sorti de son abdomen, aveugle et désoriente par le coup qu'elle venait de recevoir, la lutte ne dura que quelques secondes avant qu'elle ne se prenne un coup au visage la projetant au sol.

    - Keller !? Vous n'avez rien?

    Aussitôt elle eut sa réponse en le voyant à un mètre d'elle.Le souffle coupé elle attrapa malgré tout son talkie tandis que les lumières grésiller pour se rallumer. Avertissant en priorité les autres membres du cœur

    - Ici romanov, fermeztout les accès, un homme armé a tenter d'atteindre keller, fermez les accès

    Grogna t elle interpellant un garde au passage lui grognant de rester près d'eux..Un genou a terre, Léo tomba finalement étendu au sol sentant seulement maintenant réellement la blessure a son abdomen appuyant sur celle-ci pour éviter le sang de s'écouler. Dans le combat elle s'était pris un autre coup au bras une coupure peut profonde.

    *bordel j'adorai ce haut*

    Presque aussitôt Elle entendit la voix de finn prêt d'elle grognant tant à cause de la douleur que de la frustration de n'avoir pas su garder ce type sous contrôle, sa tête tournait un peu, elle les rouvrit cependant très rapidement, c'est la demande de secours de finn qui la fit réagir. Les secours, il voulait l'emmener en brancard aussi?

    - C'est bon je suis pas morte finn!! relève moi

    Grogna-t-elle légèrement, un peu vexée. Entre temps elle avait attrapé son arme a sa cheville et la tenait fermement dans son poing de la même main elle attrapa la radio de finn à nouveau

    Ils sont plusieurs Deux minimum , un blessé au moins trouvez moi cet enfoiré!!!

    Une nouvelle grimace tandis qu'elle voulut se relever seule, hors de question qu'elle attende les secours bien sagement pendant que cet enfoiré était encore la prêt a recommencer ou a s'enfuir. Non seulement il avait bousiller son tailleur et un de ses haut préféré mais en plus, elle avait avoir une belle marque, et ça la foutait vraiment en rogne, sans compter le fait qu'elle n'ai pas pu le maitriser totalement. Certes keller n'avait rien au moins.

    - Je vais pas rester étalé là finn tu m'aides ou je dois me débrouiller?

    Grogna-t-elle légèrement avec la bonne humeur dont elle était capable lorsqu'elle bosser et ceux malgré la faiblesse ou la présence amicale a ses cotés. Rester allongé comme une victime, autant l'achever, car à part l'assommer il n'y aurait absolument aucun moyen de la forcer a rester tranquille. Elle agrippa le bras de son frère de cœur en le serrant un peu plus que de raison, mais malgré sa pâleur aucun ne doute sur la détermination visible sur son visage fixant celui de l'homme qui la tenait contre lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://terra616.nextgenforum.com/forum.htm
avatar
Raphael McGregor

Spécialiste en sciences biocliniques / Co-Admin scénariste


. Nombre de messages : 2257
. Doublons : Kyle Genelic; Cole Aterman; Новак Душановић
. Type de rp : Les deux

Carte d'Identité
Age: 27 ans
Localisation : Dans un resto du niv 2 à prendre un petit déjeuner avec Bella!
Relations :

MessageSujet: Re: Intrigue de Noël [Topic accessible sur inscription]   Sam 18 Déc - 11:38

En tant que scientifique doublé d'un athée pur et dur, les fêtes plus ou moins religieuses l'avaient toujours laissé dubitatif. Toutes ces messes, ces angelots, ces christs et ces crèches... Il avait toujours trouvé ça absurde et sans fondement. Néanmoins, il aimait Noël, du moins avait aimé cette fête, parce que c'était selon lui un bon moment passé en famille, et que chez les McGregor, qu'on soit croyant ou pas, c'était une fête à ne pas manquer, chaleureuse, pleine de bons mots, de tendresse, d'ironie parfois. Raphaël pouvait avoir un côté gamin. Mais depuis l'Enavir et la fermeture des portes du complexe... tout avait changé. Il était seul au monde, si seul. Il avait toujours ressenti cette solitude et cette différence, à cause de son intellect particulier. Mais à présent, il était le dernier McGregor. Tout seul. Et même s'il se faisait de bonnes relations de travail, ce n'était pas pareil.

Et il ne voulait pas aller à cette fête qu'il trouvait désormais vide de sens, maintenant qu'il n'avait plus sa famille pour partager ces moments privilégiés.
Mais il avait tout de même cédé sous la "pression" des collègues. Il ne pouvait pas rester dans son labo alors que les autres allaient boire et s'amuser! C'était LEUR argument.
Un sourire. Malgré sa solitude, il y avait quelques personnes, ici, qui lui faisaient comprendre qu'il n'était pas si seul. Il avait beau être adulte, être, comme on dit, majeur et vacciné, bardé de diplômes, avec un QI stratosphérique, il ressemblait, par moments, à un gamin perdu, un oiseau tombé du nid. Et il ne devait la vie qu'à sa passion, et son admiration pour les travaux de David Keller.
Ironie, ironie.

En cette soirée, tout avait l'air pseudo parfait. Le marché était décoré, comme dans n'importe quelle rue de n'importe quelle ville à l'air libre. C'était festif, joli, hivernal. C'était que du faux, bien entendu, et personne ne se leurrait. Mais tout le monde, ou presque, voulait reprendre une vie normale, ou du moins le plus normal possible au vu des circonstances.
Vu de loin, rien ne semblait différent pour Raphaël. Il avait toujours eu la réputation d'un rat de laboratoire, plutôt solitaire, qui ne jure que par ses équations et ses expériences biologiques. Alors dehors ou à Eternalis, il gardait quasiment le même train de vie.
Mais pour un jeune homme qui percevait trop, lumières, sons, odeurs, sensations, jusqu'à en avoir des migraines, qui était d'une sensibilité beaucoup plus grande qu'on ne le pouvait penser, cette expérience était traumatisante, comme pour tout le monde ici. Et sa carapace, forgée au cours de son enfance pour se protéger des autres et des ressentis, se fissurait parfois.

Il se laissait aller, ce soir, contre toute attente. Tout était faut, et ses parents n'étaient même pas là. Mais quitte à faire semblant, autant y mettre un peu de conviction.
Un verre avec Annabella, qui devenait progressivement sa meilleure (sa seule?) amie, puis un tour à droite à gauche, histoire de ne jamais rester au même endroit à regarder les gens et déprimer sévèrement. Ce n'était pas le moment d'avoir les idées sombres. Il avait conscience qu'il était l'un des cerveaux, ici, qui pouvaient peut-être sauver le monde. Il fallait rester optimiste. Et le challenge lui donnait de l'énergie, la niaque.

Tout le monde avait l'air de plus ou moins bien s'amuser. Puis la température chuta, les lumières s'éteignirent. Grabuge. Sur le moment, Raphaël songea à une blague ou une surprise, avec un truc inhabituel quand les lumières se rallumeraient, un peu comme dans ces fêtes étudiantes...
Pour une surprise, ce fut une surprise. Il entendit quelqu'un crier. Et ce cri n'était pas habituel, ni anodin. Il sut immédiatement que quelque chose de grave se passait et que cette panne d'électricité n'avait rien d'une heureuse surprise.

Pas loin de lui, il entendit un garde. Assez proche pour parfois capter ce qu'il se disait autour de lui, il se concentra sur ce garde. Finley Reynolds. Il reconnaissait sa voix. Pas qu'ils se connaissent, mais les gardes et les scientifiques avaient quand même une sacrée tendance à se croiser dans les couloirs du 4ème niveau, et à parfois s'adresser quelques mots.
Puis la foule s'agita.

Une femme était blessée, et ça bougeait un peu trop à côté de lui! Il essaya de s'éloigner, mais dans le noir se fut assez compliqué. Il ne noyait pas tellement où il mettait les pieds. Il se retrouva par inadvertance quasiment à côté de Finley qui se bagarrait, semblait-il, avec un homme. Raphaël entendit le coup porté par Finley avec la crosse de son révolver. Le bruit était assez caractéristique.
Les lumières se rallumèrent soudainement, et un homme bouscula le jeune scientifique. Il saignait légèrement au visage, et posa une main sur l'épaule de Raphaël, pour le pousser et déguerpir, sans se retourner. En une fraction de seconde, il avait déjà disparu.

Raphaël ne réalisa pas sur le moment. Il entendit les gardes s'affairer et appeler au calme. Le rat de laboratoire était assez près pour savoir que c'était le garde Romanov qui avait été blessée.
Il resta dans son coin, et se massa l'épaule, pour réaliser qu'il y avait une trace de sang. La main rouge du coupable avait laissé sa marque dans la cohue.
Ce visage blessé, était-ce celui de l'homme qui avait attaqué Romanov? Il y avait de fortes chances. Il se devait donc de donner son signalement.
Il se devait d'aider les autorités à arrêter cet homme. C'était la meilleure chose à faire, oui. Mais d'abord, rassembler les fragments. Les yeux habitués à l'obscurité avaient été un peu trop sensibles au retour soudain des lumières, et le visage de l'inconnu lui faisait penser à une photographie low key, un peu comme un visage à la Clint Eastwood, entre ombre et lumière.
Les traits lui revinrent en mémoire.

Il se décida à aller vers Reynolds, qui était à côté de la blessée. Il fit une moue... il avait rarement vu autant de sang. Enfin surtout de blessé, comme ça. A l'arme blanche. Par empathie, il eut presque l'impression d'avoir mal, lui aussi. Mais il reprit ses esprits et accosta FInley:

- Excusez-moi de vous déranger mais je pense avoir vu le visage de l'agresseur... enfin de l'un d'eux (il avait entendu les paroles de Romanov sur le nombre probable de suspects).... enfin je crois...

Autant il pouvait être sûr de lui et presque conquérant quand il s'agissait de sciences, autant, dans la vie de tous les jours et dans les relations sociales, il avait un manque total de confiance en lui...

-... Vous l'avez frappé avec votre arme, il m'a bousculé quand les lumières se sont rallumées. S'il a suivi une trajectoire rectiligne vers la sortie la plus proche, il a dû partir par là...

_________________

*** Somehow, You've got to keep being optimistic. Otherwise, why are you still here? ***

[kit by Mouah]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://riamh.over-blog.org
avatar
Invité

Invité



MessageSujet: Re: Intrigue de Noël [Topic accessible sur inscription]   Mar 28 Déc - 23:00

On était dans le noir, complétement gelés. Génial, la veillée de Noël, cette organisation était digne d'une révolution d'amateurs. Les cris, les bousculades, j'en aurais eu mal au crane si je n'y avais pas été habituée à une époque. Déformation professionnelle, j'avais repéré la sortie de secours dès mon arrivée dans ce lieu nouvellement ouvert. J'avais essayé de bouger dans la bousculade, ce n'était pas évident. Il valait mieux éviter d'envenimer les choses en bousculant tout le monde à mon tour. Dans ce genre de situation j'avais souvent eu quelqu'un d'armé pour tirer en l'air en hurlant "personne ne bouge !!!". Ça c'était de l'organisation, ça me manquait. Le travail sur le terrain, c'était autre chose que ça.

Les lumières se rallumaient enfin, on ne pouvait que constater les dégâts. A coté de moi, une grosse femme était tombée sur un stand de bijoux et l'étalage était mélangé par terre. Le marchand râlait. J'allais relever la dame, après tout, je faisais désormais partie du Conseil Municipal, je devais me montrer proche de cette bande d'idiots. Même si je n'avais pas eu à me soumettre à ce marché aux bestiaux appelé "élections", je ne devais pas faire parler d'avantage de ma nomination. Les secrets, toujours les secrets, c'était le seul avantage de ma position. Je haïssais vraiment Keller.

Après avoir réussi à me faufiler près de la sortie fermée, une voix s'éleva. "Elle est blessée, appelez un médecin !". C'était une "elle", donc rien qui pouvait m'intéresser outre-mesure. A coté de la sortie de secours, j'aperçus une blonde qui se tenait la tête. Je l'aurais volontiers laissé dans sa merde, si elle n'était pas sur mon chemin. J'attrapais un visage des plus compréhensifs pour lui parler.

- Mademoiselle, ca va ? Vous avez mal quelque part ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Finlay Reynolds

Garde non gradé / Meilleur joueur épisodes 3 et 4


. Nombre de messages : 562
. Doublons : Don Higgins.
. Type de rp : Les deux

Carte d'Identité
Age: 33 ans
Localisation : Niveau 1
Relations :

MessageSujet: Re: Intrigue de Noël [Topic accessible sur inscription]   Mar 4 Jan - 5:41

    " C'est bon je suis pas morte Fin' relève-moi. "

    Un simple merci aurait suffit. Mais non il fallait toujours qu'elle en fasse trop. Elle avait beau se cramponner à moi de toutes ses forces et jouer à la fille forte il n'en restait pas moins qu'elle était blessé et perdait du sang.

    " Léo tu vas te détendre et me laisser faire pigé ? "

    Pour seule réponse, elle m'attrapa la radio de la main et continua de vilipender les gars de la Régie. Mais qu'avait-elle donc en tête ? La sécurité passait avant tout sur une totale abnégation de soi, certes, mais il était hors de question que je la laisse se vider de son sang aussi têtue fût-elle. Je récupérais ma radio et la rangeais à ma ceinture en maugréant. Elle se saisit de son arme et s'appuya sur mon épaule pour se relever. Je l'accompagnais aussitôt, un bras autour de sa taille. Ce qu'elle pouvait m'agacer parfois ! Mais même avec toute la volonté du monde, jamais je n'arriverais à lui faire entendre raison je le savais. Je ne pouvais que l'épauler, et rien d'autre. J'avais connu bon nombre d'hommes de sa trempe mais pas un ne lui arrivait à la cheville. Une seule femme pouvait faire jeu égale avec elle: Kramer. Mon ancienne élève. Il faut dire qu'elle avait été à bonne école. Tous trois étions de vrais soldats: patriotiques, à tendances suicidaire, faisant passer leur devoir avant toute chose. Retirant le cran de sûreté de mon arme, je me redressais et serrais Léo contre moi.

    Mon regard affirmé se posait sur tout les visages présents et en étudiais chaque traits avec circonspection. Les individus suspects pouvaient se cacher dans la foule avec facilité tellement elle était compacte. Je ne pouvais que me fier à mon intuition ainsi qu'à ma droite d'irlandais. Dans la débâcle j'étais parvenu à blesser très légèrement le coupable mais à présent avec le fardeau Léo sur le dos, je me retrouvais dans une situation délicate. Ma marge de manœuvre était plus que réduite. Un homme se détacha du groupe sur ma droite. Aussitôt, je l'avisais et lui fit comprendre que j'étais armé en redressant subtilement le canon de mon arme. S'il voulait tenter quoi que ce soit, il serait bien accueilli. Prudence est mère de sûreté comme on dit si bien.

    " Excusez-moi de vous déranger mais je pense avoir vu le visage de l'agresseur...Enfin de l'un d'eux...Enfin je crois...Vous l'avez frappé avec votre arme, il m'a bousculé quand les lumières se sont rallumées. S'il a suivi une trajectoire rectiligne vers la sortie la plus proche, il a dû partir par là..."

    L'homme ne se souciait pas du fait que j'étais armé et donc potentiellement dangereux. Il me parlait comme à n'importe qui sans appréhension malgré un manque évident de confiance en lui. Sa tête me disait quelque chose mais impossible d'y mettre un nom. Une chose était sure, cet homme ne faisait pas partie de la bande de malfrat du jour. Je le vis m'indiquer une direction possible qu'aurait pu prendre l'agresseur. C'était une piste éventuelle et je décidais bon gré mal gré de la suivre.

    " Merci pour le coup de main,
    lui dis-je d'un hochement de tête en passant à sa hauteur. Bon Léo, c'est à nous de jouer maintenant.
    Je lui avais murmuré ces paroles pour lui faire comprendre que je ne la lâcherais pas.
    Mais au moindre coup fourré, tu déguerpis comme tu peux. Je suis pas comme toi, les coups de couteaux à la place des autres, très peu pour moi. "

    Je lui lançais un sourire et une œillade complice. Détendre l'atmosphère n'était pas du tout mon genre et je m'y essayais pour la première fois. Je n'avais, d'ailleurs, pas l'impression d'être très convaincant. C'est concentré que je raffermis ma prise sur Léo et avançais prudemment dans la foule, arme à mi-hauteur, dans la direction indiquée par le civil quelques minutes plus tôt.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
David VIP

VIP


. Nombre de messages : 247
. Doublons : none
. Type de rp : Les deux

Carte d'Identité
Age: 40 ans
Localisation : niveau 3 à la recherche d
Relations :

MessageSujet: Re: Intrigue de Noël [Topic accessible sur inscription]   Mer 5 Jan - 8:59

David soupira lorsque la température baissa. Il croyait que tout était enfin stabilisé. Pourquoi le sort s'acharnait-il ainsi sur lui?...La lumière s'éteignit avant qu'il ne puisse faire un reproche à la régie. D'instinct il resserra la prise sur la taille de sa femme et la rapprocha. Il n'aimait pas la situation.

« Calmes toi, tout est sous contrôle » murmura-t-il à l'oreille d'Alia afin de réguler les battements de cœur de la jeune femme.
Il détestait ne pas tout contrôler. Sa main libre passa rapidement sous sa veste pour toucher son arme si besoin. Stupide pansa-t-il... Dans le noir il ne pourrait pas tirer.

A peine toucha-t-il le fer rassurant qu'un bruit rapide se fit entendre à sa gauche et qu'il se fit bousculer. Il dut reculer de deux bons mètres pour rester debout tout en tenant Alia. Le cri qui suivit lui fit comprendre la situation. C'était Léo... Léo l'avait poussé et elle était certainement blessée... à sa place. Il savait au moins maintenant que la jeune femme était parfaite dans son rôle de garde du corps. Il réprima une grimace juste au moment où la lumière revint.

Un rapide coup d'œil autour de lui pour vérifier la situation. Puis la voix d'Avery grésilla dans son oreillette. Il serra les dents pour retenir une réplique cinglante sur sa soit disant maitrise de la situation puis se concentra sur Léo. Hochant simplement la tête à sa demande, il se rapprocha de la jeune femme pour vérifier sa théorie.

« jolis réflexes. Dommage que votre adversaire soit plus habile. »
Le ton était un peu ironique mais pas un reproche sur sa réaction plus un constat. Et puis un simple coup d 'œil avait suffit au médecin pour juger de l'état non préoccupant de la miss. Alors qu'il allait lui tendre la main pour la relevé Finn plongea sur elle et commença à jouer les chevalier blanc. Keller détourna alors la tête et recula pour rejoindre sa femme non sans écouter le rapport de Léo.

*Alors comme ça ils sont 2.. Mais un seul est blessé, donc l'autre peut être n'importe qui... *
Il se tendit et cette fois sortit son arme.
« Reste ici et surtout ne t'éloignes pas des gardes » souffla-t-il en direction d'Alia.
Lorsqu'il revint vers Léo, un civil faisait état de ce qu'il avait vu. David alluma alors sa radio pour la régie.

// KRAMER!!// La voix gronda comme s'il l'estimait seule responsable de ce merdier.
// Quand vous avez récupéré la lumière, vous avez également récupérez les caméras. Dans ce cas dîtes moi où sont ceux qui sont sortie précipitamment de la pièce//

Il s'approcha de Léo qui Finn avait enfin relever et se mit à leur hauteur.
« Je viens avec vous. » Le ton était froid, pas question de répliquer.
David tenait beaucoup trop à ce complexe pour le laisser se faire démonter par une bande de guignol. Il lui ferait payer son essais à cet imbécile.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
RoseOD VIP

VIP / Fondatrice d'Eternalis


. Nombre de messages : 4728
. Type de rp : Les deux

Carte d'Identité
Age: 32 ans
Localisation :
Relations :

MessageSujet: Re: Intrigue de Noël [Topic accessible sur inscription]   Mer 5 Jan - 9:17

Citation :
- Euh... Bonne question... Surement...

*Voix loitaines*

- Capitaine, Y a un soucis sur les cables, là... C'est pas une panne électrique.
- C'est quoi alors ?
- Ca, c'est criminel. Queulqu'un ets venu mettre le bordel dans les cables.
- Vous réglez ça en combien de temps
- Pas longtemps. Par contre, ca va à nouveau couper le courant en haut...

*Voix normale*

- Euh... Docteur... Faudrait vous attendre à une nouvelle coupure sous peu... Mais ça bosse dur, on va vous sortir de là...

*Voix lointaine*

- Et merde ! Y a un court circuit ici. La température va encore chuter un bon coup.
- Quoi ?
- Ben disons que le pôle nord va être plus près qu'on ne le croit...

*Voix normale*

- Et sortez les anoraks... Je coupe le temps de voir avec la Régie pour les caméras, et je vous rappelle...

_________________
© Moi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.facebook.com/home.php?ref=home#/group.php?gid=1841828
avatar
Léonova N. Romanov

Garde d'élite / Resp. niveau 3


. Nombre de messages : 889
. Doublons : ---
. Type de rp : Les deux

Carte d'Identité
Age: 27 ans
Localisation : La régie
Relations :

MessageSujet: Re: Intrigue de Noël [Topic accessible sur inscription]   Lun 17 Jan - 4:58

    Bordel où étaient les autres? Tout le monde se penser en vacances à cause des faites? Elle aurait bien a redire sur la réactivité des gardes, à part Finn aucun n'était arrivé, préférant trainer et regardait autour d'eux, ou est-ce qu'il les avait trouvés, des agents de magasins voilà ce qu'il avait chopé pour la sécurité du complexe, Et Fielster? À part trainer dans les jupes de certains on ne l'avait pas vu, il s'était surement pris une chambre laissant son poste à certes plus entrainer que lui...
    La douleur rendait la jeune femme encore bien plus grognon et acerbe qu'à son habitude, 6 mois qu'ils étaient enfermés ici, il fallait le temps de tout mettre en place on n'avait pas les moyens pour une tel catastrophe, mais en attendant ceux qui avaient préparé ça semblaient plus organisé que la sécurité ce que l'énerva fortement, ça et le coup de couteau qu'elle s'était pris.
    Finley compris bien vite que ce n'était pas la peine de discuter avec l'ex rangers, elle ne lâcherait pas tant que le problème ne serait pas réglé. Appuyé sur et contre lui la jeune femme se releva avec une grimace, mais adressa un sourire de remerciement à son ami avec un petit signe de tête. Keller lui s'était a nouveau rapproché, elle pensait pourtant avoir aboyait des ordres pour qu'on lui remettre une garde plus nombreuse, mais Non!! Un merci lui arracherait la gorge à celui-là.

    - Pas plus habile... Je n'ai pris aucun risque pour votre sécurité

    Grogna'elle légèrement en surveillant son regard, aucune remarque sur la blessure, bien elle pourrait bosser, elle déchira le bas du chemisier déjà abimer et le serra autour de sa taille pour compresser la blessure et la maintenir. Elle aurait pu l'arrêter retourner la situation, mais dans le noir sans savoir combien ils étaient, c'était un trop gros risque pour la vie du responsable du complexe qu'elle devait protégé. La mission était claire et elle allait au bout des choses.
    Elle avait bien pris note de l'homme venu les voir, ainsi le second aussi était blessé, parfait on ne les repérerait que mieux, elle se recula légèrement de finn avec un sourire en coin murmurant a son oreille un " tu rêves" aux propos de se mettre à l'abri.
    Parlant d'abris il y en avait un qui le refusait aussi. Keller. Génial un civil dans les pattes maintenant, voilà pourquoi elle détestait les généraux et autre patron, totalement incapable sur le terrain leur faisant prendre des risques pour rien à cause de leur égo... Mais c'était le boss et elle avait appris a obéir aux ordres. Soit...

    - C'est a votre vie qu'on en veut monsieur, ce n'est pas le plus prudent a moins de vouloir servir d'appât..

    Son regard dur arrêta la jeune femme dans sa tentative de dissuasion, qui sait peut-être que l'un de ces imbéciles aurait la bonne idée de retenter sa chance et elle se ferait cette fois une joie de lui faire avaler sa lame.

    -Bien

    Sans un mot de plus en gardant un œil sur Le responsable les deux anciens militaires partirent dans la direction indiquer par le scientifique regardant tant le sol que la salle, en effet il y aurait surement des marques de sang par endroits et il serait étonnant que les agresseurs portent de belles chaussures de soirée lisses qui les feraient glisser dans leur fuites..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://terra616.nextgenforum.com/forum.htm

Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Intrigue de Noël [Topic accessible sur inscription]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Intrigue de Noël [Topic accessible sur inscription]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Eternalis, le défi de la science :: L'Enfer de la Science :: Niveau 2 :: La Grand Place :: Le marché-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Signaler un abus | Forum gratuit