RPG Post-Apocalyptique / City. Venez percer les secrets d'Eternalis...
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 1.04 [25/06] - Une nouvelle bêtise ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Invité

Invité



MessageSujet: 1.04 [25/06] - Une nouvelle bêtise ?   Mar 2 Fév - 9:44

Joshua errait dans Eternalis à la recherche d’occupations. Le temps passait à la vitesse d’un escargot. Le jeune homme s’était réveillé aux alentours de huit heures du matin son père Anton l’avait réveillé voire obligé pour aller en cour. Chose que l’adolescent ne veut plus jugeant qu’il n’avait plus besoin d’aller en cour si plus tard il a pour avenir de travailler à Eternalis. Il se dirigea à la douche savourant l’eau chaude couler sur son corps, s’était l’un des moments les plus agréables de sa journée. Mais il dut en ressortir bien assez vite Anton avait encore frappé -_-’, lui rappelant qu’il allait être en retard. Joshua attrapa alors un tee shirt blanc avec pour logo un groupe de rock suivi d’un de ces jeans troués et de ces rangers. Le jeune homme prit son sac. Il quitta son père et leur appartement qui se trouvait au troisième niveau pour faire mine de se diriger à l’école. Sauf que bien sûr l’école était au niveau deux et l’adolescent lui allait au niveau un, direction le parc. Il voulait prendre l’air ou du moins un semblant d’air, tout ici était artificiel la lumière du jour lui manquait ainsi que Los Angeles. La cité des anges ! Le rêve américain par excellence. Joshua rêvait de pouvoir remarcher sur Hollywood Boulevard ou bien des artistes y ont laissés leurs empreintes. D’ailleurs ou étaient-ils ? Ils devaient être morts à l’heure qui est…dire qu’il s’agit d’une belle disparition de la culture…rien que d’y penser s’était déprimant. Mais Eternalis ne pouvaient pas sauver tout le monde, ni même sa mère ! Son père avait osé laisser mourir une femme qu’il avait aimé et qui plus ai été la mère de son enfant. Si Anton lui avait laissé le choix entre survivre et donner sa place à sa mère sans hésitait il se serait sacrifié. Après tout il n’aurait rien perdu car vivre comme un rat de laboratoire n’était pas sa spécialité ! Il avait besoin de liberté ! Joshua arriva devant l’ascenseur, il jeta un regard à droite et à gauche du couloir histoire de voir qu’on ne le suivait pas. Bien sûr il était conscient que la régie devait le surveiller, Eternalis grouillait de caméras et de micros ! L’adolescent en profita pour leur faire un joli doigt d’honneur à sa façon signe de provocation, il savait que papa Anton allait être prévenue pour la centième fois ce qui était marrant ! Ça lui apprendra à l’espionner sans arrêt ! Sans plus attendre Joshua entra dans l’ascenseur sortant de son sac à dos sa dernière trouvaille dans l'appartement de Anton, il s'agissait d'un petit pistolet. Il fut étonné de voir que son père avait ce genre de truc mais d'un coté s'était cool. Le jeune homme adorait voler les affaires de son père, s’était un moyen simple pour qu’il s’énerve. Il suffisait de d'imaginer la réaction d'Anton lorsqu'il apprendrai que son fils fait joujou avec une arme. Mais sois on est un rebelle soit on ne l’est pas Razz, Josh en était un alors autant l’être avec classe ! Joshua admira sa trouvaille et comme il était toujours d'humeur un peu foufou et se croyant seul dans l'ascenseur, il décida de se la jouer agent secret jouant à faire des poses avec l'arme. À ce moment-là la porte de l’ascenseur qui était prêt à se fermer s’ouvrit laissant voir une charmante demoiselle et pas n’importe qui. Il s’agissait de Caroline, une jeune femme que Anton ne voulait pas que son fils fréquente. Joshua lui adressa alors un sourire malgré qu’il soit embarrassé d'être prit en flagrant délit .

« Salut ! »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

Invité



MessageSujet: Re: 1.04 [25/06] - Une nouvelle bêtise ?   Ven 5 Fév - 8:32

    Caroline Bolen

    -> La mairie, les archives

    Ma journée avait mal commencé. C’était un fait avéré pour de bon. Déjà, je m’étais enguelé avec Don dans la soirée, donc j’étais allée au night, ou un lourdaud avait voulu s’amuser avec moi, sur quoi une bagarre avait été déclenchée. Et j’avais dormis au night. Pour couronner le tout, je sortais des archives, ou la gentille petite parfaite archiviste s’était cru maligne de me faire la morale. J’avais décidé de monter au parc du niveau 1, je m’étais dis que Don irait peut être faire un tour là bas après sa matinée à l’infirmerie, qu’il ne mangerait pas sur place. Puis j’aimais beaucoup cet endroit, comme la plupart des Eternaliens. On avait un peu l’impression d’être dehors... C’était un des endroits les plus agréables.

    Mais bon même là, même ça cela ne m’aiderait pas à me détendre. J’avais passé une mauvaise nuit, et l’archiviste venait de m’énerver pour de bon avec ces remontrances. Comme si j’étais une lycéenne à qui on fait la morale si ça nous chante. Déjà que quand Don le faisait, j’aimais moyen, mais alors une presque inconnue trop parfaite pour être vrai se le permettait... Tiens en parlant de lycéen à qui il n’était pas inutile de faire la morale, après avoir couru quelques pas pour arrêter l’ascenseur en passant ma main pour empêcher la porte de se fermer, en voila un. Joshua Feilster en personne. S’il avait le nom de son père, la ressemblance s’arrêtait là. Ce gamin avait une sensibilité que son père ne possédait pas (ou bien qu’il cachait très bien), et n’avait cet humour si lourd propre de Feilster. J’aimais bien ce gamin. Très chevaleresque, il était venu essayer de me tirer d’une dispute avec un garde, en se servant de son nom. Bon ça n’avait absolument pas marché, mais on avait sympathisé depuis.

    Enfin bref, là il s’amusait avec une arme, qui ne semblait pas être un jouet pour adolescent, et prenait des poses à la James Bond. Je ne pus m’empêcher un rire en le voyant ainsi. Faut dire que le spectacle était assez risible, avec son tee-shirt de Rock, un jean plus que troué et des rangers. Je me demandais quel spectacle je devais offrir moi aujourd’hui d’ailleurs, dans ma robe dos nu complètement noire, avec mes yeux volontairement charbonneux et le bleu qui s’étalait en long sur mon bras à cause de cet imbécile du night club. Bon bein finalement on devait faire la paire aujourd’hui.

      CAROLINE : WhOoo, Doucement jeune homme, j’ai pas particulièrement envie de finir avec une balle entre les deux yeux.

    Bein non, surtout pas une balle d’un gamin qui ne savait pas qu’il avait enlevé le cran de sécurité. Moi qui avais évité celles de ma propre famille pendant plus de deux ans, ça serait quand même bête. Vraiment trop bête. J’entrai finalement complètement dans l’ascenseur, pour m’adosser contre l’un des bords. Je savais que cet endroit était truffé de caméra, tout comme lui, alors pourquoi faisait-il le malin comme ça avec un objet qu’il avait sûrement volé à son père.

      CAROLINE : Bein dis moi, c’est ton père qui va être content. Tu devrais pas être en cours à cette heure là ?

    Un jeune lycéen qui se baladait dans Eternalis à cette là, ce n’était pas si fréquent que ça, mais quand ce lycéen s’appelait Joshua Feilster, là ça en devenait par contre complètement normal. Oh, je ne le réprimandais pas, il savait que je m’en fichais, et puis j’avais jamais été très études non plus. Et je lui adressai un sourire qui ne pouvait pas tromper. Je savais qu’il séchait, mais ça ne me posait pas un cas de conscience très important. C’était rare de croiser quelqu’un avec qui trainer à cette heure là à Eternalis. Si moi j’étais une nocturne, ce n’était pas du tout le cas de tout le monde, au contraire. Anton Feilster devait s’arracher les cheveux avec un gosse comme ça, ça c’était sur. Josh était toujours remonté à bloc contre son père, plus que cela ne paraissait possible. J’avoue que sur le coup de comprenais pas vraiment. Je ne connaissais Feilster que pour lui avoir adressé la parole qu’une petite dizaine de fois, durant lesquelles il avait essayé de me mettre dans son lit, mais a part ce petit défaut (qui n’en aurait pas été un si je n’avais pas été profondément amoureuse de Don, faut dire qu’il n’était pas mal le bras droit de Keller) il ne faisait pas partit des plus lourd que je côtoyais au night. Surtout en prenant compte du type de hier soir. Certain homme ne supportait pas qu’on leur dise non.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

Invité



MessageSujet: Re: 1.04 [25/06] - Une nouvelle bêtise ?   Dim 14 Fév - 1:38

Joshua prenait des poses d’agents secrets enfin pas si secret que cela puisque l’ascenseur avait une belle caméra qui devait filmer les gestes du jeune homme. Il n’était pas pudique heureusement et il était prêt à tout pour qu’on le voit avec le joli flingue de papa ! Rien que d’imaginer sa tête s’était jouissif. C’est alors qu’apparut Caroline qui éclata de rire en se retrouvant nez à nez avec Joshua. L’adolescent fut aussitôt embarrassé de la situation qui était assez comique. Il avait gardé le pistolet pointé sur la jeune femme figée de la situation jusqu’à ce qu’elle lui en fit la remarque. Joshua lâcha un petit rire gênait avant de baisser l’arme:

« Désolé…je ne m’attendais pas à tomber sur une personne que j’apprécie »

Dit-il avec un petit sourire. Oui il y avait peu de personnes qu’il appréciait ici, il leur devait le respect tout le contraire de sa rancœur qu’il ressentait pour la plupart des gens d’Eternalis. Caroline était une fille géniale malgré que beaucoup l’avait catalogué de fille facile car elle était danseuse au night club ce qui trouvait complément stupide. La jeune femme lui adressa de nouveau la parole tandis que Joshua venait de baisser pour ne viser personne.

« Hum…j’espère bien qu’il sera content j’adore lui faire des surprises ! »


Répliqua-t-il avec du sarcasme, bien sur qu’il était conscient que son père chéri allait péter un câble d’ailleurs il ne voulait pas s’imaginer la sanction qu’il risquait d’avoir pour avoir prit ce pistolet.

« Oui je devrai y être mais je n’ai pas envie d’y aller on nous bourre le crâne sur les biens faits d’Eternalis ! C’est mortel ! »

Joshua soupira ce complexe n’avait rien d’utopique bien au contraire. Il soupçonnait des choses louches mais il ne serait jamais dire quoi. Aucun indice n’était laissé au hasard si ce n’est les disparitions comme celle de son meilleur ami Lucas le fils de Peter. On disait qu’il était mort, d’autres qu’il était vivant. Tout laissait prétendre qu’il y avait quelques choses derrière tout cela puis, les silences interminables de son père sur son job. Joshua savait que son père n’était pas blanc comme neige, s’était de sa faute si son fils le détestait il ne faisait rien pour le récupérer. Son boulot le rendait étranger face à son fils, il avait l’impression de toujours faire affaire au « bras droit du Keller » plutôt que son propre père. Au fond même si le jeune homme le haïssait plus que tout au monde l’adolescent avait une peine immense…il espérait que son père change ce qui était impossible Anton n’abandonnerai pas le cœur préférant sûrement abandonner son fils…Tiens il faudrait que Joshua lui fasse ce genre d’ultimatum pour savoir sa réponse. Puis pour rebondir sur le fait que son père n’allait pas être content, il lâcha un petit rire avant de soupirer :


« Oh tu sais si j’étais calme comme il le souhaiterait,il ne s’intéresserait pas à moi »

C’est vrai Anton avait tendance à apprécier son boulot et de le prendre à cœur (d’ailleurs bon jeu de mot avec le Cœur). Il ne le voyait pas souvent sauf lorsqu’il fait justement des conneries là Anton sait déplacer les fesses de son bureau !

« et toi que fais-tu à cette heure-ci ? »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

Invité



MessageSujet: Re: 1.04 [25/06] - Une nouvelle bêtise ?   Mer 10 Mar - 5:01

    Caroline Bolen

    Je lui adressai un grand sourire en écoutant ses excuses. J’étais comme ça moi, une personne si souriante que ça en surprenait plus d’un. Faut dire qu’on m’avait souvent fait remarqué que j’avais un très joli sourire, alors je ne vois pas pourquoi je m’en serais privée. Si les gens aimaient me voir sourire, alors ils étaient servis. Enfin bref, dévoilant une rangée de dents parfaitement blanches et alignées, je lui répondis.

      CAROLINE : Je ne t’en tiendrai pas rigueur, t’en fais pas pour ça.

    J’aimais bien le petit Feilster. Bon c’était encore un gamin qui pouvait se montrer enfantin, mais il n’avait pas froid aux yeux et il disait toujours ce qu’il pensait. Deux qualités que j’appréciais particulièrement chez quelqu’un. Bon parfois ce genre de qualité n’apportait que des ennuis, et il fallait savoir ne pas en abuser, et ça Josh avait du mal. Il allait avoir des problèmes avec ce flingue, pas besoin d’avoir inventé l’eau chaude pour le deviner. Je ne voyais pas pourquoi il en voulait tant à son père. D’après moi c’était un moyen désespérer d’attirer son attention. Faut dire que Feilster père devait avoir sacrément de responsabilité dans le complexe, et pas forcément le temps de s’occuper de son fils autant que ce dernier le souhaitait. Après ce n’était que des suppositions...

      JOSHUA : Hum…j’espère bien qu’il sera content j’adore lui faire des surprises !

      CAROLINE : Quel assurance pour un si jeune homme. Qu’est ce qu’il t’a fait ?

    Peut être que ce n’était pas le genre de truc. Certaines personnes pensent qu’il ne faut pas contrarier un adolescent si on veut en faire son ami. Ne pas mettre en doute un instant la véracité de ses sentiments, paroles ou autre. C’était un peu ce que je faisais après tout derrière cette phrase, je lui montrais que j’avais du mal à a voir ce qui pouvait le remonter comme ça contre son père. Mais je n’étais pas d’accord avec les gens qui pensaient cela. J’avais été adolescente moi aussi. Et une adolescente sacrément remontée contre le monde adulte entier, ça c’est le moins qu’on puisse dire. En dehors de mon petit monde de soirée, d’alcool, de coke et surtout de fric je n’appréciais pas grand-chose et j’étais révoltée contre à peu prêt tout. Mais si il y avait une chose que je n’avais jamais réussit à priver de son charme, c’était le franc parlé. J’aimais qu’on me dise ce qu’on pense, qu’on me résiste, et qu’on me tienne tête. Puis de toute façon j’avais ce franc parlé Italien, et je disais toujours ce que je pensais. Je me posais la question, alors je la posais à Josh. Quoi de plus normal ?

    Je ne commentais pas les propos de Josh sur ses cours, le bourrage de crâne et compagnie. Je n’avais rien à reprocher à cet endroit pour l’instant. Si j’étais d’accord avec tout le monde sur le fait que ces fuites étaient un désastre, et même s’il m’arrivait même de les trouver étrange, et de me poser des questions sur ce qu’il se passait réellement au niveau 4, j’étais comme tout le monde : égoïste et nombriliste. En somme, tant qu’il n’arrivait rien à quelqu’un que j’aimais, ou qu’il ne m’arrivait rien, je ne me posais pas plus de question que ça, et je faisais taire les quelques doutes que j’aurais pu avoir. Keller et sa clique pouvaient faire ce qu’ils souhaitaient, tant que je n’étais pas personnellement atteinte. Après tout j’avais passé plus de vingt années à côtoyer des assassins, dealeurs, blanchisseurs d’argent, mac en tout genre, et mon sens de la morale n’était pas vraiment celui d’une personne normale. Normal quand on grandit avec les figures les plus importante de la mafia. Enfin bref, je m’égare. Je repris le fil de la conversation lorsque Josh me demanda ce que je faisais à cette heure ci. Hé hé, j’étais une petite chanceuse moi, pendant que tout le monde bossait, je flânais. Et quand je travaillais, ça ressemblait plus à du loisir que du travail.

      CAROLINE :Bah j’ai la chance de pas bosser à cette heure là moi. Je suppose que je vais traîner un peu au niveau 1, ça va bientôt être la pause de Don et on se retrouver parfois là bas. Ensuite... Et bien j’aviserai. J’ai pas de programme particulier.

    Je ne lui retournai pas la question, je me doutais qu’il allait pas tarder à être ramené au lycée par la peau des fesses. C’était qu’une question de temps.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Le Maitre du Jeu

Scénar Chef


. Nombre de messages : 205
. Doublons : en effet
. Type de rp : Scénar uniquement

MessageSujet: Re: 1.04 [25/06] - Une nouvelle bêtise ?   Lun 22 Mar - 20:00


    1.04 [25/06] - Une nouvelle bêtise ?


    Les portes se refermèrent derrière Caroline et l'ascenseur reprit sa route vers le niveau 1. Mais quelques secondes plus tard, un bruit aigu se fit entendre, suivi d'une secousse importante. La lumière s'éteignit. L'ascenseur venait de s'arrêter entre les deux étages. Pas un bruit tout à coup. Une lumière de veille s'alluma ne laissant qu'une lueur qui permettait à peine de distinguer la personne à coté de soi. Voilà qui n'était guère rassurant. Au niveau 3, un signal parvint à la Régie. L'image des caméras était mauvaises. Les gardes tentèrent de joindre Joshua et Caroline, mais les micros ne semblaient pas fonctionner. Il y avait une faille dans le système de sécurité. Impossible de joindre qui que ce soit, les deux jeunes gens étaient désormais livrés à eux mêmes dans cet ascenseur.

_________________
Avatar par Sophi@ sur Starlight Night
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Finlay Reynolds

Garde non gradé / Meilleur joueur épisodes 3 et 4


. Nombre de messages : 562
. Doublons : Don Higgins.
. Type de rp : Les deux

Carte d'Identité
Age: 33 ans
Localisation : Niveau 1
Relations :

MessageSujet: Re: 1.04 [25/06] - Une nouvelle bêtise ?   Mer 24 Mar - 11:08

    => L'appartement de Reynolds.

    Je me tenais, au centre du hall, le regard rivé sur l'immense porte qui barrait l'accès au monde extérieur. Les mains enfouies au fond des poches, je laissais mon esprit vagabonder. Il n'y avait rien à faire ici. Kramer devait se délecter de mon affectation. Elle savait que je m'ennuierais ferme ici mais voilà j'avais ouvert ma grande gueule une fois de trop. Je payais le prix fort. Encore que cela me permettait de me remettre les idées en place. Je venais tout juste de ressortir d'une entrevue des plus spéciales. Il ya une demi-heure de cela, j'étais sur le point de céder à la tentation la plus délectable du complexe: Sekhmet O'Reilly. Une femme séduisante, au caractère bien trempé et indéniablement mariée à mon meilleur pote, Douglas. Je me rappelais encore son odeur, la douceur agréable de sa peau, le goût si enivrant de ses lèvres, la chaleur de son corps contre le mien(je parle de Sekhmet hein ? pas de Douglas)...mais tout cela ne m'appartenait plus et ne m'appartiendrais jamais. J'avais mis fin à notre entrevue d'une manière on ne peut plus honteuse certes, mais là résidait notre seule chance de salut à tout les deux. Elle était partie si furieuse, si déçue que j'en éprouvais encore le contrecoup. Je m'en voulais de lui faire subir cela et je m'en voulais de ressentir la même chose. Je devais l'oublier. Non, j'étais dans l'obligation de le faire.

    Un long soupir m'arracha à ma torpeur et je me remis à arpenter le hall de long en large. Et pourquoi Kramer m'en voulait tant ? Bordel cette question me revenait sans cesse. Que lui avais-je donc fait ? Ais-je donc été un instructeur détestable au point de me faire subir pareil revers ? Je ne comprenais pas son animosité envers moi. Je pouvais comprendre le fait qu'elle cachait quelque chose. Tout complexe quelqu'il soit possédait son lot de secrets bien gardés. Surtout quand il s'agissait de complexe aussi bien surveillé, aussi bien équipé, et rempli de scientifiques. L'homme par nature se préserve des conflits lorsqu'il le juge nécessaire. Il préfère entretenir le mystère, la confusion, le doute pour mieux gérer son troupeau qu'est le peuple. Mais parfois, certaines brebis s'égarent et crient au scandale lorsque les réponses aux questions qu'elles ont posées ne viennent pas. Alors l'homme tente d'amadouer pour éviter d'avoir à utiliser son arme la plus destructrice: la violence. Mais là encore, l'homme est buté et se voit contraint d'user de violence pour se faire respecter. La crainte est son alliée. Et petit à petit les brebis reviennent vers le troupeau, par peur de se retrouver livrés aux loups. L'homme est un loup pour l'homme c'est bien connu et j'en suis un représentant. Mais voilà que le loup se pose des questions lui aussi et la meute ne le voit pas d'un très bon oeil. Alors il est obligé de fuir et se retrouve seul avec lui-même. Je n'étais pas seul, mais je n'étais pas non plus entouré d'amis comme certains. Non pas que j'en éprouvais de la tristesse, je trouvais juste cela dommage mais c'était en partie de ma faute, je me laissais difficilement approcher. L'image de Sekhmet s'imposa à nouveau à moi. La seule personne envers qui j'avais sciemment abaissé mes murailles et ouvert mon coeur que je croyais perdu. Elle avait peut-être raison lorsqu'elle disait que j'avais un drôle de sens des priorités. Je me mettais toujours en dernier sur cette liste...

    " La Régie pour Tony Sellers et Finlay Reynolds.
    Le grésillement de ma radio interrompit le fil de ma pensée.
    - Ici Reynolds pour La Régie, j'écoute.
    - L'ascenseur en provenance du niveau 2 est tombé en panne. Deux habitants sont à l'intérieur : Joshua Feilster et Caroline Bolen. On ignore les causes de la panne, on sait, par contre, que le jeune Feilster est armé. Soyez prudents.
    J'écoutais attentivement, l'oreille plaqué sur le combiné.
    - Armé ? Mais qu'est-ce qu'il a dans le crâne ce gosse...lâchais-je malgré moi.
    - La maintenance viendra vous rejoindre dans quelques minutes. Nous n'avons aucun contact avec l'ascenseur. Je répète : Nous n'avons aucun contact avec l'ascenseur.

    - Bien reçu, ici Reynolds, terminé. "

    Je rangeais mon talkie dans sa pochette en cuir à ma ceinture et fonçais vers l'ascenceur du Niveau 1. Bon sang, qu'est-que foutait Josh avec une arme ?

    * Voilà ce qui arrive quand on ne garde pas un oeil sur ses mômes Anton. Tu ne pourras t'en prendre qu'à toi si il lui arrive quoi que ce soit. *

    Comment était-ce seulement possible qu'une telle chose puisse se produire ? J'aurais donné ma vie pour ma fille et voilà que Josh se baladait tranquillement avec une arme à même le complexe. Anton, tout père qu'il soit, se devait de protéger son fils et pas de le livrer en pâture comme il le faisait constamment. J'avais l'impression que Anton avait baissé les bras et que son fils lui importait peu. Son boulot passait avant toute chose. Ca, je pouvais le comprendre, bien qu'en cet instant je ne le cautionnais pas. C'est avec une détermination grandissante que j'arrivais sur les lieux. En aucun cas je ne devais laisser Josh faire une connerie. Je me tenais devant la porte de l'ascenceur. L'indicateur lumineux au-dessus était bloqué sur l'étage 1 et pourtant aucune trace dudit ascenceur. Je frappais contre la paroi métallique:

    " Joshua, Caroline ?! Est-ce que vous m'entendez ? "

    Je voulais m'assurer qu'ils se trouvaient suffisamment prêt de la porte pour pouvoir tenter quelque chose, et surtout garder le contact pour pouvoir les tenir au courant de l'avancée du sauvetage. Je jetais un coup d'oeil rapide autour de moi. Personne de la maintenance pour l'instant et pas de traces de Tony en vue. Je n'allais tout de même pas poireauter en attendant qu'ils se pointent ? Je me plaquais à nouveau sur la paroi servant de porte, cherchant à tâtons un interstice qui pourrait me permettre d'y glisser mes doigts, mais rien. Les portes étaient aussi lisse que du marbre et semblaient hermétiquement closes. Je pris l'initiative d'utiliser mon couteau de survie, que j'avais conservé depuis mon arrivé. Il était toujours à ma ceinture, dans son étui, caché sous ma veste. Un couteau de l'armée de bonne facture, peut-être résisterait-il à la pression que j'exercerais sur lui. De toute manière, je n'avais que ça. D'un geste sec, je déroulais la lame d'une dizaine de centimètres et la glissais dans l'étroite ouverture jusqu'à la poignée. Je m'en servais comme d'un levier. La force appliquée éprouvait dangereusement la lame. Ce ne serait pas suffisant, je le savais, la lame était trop courte, elle finirait par se rompre. Bon sang je n'avais besoin que d'un ou deux centimètres d'ouverture...Et les autres qui n'arrivaient toujours pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité

Invité



MessageSujet: Re: 1.04 [25/06] - Une nouvelle bêtise ?   Jeu 25 Mar - 2:01

    Caroline Bolen

    Avant que Josh n’ai eu le temps de me répondre, un espèce de bruit aigue, le genre de bruit assez stressant quand on est dans un ascenseur, même si j’étais pas particulièrement claustrophobe, faut avouer que ce genre de bruit n’augurait rien de bon et que rester coincer dans un ascenseur n’avait rien de très réjouissant. Et ce bruit fut suivit de très près par une secousse importante, qui me tira un cri de surprise, et si je n’avais pas déjà été collée contre la paroi de l’ascenseur, j’y aurais surement été projetée. Mais heureusement, son seul effet fut de me faire tomber au sol. Je voulus regarder si Josh allait bien, mais la lumière s’éteignit. Et la faible lueur qui s’alluma me permettait à peine de distinguer le contour de sa silhouette, au gamin.

    Je laissai échapper un juron, avant de me relever. C’était le genre de situation assez flippante, tout de même. Il m’était arrivé un tas de truc dans ma vie, qu’un ascenseur tombe en panne alors que je me trouvais dedans et que toutes les lumières s’éteignent, ça jamais. Bon bein du coup, je ne trouvais plus du tout drôle le fait que Josh ai piqué un flingue à son père, mais assez stressant. Je savais très bien qu’il ne me ferait jamais de mal, intentionnellement, mais un coup est si vite partit quand on ne connaît pas ses bestioles. Pas de détonation pendant la secousse, c’était déjà ça.

      CAROLINE : Saloperie de machine. Ça va toi ?

    Alors que moi-même je me rapprochai de la porte, même si je savais pertinemment que je ne pourrai pas faire grand-chose, j’entendis une voix masculine. Qui nous appelais pas notre prénom, alors que moi, elle ne me disait rien, c’était à peu près sur que je ne connaissais pas la personne. C’était au moins la maintenance ça, ou un garde. Ils étaient arrivés plus vite que ce que je ne pensais, c’était bon signe, même si ça voulais pas dire qu’il allait nous sortir tout de suite. La voix me semblait plutôt lointaine, donc on était quand même pas tout prêt de la sortie.

      FINLAY : Joshua, Caroline ?! Est-ce que vous m'entendez ?

    Je me rapprochai le plus de la porte, en espérant que plus j’étais près mieux le garde, dont je ne connaissais pas l’identité, m’entendrait. Je ne comptais pas rester coincée ici toute la journée moi, j’avais des trucs à faire. J’avais vu des affiches lorsque je m’étais dirigée vers l’ascenseur, un bal se préparait. Fallait que j’aille me trouver une robe, que je passe chez le coiffeur, et si j’avais un peu de temps, je pourrai même passer à l’institut d’Emily, histoire d’être parfaite jusqu’au bout de ongles. Bon pour ça il ne fallait bien entendu pas que je passe mon après midi entière dans l’ascenseur. Donc je comptais bien pour une fois y mettre toute ma bonne volonté possible et faire ce que les gardes nous demandaient de faire. Une fois le plus prêt de la porte possible, je m’adressai au garde en criant.

      CAROLINE : Pas très bien, mais on arrive à comprendre ce que vous dites. Qu’est ce qu'il se passe nom de dieu, c'est quoi cette panne ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Finlay Reynolds

Garde non gradé / Meilleur joueur épisodes 3 et 4


. Nombre de messages : 562
. Doublons : Don Higgins.
. Type de rp : Les deux

Carte d'Identité
Age: 33 ans
Localisation : Niveau 1
Relations :

MessageSujet: Re: 1.04 [25/06] - Une nouvelle bêtise ?   Ven 26 Mar - 6:38

    Inutile de tergiverser, ni même de chercher à cacher mon incompétence dans le domaine de la mécanique.

    " Je n'ai aucune idée de ce qui a pu causer cette panne, tout ce que je sais c'est que la maintenance s'en occupe déjà, enfin elle n'allait pas tarder à le faire, pour le moment restez calme. Je sais que c'est facile à dire, c'est moi qui suis de l'autre côté de la porte mais je vous promets que tout ira pour le mieux. Ne vous inquiétez pas, tout va bien se passer. "

    Je réitérais mes assauts pour faire céder les portes. Ma patience et ma témérite furent récompensées. Un léger interstice se présenta et j'en profitais aussitôt pour y glisser mes doigts. Je sentais la fraîcheur du conduit sur ma peau. Sans faiblir, je tirais la porte vers moi. Elle grinça timidement.

    * Qu'est-ce qu'il faut pas faire...Et les gars d'la maintenance qu'est-ce qu'ils foutent ?! *

    Mes muscles se contractaient sous l'effort, j'avais le front perlant de sueur, ma chemise commençait à coller sur mon torse. Je ne pourrais pas tenir longtemps dans cette situation. Je pris une profonde inspiration et bandais mes muscles. Mes doigts se replièrent tels des serres sur leur proie et tirèrent un grand coup ce qui eut pour effet de faire tomber mon couteau qui rebondit sur le sol dans un cliquetis bruyant. La seconde de déconcentration due à cette chute inopinée fut déterminante pour la suite. Inconsciemment j'avais relâché la pression et les portes, non contentes d'être débarassés de leur adversaire d'un jour, en profitèrent pour se jeter sur mes doigts innocents. Je ne pus retenir un cri de surprise tout autant que de douleur. Je parvins à enlever mes mains de cet étau puissant avant de pousser un juron et de cogner du pied, la porte.

    " Désolé, dis-je aussitôt à l'encontre des deux prisonniers, une maladresse de ma part, mais rien de grave. "

    Tu parles, j'avais failli perdre mes doigts dans ma stupide entreprise mais à part ça rien de grave ! Je malaxais mes doigts meurtris. La douleur était vive mais s'estompait peu à peu. Plus de peur que de mal bien que les jointures me lançaient à chaque fois que je les sollicitais. J'ôtais ma veste et la laissais choir sur le côté. Il était temps de passer aux choses sérieuses. Je repris mon couteau et repartis à l'assaut de cette cage métallique. Il m'en fallait plus pour m'arrêter. Après tout je pourrais, une fois les portes ouvertes et si l'ascenceur me le permettait, extraire Caroline et Joshua par l'évacuation de sortie en haut de l'habitacle. Ouais ça se tenait. Encore fallait-il pour cela parvenir à ouvrir les portes ce qui n'était pas une mince affaire. En mon for intérieur, je priais pour que la maintenance arrive avant que je me lance à nouveau dans une entreprise périlleuse et pour le moins, dangereuse. Le temps jouait contre nous. L'exiguïté de l'endroit pourrait se révéler un facteur décisif dans la perte de contrôle de nos chers utilisateurs, et de la situation par définition. Sans compter que l'un d'eux était armé ce qui compliquait la chose. Je ne craignais pas vraiment que Joshua puisse s'en servir, mais ce n'était pas non plus à exclure aveuglément. J'avais vu tellement de choses dans ma vie que je préférais parer à toutes éventualités. Nous devions agir et vite. J'étais bien seul à penser de la sorte. J'étais bien seul tout court...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité

Invité



MessageSujet: Re: 1.04 [25/06] - Une nouvelle bêtise ?   Lun 29 Mar - 21:48

    Tony Sellers
=>Cafétéria

Dès sa sortie de la cafétéria, Tony Sellers s'était rendu aux ascenseurs. Il avait fait son possible pour arriver le plus rapidement possible, mais comme il arrive souvent dans ce genre de situation, on avait pas arrêté de l'arrêter en chemin, pour un ci ou pour un ça.

Du coup, lorsqu'il était arrivé à destination, Reynolds se trouvait déjà là. Du bout du couloir, il avait pu voir la scène qui venait de se produire. Comme il était assez loin à ce moment là, il n'avait pas vu grand chose, mais la réaction de l'autre garde était simple à interpréter; il s'était coincé les doigts. Pour avoir déjà connu une expérience similaire, Ça ne devait pas avoir fait du bien. Il n,avait que 8 ans à l'époque et il s,agissait d'une porte de voiture et non d'ascenseur, mais il gardait encore des souvenirs de la douleur pour ses pauvres doigts. Ça n'avait rien de réjouissant.

Tony parcouru donc les quelques mètres qui le séparait de son collègue qu'il avait quitter il n'y a pas si longtemps. Il y avait de meilleur moment pour se retrouver, mais quand le boulot appellait, il fallait bien s'y rendre non?

"Quel est la situation Reynolds?" Il aurait très bien pu l'appeler par son prénom puisqu'il le connaissait, mais de un, il ne connaissait pas l'homme plus qu'il ne le fallait et deux, il était au travail. Autant rester professionnel.

Comme l'autre garde était là depuis plus de temps que lui, il en savait probablement plus que ce qui avait été dit à la radio. Cela dit, il s'agissait surtout de supposition. Tout ce qu'il savait était qu'il y avait Bolen, Feilster et un flingue de coincé dans un ascenceur. Les scénarios possibles étaiemnt infinis.

"Est-ce qu'ils peuvent nous entendre?"

Çaa serait un point positif s'ils le pouvaient. Cela démontrerai qu'ils ne sont pas trop loin et cela permetterai au moins de pouvoir calmer le jeu si jamais les choses devenait hors de contrôle. Dasn le fond, il ne connaissait pas vraiment ceux qui étaient coincé. Tout ce qu'il savait dd'eux, c'était les ragots de couloirs et il s,en disait des choses dans les couloirs. Du vrai, mais surtout du faux. Il fallait savoir démêler les deux.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Finlay Reynolds

Garde non gradé / Meilleur joueur épisodes 3 et 4


. Nombre de messages : 562
. Doublons : Don Higgins.
. Type de rp : Les deux

Carte d'Identité
Age: 33 ans
Localisation : Niveau 1
Relations :

MessageSujet: Re: 1.04 [25/06] - Une nouvelle bêtise ?   Mer 7 Avr - 5:14

    Je venais à nouveau de passer mes doigts dans l'ouverture. Avec une infinie précaution j'arc-boutais les jambes et utilisais mon poids pour ouvrir les portes. Elles cédaient du terrain. Lentement mais surement. J'étais en nage, sans compter mes muscles en feu qui m'intimaient l'ordre de ne plus les maltraiter de la sorte.

    " Quelle est la situation Reynolds ?
    Putain je faillis lâcher prise lorsque la voix de Tony me parvint. Il n'avait pas idée de me foutre les jetons en pareil moment.
    - Je crois qu'elle est claire non ?! lâchais-je, irrité par cette question qui n'avait pas lieu d'être. Sans compter que la Régie nous avait donné tout les détails. Files-moi un coup de main au lieu de rester les bras ballants, je vais pas tenir très longtemps dans cette position.
    - Est-ce qu'ils peuvent nous entendre ?
    - Ouais.
    Je tirais à nouveau les portes qui s'ouvrirent un peu plus. Ils doivent être juste entre ce niveau et celui d'en dessous. On devrait pouvoir les récupérer via la sortie de secours de leur cabine. "

    Je ne comptais plus vraiment sur l'aide de la maintenance qui ne pointait toujours pas le bout de leur caisse à outils. Et puis j'étais bien parti pour me la jouer solo alors autant y aller fond. Kramer serait verte d'apprendre que j'avais porté assistance à deux de nos concitoyens alors que j'étais censé me faire chier comme un rat mort au Niveau 1. J'en éprouvais une certaine satisfaction mine de rien. Peut-être me tiendrait-elle en meilleur estime après ça ? Je crois que je rêvais purement et simplement.

    " Allez encore un petit effort, on y est mon vieux. "

    Les portes grincèrent, s'agitèrent un instant avant de s'immobiliser totalement. L'air frais qui règnait à l'intérieur du conduit était une véritable bénédiction pour ma surchauffe corporelle. Je jetais un oeil vers le bas en prenant garde de ne pas trop me pencher.

    " Ok, ils sont à un mètre soixante-dix, deux mètres de nous, ça devrait être jouable. Je récupérais mon couteau que je rangeais aussitôt dans son étui, puis je me penchais à nouveau vers la cabine. Je vais descendre vous sortir de là d'accord ? Surtout n'ayez pas peur si une secousse se fait sentir. Juste au-dessus de vos têtes se trouve une trappe. Je vais l'ouvrir de l'extérieur et à vous la liberté. Je me tournais ensuite vers Tony. Bien, Sellers, lorsque je les aurais sortis d'affaire, je compte sur toi pour les ramener sur le plancher des vaches. Je me penchais vers lui pour lui chuchoter quelque chose. Et surtout ne quittes pas Joshua du regard lorsque tu l'auras en visuel, compris ? "

    Je m'assis ensuite sur le rebord avant de me tourner et de me laisser tomber, le plus délicatement possible, sur la plate-forme de l'ascenceur. La cabine tressauta légèrement mais je parvins à conserver mon équilibre. Il n'y avait aucun risque de chute, la cabine pouvant supporter pas loin de 600 kg. A moins que Caroline et Josh ait soudainement suivi un régime hypra-calorique, avec moi nous ne devions guère dépasser les 175 kg. Je pesais néanmoins chaque geste avec parcimonie, me dirigeant à la lueur du Niveau 1 qui s'engouffrait timidement par la porte béante. Je vis la poignée de la trappe et la tournais vers l'extérieure avant de la rabattre d'un coup sec. Le mécanisme s'enclencha et un déclic se fit entendre. D'un mouvement ample, j'attirais la plaque métallique vers moi. Elle grinça sur ses gonds avant de terminer sa course à la verticale, son poids la contraignant à rester inerte. Par sécurité, je passais une main sur mon arme de service et enlevais le cran de sûreté. Il fallait parer à toute éventualité et ce, dans les plus brefs délais. Je jetais un regard vers Tony, au-dessus de moi et lui indiquais d'un geste que j'allais descendre. Je lui rappelais aussi, grâce au langage corporel emprunt de militarisme, qu'il devait avoir l'oeil sur Josh. Cette vérification effectuée, je glissais la tête dans l'ouverture.

    " Eternalis Assistance, à votre service ! dis-je pour détendre l'atmosphère. "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité

Invité



MessageSujet: Re: 1.04 [25/06] - Une nouvelle bêtise ?   Sam 10 Avr - 7:23

    Caroline Bolen

      FINLAY : Je n'ai aucune idée de ce qui a pu causer cette panne, tout ce que je sais c'est que la maintenance s'en occupe déjà, enfin elle n'allait pas tarder à le faire, pour le moment restez calme. Je sais que c'est facile à dire, c'est moi qui suis de l'autre côté de la porte mais je vous promets que tout ira pour le mieux. Ne vous inquiétez pas, tout va bien se passer.

    Mais dis donc, ce type lisait dans mes pensées ma parole, j’étais justement en train de me dire que c’était bien facile de parler quand on était pas coincé dans l’ascenseur. Un silence assez pesant s’empara de l’ascenseur. On ne pouvait pas entendre Finlay qui se débattait avec la porte depuis l’ascenseur. Josh et moi n’avions aucun moyen de savoir ce qui se passait dehors tant que personne ne s’adressait directement à nous. Non non, je n’étais pas du tout stressée voyons, n’importe qui adore restée cloitré dans un espace de deux mètres carrés, dans une quasi obscurité, avec un gamin armée d’un flingue, même si ce gamin était tout à fait charmant. Cela n’empêche. Surtout que je commençais à avoir un peu chaud la dedans, et ce même si je portais juste une robe à bretelle. Enfin, avoir chaud était mieux que s’asphyxier. Je ne savais pas combien de temps deux personnes pouvaient tenir dans un ascenseur avant que l’oxygène de s’épuise. A moins qu’il y ait des conduits d’aération ? Ou bien un quelconque système de ventilation ? C’est fou le nombre de questions saugrenus qui vous viennent à l’esprit lorsque vous êtes coincé dans un ascenseur. Josh ne semblait pas vouloir parler, mais je pouvais voir que le gamin allait bien. Allez savoir, peut être était-il légèrement claustrophobe. C’est alors qu’un lourd claquement de porte, suivit d’un cri nous sortit de ce silence qui devenait pesant. Le garde s’excusa. Encore un qui avait essayé de jouer les super héros et qui s’était fait mal.... Tout ça ne nous disait pas ce que la maintenant fouttait.

    Je me rendis compte de l’arrivée d’un nouveau venu lorsque le premier garde s’adressa à lui. Il avait une voix qui portait bien plus que son collègue, que je n’avais même pas entendu arriver. En tout cas, c’était agréable, ce bruit, il nous empêchait de nous sentir trop seuls...

      FINLAY : Je vais descendre vous sortir de là d'accord ? Surtout n'ayez pas peur si une secousse se fait sentir. Juste au-dessus de vos têtes se trouve une trappe. Je vais l'ouvrir de l'extérieur et à vous la liberté.

      CAROLINE : Compris. On attend que ça...

    Bein oui, moi Josh, je l’appréciais beaucoup, mais je ne comptais pas non plus passer toute la nuit ici. Surtout avec le Bal qui se préparait. J’aurais du être au salon de coiffure, ou bien au salon de beauté, ou tout autre endroit qui rimerait avec la préparation pour un bal. Tout sauf un ascenseur ! Enfin bref. Le temps me paraissait passer à une lenteur incroyable, dans cet ascenseur. Alors qu’il ne mit que quelque secondes, moi j’avais eu le temps de m’impatienter. De me demander qu’est ce qu’il attendait. Finalement, une légère secousse secoua enfin l’ascenseur, signe annonciateur de notre prochaine libération. Oui, petite secousse, surtout par rapport à celle qui nous avait surpris quelques minutes auparavant, et qui avait, elle, amorcé le début du calvaire. J’en rajoutais ? Peut être légèrement, mais je n’aimais pas être contrarié, et il m’était facile de devenir désagréable dans ces cas là. C’est pourquoi quand le garde souleva la trappe pour passer la tête et tenter une blague, je respirai un grand coup tout en m’incitant à la zen attitude. Relativisons. Finalement, c’est avec un grand sourire que je répondis.

      FINLAY : Eternalis Assistance, à votre service !

      CAROLINE : On a presque faillit attendre !

    Oui, j’avais bien fait d’accompagner mes paroles d’un sourire, sinon ça aurait pu être pris pour un égo démesuré. Non, c’était juste de l’exaspération, contre la machine, ce pauvre garde ne m’avait rien fait... Bon, mais ce n’est pas tout, j’étais pressée de sortir d’ici moi, et de respirer l’air libre. Enfin, l’air conditionné du complexe quoi. Et comme c’est bien connu, les femmes d’abord, je tendis ma main à Finlay pour qu’il m’aide à me hisser sur l’ascenseur. Pour une femme, mon mètre soixante huit était une taille tout à fait respectable, mais Ô combien insuffisante pour atteindre le sommet de l’ascenseur, qui devait bien faire ses deux mètres de hauteur. Et j’aurais surtout besoin d’aide pour atteindre le sol du niveau 1, ça allait de soi.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Finlay Reynolds

Garde non gradé / Meilleur joueur épisodes 3 et 4


. Nombre de messages : 562
. Doublons : Don Higgins.
. Type de rp : Les deux

Carte d'Identité
Age: 33 ans
Localisation : Niveau 1
Relations :

MessageSujet: Re: 1.04 [25/06] - Une nouvelle bêtise ?   Mar 13 Avr - 1:47

    Ma petite boutade eût l'effet escompté. J'eus droit à un magnifique sourire. Au moins, tout le monde semblait détendu ce qui, dans ce genre de situation, était inespéré. Caroline s'approcha de moi et me tendis la main derechef. Je l'imitais aussitôt. Nos mains s'enlacèrent mais je ne pus la soulever suffisamment pour lui permettre de s'accrocher aux rebords de la trappe. Elle ne pesait pas très lourd dans la balance, seulement j'étais dans une position des plus inconfortable. Allongé sur le toit de la cabine, le bras ballant dans le vide, la pression exercée sur mon corps était telle que la jointure de l'ouverture pénétrait ma chair à travers ma chemise. Je fus contraint de demander de l'aide:

    " Hey Josh, quand t'auras fini de reluquer sous les jupons de madame, tu pourras peut-être me filer un coup de main. "

    C'était le seul moyen que j'avais trouvé pour le secouer un peu celui-là. Il était restait, les bras croisés, à nous regarder nous affairer sans même daigner lever le petit doigt. Sale gosse. Il me jeta un regard furibond avant de porter assistance à Caroline. A son sourire affligeant, je sus qu'il louait mon intervention. Finalement il apprécia encore plus la contre-plongée relative que sa position lui impliquait de tenir. Il avait tout le loisir de contempler les dessous de la féminité. Sale gosse ! J'enviais sa place. Grâce à lui, je parvins à hisser Caroline sur le toit de la cabine. Elle était dans mes bras et je la tenais avec prudence.

    " Tout va bien miss Bolen ?
    Je n'attendis pas sa réponse pour enchaîner.
    Mon collègue va vous ramener sur la terre ferme. Venez avec moi. Doucement. "

    Je ne voulais pas la brusquer. C'était toujours intimidant de se retrouver en élévation au-dessus du vide sur une cage métallique qui brinqueballait légèrement à chacun de nos pas. Arrivés près du mur, je mis mes mains autour de sa taille. Deux courbes élégantes qui se marièrent parfaitement au creux de mes mains. D'un professionnalisme à toute épreuve, je restais le plus stoïque possible.

    " Si vous voulez bien m'excuser. "

    Et je la portais avec aisance vers Tony qui, bras tendus, attendait la réception du "colis" avec impatience. J'esquissais un sourire discret, à la fois honteux et idiot, de m'être laisser prendre au jeu de Joshua. En parlant de Josh, je retournais à ses côtés, laissant la belle naïade entre les mains expertes de mon compagnon. Je passais à nouveau la tête dans l'ouverture et vis Josh la main tendue vers le ciel. Au lieu de l'attraper, je me laissais choir dans la cabine. Il fut surpris mais retrouva vite son visage farouche d'adolescent. Je me tenais face à lui, m'époussetant les vêtements. Je réajustais la sangle de mon holster qui avait bougé durant l'opération et une fois les vérifications d'usage effectuées, je posais les mains sur mes hanches et adoptais une mine résolument ferme.

    " Avant que toi et moi ne remontions, il va falloir qu'on ait une petite discussion entre hommes.
    Un temps.
    Je me fiche de savoir où tu as déniché cette arme, j'avais déjà ma petite idée là-dessus, mais tu vas me la remettre et pas plus tard que maintenant. "

    Inutile de le réprimander, j'étais quasi-certain qu'il s'en foutrait royalement. Qui étais-je à ses yeux ? Un garde insignifiant plongé dans la masse. Un mouton qui suivait les directives sans sourciller. Voilà à peu près l'opinion qu'il devait se faire de moi. J'étais passé par là. Si quelqu'un devait le blâmer, c'était à son père que la tâche incombait. Mais là encore j'émis certains doutes quand à la réalisation prochaine de ce devoir parental. Ce qui importait, à présent, c'était que le môme me donne gentiment son arme sans sourciller. Je ne voulais pas utiliser la force pour se faire. Bien que je le pourrais s'il s'avérait réticent à cette idée. J'attendais, le visage impassible, la suite des évènements.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Le Maitre du Jeu

Scénar Chef


. Nombre de messages : 205
. Doublons : en effet
. Type de rp : Scénar uniquement

MessageSujet: Re: 1.04 [25/06] - Une nouvelle bêtise ?   Sam 22 Mai - 4:22

    La porte des escaliers s’ouvrit avec fracas et Mlada arriva dans le hall. Elle courut jusqu’à l’ascenseur pour rejoindre Caroline et Tony. La Régie l’avait prévenu de la panne qui n’augurait rien de bon. Deux hommes de la maintenance arrivèrent juste après elle, en bleu de travail d’un blanc qui virait au gris, le symbole d’Eternalis sur le cœur. Sans un mot, sans un regard, ils se précipitèrent dans la mécanique pour réparer l’ascenseur. La capitaine des gardes les regardait faire, satisfaite de l’efficacité à défaut de la politesse.

    - Melle Bolen, vous n’avez rien ? Où sont Joshua et Reynolds ?
    - Toujours à l’intérieur, Madame.

    Mlada invita Tony à aller faire son rapport à la Régie avant de se pencher vers l’ascenseur. Un garde était à l’intérieur, sans visuel de la Régie avec un gamin armé. Elle ne pouvait l’accepter. La cage n’était pas loin, et avec les deux hommes, elle pourrait les aider à remonter. Il faisait tellement sombre dans cette cage… A coté de ça, le hall était blanc et lumineux. A croire que le désert était entré dans le complexe.

    - Reynolds, c’est le Capitaine Nastrovitch ! Remontez immédiatement, vous m’entendez ? Ne restez pas là ! Remontez tous les deux !

    Mlada avait croisé Anton à la Régie. Elle avait appris en même temps que lui que le jeune homme était armé. Elle savait qu’il allait passer un sal quart d’heure.

_________________
Avatar par Sophi@ sur Starlight Night
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Finlay Reynolds

Garde non gradé / Meilleur joueur épisodes 3 et 4


. Nombre de messages : 562
. Doublons : Don Higgins.
. Type de rp : Les deux

Carte d'Identité
Age: 33 ans
Localisation : Niveau 1
Relations :

MessageSujet: Re: 1.04 [25/06] - Une nouvelle bêtise ?   Lun 31 Mai - 0:53

    " Alors tu te décides ou il faut que je vienne le chercher. "

    J'étais planté devant lui, les mains sur les hanches. L'attente était longue, quelque peu angoissante. L'endroit exigüe rajoutait à mon appréhension.

    * C'est qu'un gamin Fin'...Tu ne risques rien. *

    J'essayais de me rassurer tant bien que mal. C'était certes un gosse, mais un gosse armé. Ce qui changeait énormément les choses. Autant un môme pouvait se faire réprimander pour une bêtise, autant celui-ci était plus difficile à appréhender. D'un, il était le rejeton du bras droit de Keller et de deux, il était toujours aussi irrévocablement armé. Oui je n'arrivais pas à me l'ôter de la tête. Cette arme à feu présentait un danger potentiel. Surtout entre des mains aussi imprévisibles. Soudain la voix de ma supérieure me parvint dans un écho surnaturel m'arrachant à ma pensée. Levant la tête à son interrogation, je lui répondis aussitôt pour calmer ses craintes et faire taire les miennes durant le temps de la conversation:

    " Tout va bien. Nous allons remonter Capitaine, je vous demande juste quelques minutes. "

    Mon regard se posa à nouveau sur Fielster mais à ma grande surprise, je ne trouvais pas ses yeux mais le canon de son arme braqué sur moi.

    * Putain de m... *

    Voilà qui changeait la donne. Je levais aussitôt les mains en signe de reddition.

    " Josh qu'est-ce que tu fais. Poses cette arme sur le sol.

    Ma voix était ferme malgré l'adrénaline qui se frayait un chemin dans tout mon corps et qui me contraignait à une prudence excessive. Devant le mutisme de l'adolescent et surtout son sourire triomphant, je réitérais ma demande.
    Arrêtes de pointer cette arme sur moi Joshua. C'est la dernière fois que je te le demandes.
    - Sinon quoi ? Qu'est-ce que tu vas me faire hein ?
    Petit arrogant. Il faisait le malin. Tout le portrait de son père.
    - Vu la position inconfortable dans laquelle je suis, j'avoue que je suis sceptique quand à la meilleure marche à suivre.
    Le gamin laissa échapper un rire. Il ne me considérait pas vraiment comme une menace, mais plutôt comme un rigolo. C'était bon à prendre, très bon même.
    Bon allez Josh, assez rigolé, tu veux bien. Y'a du monde qui s'inquiète inutilement là-haut. Suis-moi.
    Sans me soucier du flingue braqué sur moi, je me détournais de lui et amorçais la montée.
    - Hey qu'est-ce que tu fais ?! "

    Il s'avança d'un pas ferme, conscient qu'il était le maître de la situation. Le pas de trop. D'un geste brusque mais parfaitement maîtrisé, je fis volte-face et plaquais ma paume ouverte sur son arme. Je rabaissais aussitôt l'arme vers le sol et la fis tourner, obligeant Josh à lâcher prise. Emporté par mon élan, mon autre main se referma violemment sur la gorge de l'adolescent avant de le tenir fermement contre la paroi métallique et froide de l'ascenseur. Dans son regard, je lisais toute sa surprise et surtout sa peur d'être soudainement devenu la proie. Ce revirement inattendu n'était pas pour me déplaire. Les sourcils froncés, je dardais un œil plein d'une colère contenue sur Joshua.

    " Ne refais plus jamais ça.
    Mes mots étaient soutenus, dissimulant très mal la tension qui ne voulait pas redescendre.
    Hors de ma vue. Allez bouges-toi ! "

    Alors que je le poussais sans ménagement vers l'étroite sortie, un léger tremblement s'ensuivit. Puis des lumières vives clignotèrent un instant avant de se stabiliser nous inondant de leur clarté aveuglante. L'ascenseur amorça à nouveau sa remontée durant quelques secondes avant de se stopper. Les portes s'ouvrirent dans un chuintement métallique. La liberté conditionnelle nous ouvrait les bras. Sans un mot, je ramassais l'arme du forfait et la tendis à ma supérieure. Je ne rajoutais rien, si ce n'est un léger hochement de tête à l'intention de Caroline. Elle, au moins, ne m'avait posé aucun souci et j'étais satisfait de la voir sorti d'affaire. Quand à Joshua, c'était autre chose. J'espérais sincèrement qu'il allait écopé d'une sévère punition qui lui ferait regretter amèrement de s'être trimballer avec une arme à feu. Mais là encore, j'émis quelques réserves quand à la réalité et l'application de ladite punition...Fils à papa quand tu nous tiens...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité

Invité



MessageSujet: Re: 1.04 [25/06] - Une nouvelle bêtise ?   Sam 26 Juin - 7:02

    Caroline Bolen

    Finalement, le garde, qui semblait à ce qui disait son collègue s’appeler Reynolds, se décida assez rapidement à me sortir de ma prison. Heureusement d’ailleurs, je commençais vraiment à péter un câble coincée dans l’ascenseur. Il attrapa ma main, et tenta de me hisser sur le toit de la cabine. Mais ne sembla pas à arriver. Hé ho j’étais pas si lourde quand même. Au contraire même, j’étais plutôt un poids plume. Sa petite phrase à l’attention de Josh ne manqua pas de me faire esquisser un sourire, et réussit même à me décrocher un rire. Ignorant les petits sourires échangés entre Finlay et Josh, Je réussis à l’aide de Josh et du garde à arriver les pieds sur le toit de la cabine... Heu et bien finalement je n’étais pas plus rassurée ici. C’était loin d’être confortable, et surtout stable.


      FINLAY : Tout va bien miss Bolen ? Mon collègue va vous ramener sur la terre ferme. Venez avec moi. Doucement.


    Bon, bein j’étais bien partie pour me laisser guider par le garde. De toute façon j’avais rien de mieux à faire. Le brinquebalement de la cabine ne me laissait pas d’autres options.

      CAROLINE : Allons y…

    Et je n’eu pas besoin de le prier plus longtemps. Il posa les mains autour de ma taille pour me soulever jusqu’à la liberté. Et encore une fois j’eu tout le loisir de regretter d’être en robe. J’avais le chic pour ne pas choisir les tenues adéquates à la journée que je passais. Mais à ma décharge, il m’était difficile de deviner que j’allais rester coincée dans une boite en fer de deux mètres carrés, de laquelle on devrait m’extirper en me portant de bras en bras. Enfin, j’avais connu pire, c’est pas comme s’il fallait en faire un drame. Je dansais pas très habillée tout les soirs de la semaine, alors je m’en remettrai. Finalement le collègue de Reynold m’attrapa et me posa sur la terre ferme. Alors que ce dernier redescendait dans l’ascenseur, certainement pour sortir Josh de là.

    Et Mme la chef des gardes arriva. Elle me demanda comment j’allais, mais sa question semblait être purement rhétorique, puisqu’elle avait disparu avant même que je n’ai le temps de lui répondre...

      CAROLINE : Euh… Très bien…

    Mais je savais que ma réponse était vaine puisqu’elle avait déjà pratiquement disparu de mon champ de vision. Et bien, aimable comme un gardien de prison la directrice des gardes. Je mis encore une bonne dizaine de minute à essayer de me débarrasser d’un garde qui essayait de me convaincre qu’il allait falloir que j’aille signer des papiers aux archives à propos de la panne d’ascenseur. Et puis quoi encore, j’y étais allée le matin même. Finalement, Finlay et Josh finirent par remonter alors que je venais de me débarrasser de mon garde. Josh tirait une tête de six pieds de long, et Finlay n’étais pas mieux. Il daigna quand même me faire un signe de tête à moi, avant de partir. Bon, et bien moi non plus j’avais plus rien à faire ici, et puisque la pause de midi de Don était maintenant largement terminée, je n’avais plus qu’à le rejoindre à l’infirmerie pour... Et bien essayer de recoller les morceaux. Je comptais m’expliquer de m’être emportée, mais je ne comptais pas être la seule à le faire. Bon, et bien direction l’infirmerie alors, ce soir c’était le bal, et je comptais bien passer une bonne soirée avec lui.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

Invité



MessageSujet: Re: 1.04 [25/06] - Une nouvelle bêtise ?   Sam 26 Juin - 10:54

Josh n’avait rien dit tout le long, laissant Caroline gérer ce genre de choses avec la régie. Il méprisait ses types. Il était resté appuyé contre le mur de l’ascenseur fermant les yeux tout en écoutant les conversations. À vrai dire la situation le faisait rire, il ne dramatisait pas. Tout ce qu’il espérait c’est que son père pete les plombs. Tout se passa vite, Finlay arriva prêt à les sortir de là. Ce fut Caroline qui passa la première Joshua l’aida à sortir faisant mine de regarder en dessus de sa jupe pour enrager Finlay.. C’est vrai que la jeune femme était belle mais l’adolescent n’avait pas vraiment la tête à ça. Et voilà que vient son tour pour être sauvé. Finlay sembler vouloir d’abord arranger ce problème d’arme. Comme si Joshua allait facilement lui donner ! Il pouvait rêver. Pour pimenter et faire flipper le garde, le jeune homme pointa son arme sur lui. Apparemment ça ne semblait pas le faire rire ! Dommage…Joshua joua avec le feu jouant le rebelle avec un toutou de son père mais trop tard, il finit par le maîtriser. Finlay étranglait le fils de Anton, il fit tomber l’arme au sol. Joshua fixa le garde essayant de garder la tête haute même s’il lui faisait mal.

« Va te faire voir ! »

Joshua avait dit cela d’un ton sec et pleine d’arrogance. Il finit par sortit de l’ascenseur avec Finlay qui était derrière lui comme un chien de garde ! Il soupira. En plus il osait donner l’arme à sa supérieure ! Génial il allait encore plus se faire tuer par son père. Il la regarda partir avant de se retourner vers le garde , un regard noir. Joshua était d’humeur à le provoquer. Un sourire amusé il lui adressa :

« Merci pigeon ! »

Bah quoi , il fallait bien le remercier de les avoir aidé non ? Bon ok Joshua se moquait ouvertement de lui mais il le méritait. Il finit même par lui faire un petit doigt d’honneur avant d’accélérer le pas pour rattraper Caroline. Il lui pris doucement la main avant de lui dire :


« Désolé pour tout à l’heure à vrai dire je ne savais pas comment réagir, je pense qu’on aurai pu s’en sortir sans cet ours ! »


L’ours c’était bien évidemment Finlay. Joshua adressa un sourire sincère à Caroline. Promis il essayerait de se rattraper niveau gentillesse, il faut dire qu’elle était vraiment une personne bien dans le complexe, il ne voulait pas la décevoir.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Le Maitre du Jeu

Scénar Chef


. Nombre de messages : 205
. Doublons : en effet
. Type de rp : Scénar uniquement

MessageSujet: Re: 1.04 [25/06] - Une nouvelle bêtise ?   Jeu 1 Juil - 1:57


    Mlada prit l’arme que lui tendait Finlay et vérifiait le chargeur avant de la mettre à sa ceinture. Elle avait promis à Anton de lui rendre en mains propres. Quand elle l’avait vu à la Régie, il n’y avait pas de mots pour décrire son humeur. Son supérieur était complètement dépassé par les magouilles régulières de son fils, comme si la sécurité du complexe n’était ^pas assez preneuse sans en rajouter. Mais ce n’était pas à la capitaine des gardes de juger de la situation. Elle se contentait de faire son travail, ce qui incluait l’interception d’un ado armé, et potentiellement dangereux.

    - Joshua Feilster… J’ignore ce que vous pensiez faire avec cette arme, mais Melle Bolen et vous posez assez de problèmes sans en rajouter. Elle sera rendue à votre père, ne vous en faites pas. Port d’armes illégal dans une zone de sécurité, ne vous attendez pas à vous en sortir sans dommages. Les archives vous cherchent un travail d’intérêt général en ce moment même, et ça tombe bien, parcequ’il y a du boulot en ville en ce moment. Je vous conseille de vous y rendre de vous-même.

    Tout Eternalis était sur les nerfs cet après midi. Entre le bal et l’alerte sécurité à la ferme, personne n’avait le temps de s’occuper d’un petit crétin en mal de conneries. Mlada première avait mieux à faire. D’un signe de tete, elle invita Josh à aller voir ailleurs, tandis que caroline partait également.

    - Pardon du désagrément, Melle Bolen. Passez une bonne journée.

    Mlada soupira un bon coup. Les hommes de la maintenance retournèrent à leurs occupations. L’ascenseur fonctionnait à nouveau normalement. Elle se mit à marcher doucement en direction du hall.

    - A nous deux, Reynolds. Bon boulot avec Feilster, mais vous n’aviez rien à foutre là. Je vous laisse imaginer le bond que j’ai fait en apprenant qu’un de mes meilleurs éléments s’était retrouvé à surveiller le grand hall. Vous avez de la chance, j’ai convaincu Anton que cette punition n’était pas mérité et il a annulé l’ordre. Inutile de vous dire que Kramer va être furax, alors vous comme moi, on a intérêt à se faire oublier. Présence obligatoire au bal ce soir, trouvez vous une cavalière, un smoking, je ne veux plus vous voir.

    La capitaine s’arrêta de marcher pour laisser partir Reynolds. Mais elle le rappela quelques secondes plus tard.

    - Reynolds !... Je ne sais pas ce qu’il se passe entre Kramer et vous, je ne veux pas le savoir. Mais si vous voulez votre grade, souvenez-vous qu’elle pèse dans la balance.


_________________
Avatar par Sophi@ sur Starlight Night
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Finlay Reynolds

Garde non gradé / Meilleur joueur épisodes 3 et 4


. Nombre de messages : 562
. Doublons : Don Higgins.
. Type de rp : Les deux

Carte d'Identité
Age: 33 ans
Localisation : Niveau 1
Relations :

MessageSujet: Re: 1.04 [25/06] - Une nouvelle bêtise ?   Ven 9 Juil - 0:34

    " A nous deux, Reynolds. Bon boulot, mais vous n’aviez rien à foutre là-bas. Je vous laisse imaginer le bond que j’ai fait en apprenant qu’un de mes meilleurs éléments s’était retrouvé à surveiller le vice-président Alexandre Vladimirovitch Routskoï. Vous avez de la chance, j’ai convaincu le grand patron que cette initiative déplacée relevait plus de votre intuition que de votre stupidité. Inutile de vous dire qu'il est furax, alors vous comme moi, on a intérêt à se faire oublier. Présence obligatoire au bal ce soir, le gratin parlementaire du Congrès russe s'y trouvera. Alors trouvez vous une cavalière, un smoking, je ne veux plus vous voir. "

    C'est dingue comme la vie peut se rappeler à vous de la façon la plus ironique qui soit. Suivant les choix que nous faisons, les opportunités qui se présentent, la manière d'interpréter un évènement important. J'ai toujours agi, tout au long de ma carrière et de ma vie, de façon spontanée sans vraiment prendre conscience de l'impact de mes choix. Je n'irais pas jusqu'à dire que je suis quelqu'un d'irréfléchi, au contraire. C'est juste que mon intuition a souvent pris le pas sur mes heures de réflexion. Cette mission, en Russie, avait tout pour être un succès mais j'ai tout fait foirer. A voir le mal partout, on finit soi-même par s'y perdre. Il est dit qu'on apprend toujours de ses erreurs passées. C'est faux. Je n'ai jamais appris à rebondir ou alors si je l'ai fait, c'est avec maladresse car aujourd'hui je me retrouve à nouveau dans la même situation.

    Feilster junior m'adressa ses salutations les plus respectables. Je n'avais rien à attendre d'autre de lui de toute manière. Pauvre gamin. Il m'apparaissait tellement perdu. Cela n'excusait en rien son comportement mais arrondissait quelque peu les angles. La source du mal venait d'une sphère bien plus élevée. Mlada, quand à elle, se tenait devant moi, le visage impassible comme à son habitude. Elle avait raison d'être en colère. Je n'avais rien à faire là. Pourquoi déjà ? Ah oui, je me souviens. Jouer les agents c'était mon truc à une époque, mais je devais me rendre à l'évidence, tout était bel et bien terminée. Je ne répondis rien, préférant accepter avec sagesse la remontrance de ma supérieure. Lorsqu'elle eût enfin terminée, sa dernière phrase résonna étrangement dans mon esprit, ravivant de vieux souvenirs. Avery Kramer. Ce n'était pas la première fois que je me posais des questions à son sujet. Hélas les réponses ne venant pas, je l'avais laissé de côté. Alors que j'avais repris ma route, mon esprit se mit à ressortir les vieux dossiers, en vrac, de mon existence. Ma vie à l'Agence, mes premières classes, mes études à Yale, mon grade de sergent-instructeur, mes premières missions, la contamination...J'avais croisé la route de Kramer ou l'inverse, et pourtant, à nouveau la vie se rappelait à moi. A nous. La vie qui tissait, indépendamment de notre volonté, ses fils de la destinée. Je m'accrochais à celui de Kramer et soudain, de l'ombre surgit la lumière. Je venais de comprendre pourquoi Kramer avait une dent contre moi. La réponse était évidente. Elle se méfiait de moi. Ou plutôt de ce que je savais à son sujet...

    => La Mairie

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité

Invité



MessageSujet: Re: 1.04 [25/06] - Une nouvelle bêtise ?   Ven 9 Juil - 2:01

    Caroline Bolen

    « Joshua Feilster… J’ignore ce que vous pensiez faire avec cette arme, mais Melle Bolen et vous posez assez de problèmes sans en rajouter. Elle sera rendue à votre père, ne vous en faites pas. Port d’armes illégal dans une zone de sécurité, ne vous attendez pas à vous en sortir sans dommages. Les archives vous cherchent un travail d’intérêt général en ce moment même, et ça tombe bien, parcequ’il y a du boulot en ville en ce moment. Je vous conseille de vous y rendre de vous-même. » Bah bien sur, je posais des problèmes importants à Eternalis, et puis quoi encore. J’allais répliquer, mais je me rappelai de mon envie d’en finir avec cette histoire. Plus vite on me laissait tranquille, plus vite je pourrai m’éloigner d’ici et rejoindre Don à l’infirmerie comme je l’avais prévu. Je la laissai donc continuer en me forçant à ne pas lui répondre. « Pardon du désagrément, Melle Bolen. Passez une bonne journée. »

Voila, enfin libre de m’en aller. Je tournai donc les talons, pour mettre à exécution mon projet de me rendre à l’infirmerie. Bon que ce soit clair, j’allais y aller, déjà c’était moi qui faisais le premier pas, ce qui signifiait à mes yeux que j’avais perdu, mais avec le bal de ce soir je n’avais ni le temps ni d’ailleurs l’envie de patienter assez pour gagner, mais pour ce qui est des excuses, me connaissant je risquais de faire ça avec toute la mauvaise foi du monde. Je n’eu le temps de faire que quelques pas avant que Josh ne vienne interrompre ma réflexion, en m’attrapant par la main.

    « Désolé pour tout à l’heure à vrai dire je ne savais pas comment réagir, je pense qu’on aurai pu s’en sortir sans cet ours ! » Ah, Josh et sa mauvaise foi habituelle. Il était adorable, mais j’étais pas certaine que sans un type de la sécurité, plus grand d’une bonne tête que lui et moi, et son collègue, nous aurions pu sortir de l’ascenseur. Déjà qu’il avait eu un peu de mal, « l’ours » en question. Mais bon, venant de Josh, je sais même pas pourquoi ça m’étonnai. Il avait toujours détesté ce qui avait trait à Eternalis et ses employés. « Si tu le dis... On verra ça la prochaine fois qu’un ascenseur tombe en panne et qu’on est tout le deux à l’intérieur. » Chose que je n’espérais pas se voir produire de si tôt, d’ailleurs. Je venais de me rendre compte en répondant à Josh que j’étais de mauvaise humeur. Agressive, également. Mais ce n’étais pas vraiment la faute de Josh. « Je suis désolé. C’est pas ta faute si je me suis levée du mauvais pied. Je vais devoir te laisser par contre, je dois aller voir celui dont c’est en parti la faute. »

Dégageant ma main de la sienne, je lui adressai un sourire, avec de me diriger en direction de l’infirmerie.

▬ l’infirmerie
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: 1.04 [25/06] - Une nouvelle bêtise ?   

Revenir en haut Aller en bas
 

1.04 [25/06] - Une nouvelle bêtise ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Eternalis, le défi de la science :: L'Enfer de la Science :: Pour se Déplacer / Pour communiquer :: L'ascenseur 1-2-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Signaler un abus | Forum gratuit | Forums RPG | Futuristes