RPG Post-Apocalyptique / City. Venez percer les secrets d'Eternalis...
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 1.02 [24/06] La Régie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Invité

Invité



MessageSujet: 1.02 [24/06] La Régie   Mar 9 Juin - 21:28

    Finlay Reynolds
    L'alarme avait retentit. Je ne savais pas pour autant ce qu'il pouvait bien être en train de se passer, mais ça ne sentait pas bon. C'était plutôt rare que les alarmes sonnent dans le complexe, et les exercices n'étaient pas légions. Non, il se passait vraiment quelque chose. Quelque chose de grave. Quelque chose que je ne parvenais pas à identifier. Je venais de quitter Leonova, ma seule véritable amie dans ce froid complexe, ainsi que son supérieur je crois, un homme un peu bizarre qui ne dit jamais rien. En même temps, en voilà un qui ne perd pas son temps en palabres inutiles! Nous étions alors au stand de tir quand l'alarme nous était parvenue, ainsi que nos ordres. Enfin nos ordres, c'était beaucoup présumer de ce que nous avions reçus comme informations... Sans demander leur reste, léonova et l'autre type étaient partis de leur côté. Normal, pour des gens du coeur, non? Ben en attendant, je m retrouvais seul, dans ma première alerte en temps que garde d'Eternalis. Bon, pas de quoi paniquer. J'étais un ancien parachutiste, un militaire endurci par plusieurs années d'enfer Afghan... mouais... J'avais donc fait le choix de me diriger vers la Régie, histoire de voir si je pourrais trouver quelques infos, et peut être des collègues?


    Remballant mon arme ainsi que mes affaires de sport dans mon sac, je faisais un très rapide crochet vers les vestiaires. Pas la peine de prendre de douche, je n'avais rien eu le temps de faire ici. M'habillant de façon un peu plus sérieuse, voire intimidante, que mes simples oripeaux sportifs, je finis par tout remballer dans mon sac, avant d'aller voir au niveau de la Régie. Mes pas résonnaient sur les dalles froides des couloirs. J'avais bien entendu mon « arme » sur moi, juste au cas où, même si je ne voyais pas du tout en quoi elle pourrait bien me servir dans une telle situation. Et puis, ce petit flingue de fabrication américaine était pas ce qu'il y avait d'idéal pour se défendre... Mais je n'en aurais pas besoin; je pensais encore en militaire en situation de danger alors que rien ne me disait que je puisse avoir besoin d'utiliser pareil moyen, ni même que ma personne ne coure un quelconque danger.


    En arrivant à la Régie, je toquais à la porte; sans autorisation préalable, un jeune « nouveau » n'avait pas encore la clé permettant de dévérouiller l'accès. Enfin, c'est du moins ce qu'on avait bien voulu me dire. J'entendis un raclement de chaises, et des bruits de pas précipités derrière la porte. Quelqu'un vint m'ouvrir, un garde que je n'avais vu qu'une fois ou deux. Il me fit un signe de tête, et je répondis de la même façon. pas très loquace, mais ça tombait bien; je n'avais pas beaucoup envie de parler. Arrivant à l'intérieur, je remarquais que nous étions plusieurs à nous être rassemblés ici, mais aucun ne souffla mot à mon entrée; tous les yeux étaient rivés sur les écrans. J'étais bluffé par les infrasctructures du complexe, mais là encore, je n'en dis rien, et me contentait également de regarder....
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

Invité



MessageSujet: Re: 1.02 [24/06] La Régie   Mer 10 Juin - 22:52

    Warren James



    38...39...40.

    Je me stoppais, à bout de souffle, et me mettais sur le dos pour respirer plus à mon aise. Une heure que je faisais des séries de pompes, et j'étais déjà mort de fatigue. Surement dû à ma très tardive prise de sommeil hier soir. J'avais très mal dormi, et voilà que les séquelles apparaissaient enfin. Je me remettais sur pied rapidement et j'entrepris de me faire une rapide toilette avant de sortir de ma chambre.
    Les couloirs étaient pratiquement déserts, de même que la cantine. Quoi de plus normal à quatre heure de l'après-midi. Mais j'avais faim, et j'étais décidé à manger un morceau. Je passais ma carte de garde dans le décodeur puis je prenais un plateau. Une pomme, de l'eau et une grosse part de tarte à la pomme. Je mangeais tranquillement, j'étais totalement seul dans la cantine, mis à part une petite femme qui nettoyait le sol.

    Soudain, l'alarme retentit. Si peu de temps après le dernier exercice, une fausse alarme ne pouvait pas être possible. Je courus donc vers la porte et sortis vivement. La Régie n'était pas loin, aussi je n'eus pas à courir très longtemps, et arrivé devant la porte, je passais ma carte dans le petit espace prévu à cet effet. La porte s'ouvrit, révélant une bonne dizaine de personnes qui avaient les yeux rivés sur les écrans de contrôle du complexe.

    Je me plaçais tout derrière, de sorte à ne pas être dérangé si un nouveau venu entrait, puis je regardais à mon tour les écrans.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Le Maitre du Jeu

Scénar Chef


. Nombre de messages : 205
. Doublons : en effet
. Type de rp : Scénar uniquement

MessageSujet: Re: 1.02 [24/06] La Régie   Mer 10 Juin - 23:31

    Chacun des gardes présents dans la Régie gardait ses yeux rivés sur les écrans de contrôle. Une bagarre à la cafet' du niveau 2, Anton et Kramer aux archives, Keller venait d'arriver dans son bureau... Des centaines d'écrans surveillant chaque couloir d'Eternalis devaient être surveillés 24H/24. C'était en écoutant les découvertes des deux membres du Coeur au niveau 1 que la Régie avait opté pour le message d'alerte. Ed Harper était le responsable des écrans aujourd'hui. Un garde gradé dont les états de service à la clinique Keller puis à Eternalis lui avait valu une certaine renommée. Il restait debout, bras croisés, les yeux sur une image de porte fermée. Le bureau de Keller n'avait pas de caméra, mais Harper avait vu le directeur y entrer quelques minutes auparavant. Il fut distrait dans sa surveillance par quelqu'un qui frappa à la porte.

    - Montrez moi la porte de la Régie

    Un de ses collègues tapa sur 3 touches de son pavé numérique et l'image du garde ayant frappé à la porte apparut. Sur l'écran à coté, une reconnaissance faciale cherchait son identité.

    - Finlay Reynolds. Garde non gradé. Il doit venir au nouvelles.
    - Fermez les postes des labos privés et des accés non autorisés.

    Les gardes s'exécutèrent et plusieurs écrans s'éteignirent. Harper alla ouvrir la porte d'un air sévère. Il n'aimais pas que les non autorisés viennent à la Régie. Pendant ce temps, il ne pouvait pas surveiller les lieux les plus dangereux du complexe. Il referma la porte derrière lui et dirigea l'intrus vers un coin de la grande salle de surveillance. Un mini salon était aménagé pour que les surveillants puissent faire une pause café. La Régie n'était qu'une immense salle remplie d'écran et de matériel de communication. C'était un centre de commande et de surveillance. Les gardes qui y avait accès était tenu d'un secret absolu. C'était rare que la Régie s'autorise des ordres, mais quand la situation l'exigeait, il fallait faire vite. Harper avait suivi Kramer et Anton depuis l'appel de midi et avait surveillé les conversations.

    - Inutile de vous rappeler que vous ne devriez pas être là, Mr. Vous venez à cause du message ? Nous attendons les ordres du Coeur...

    A peine avait-il fini sa phrase, qu'un bip l'alerta d'une nouvelle entrée (autorisée, celle là) dans la Régie. Il tourna la tête et reconnut tout de suite son supérieur. Harper se mit au garde à vous et espéra ne pas se faire engueuler d'avoir autorisé l'entrée d'un non-gradé. Il avait peut être des ordres du capitaine Nastrovitch... Avec tout ça, il n'avait pas pensé à en référer à ses supérieurs. Toutefois, Ed Harper était un homme d'expérience, il savait ce qu'il faisait...

    - Mr Harper, Melle Rivero est sur les lieux de l'altercation du niveau 2.
    - Très bien, elle devrait s'en sortir, mais surveiller au cas où... Du neuf du coté des archives ?
    - Non, on est toujours en attente.

    Harper s'excusa auprès de Warren et Finlay et retourna au près de ses écrans pour les laisser discuter. Ils avaient fort à faire, tous...

_________________
Avatar par Sophi@ sur Starlight Night
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité

Invité



MessageSujet: Re: 1.02 [24/06] La Régie   Lun 15 Juin - 2:43

    Finlay Reynolds
    Les ordres étaient d'attendre, j'aurais peut être pas dû venir à en voir la tête de mon chef direct, mais j'avais un minimum de conscience professionnel, assez en tous cas pour savoir où je pourrais être utile et où je ne pourrais pas l'être. Il était clair que rester dans la salle de sport à faire joujou avec des armes à feu n'était pas du genre à servir à l'ensemble de la collectivité. Bon, tant pis, vu la tête qu'ils tiraient tous, la prochaine fois je m'abstiendrais. J'étais pas du genre à oublier ce genre de regard, et j'avais pas l'habitude non plus de rester les bras croisés. Réfrénant ma mauvaise humeur grandissante, j'entrais en silence, tandis que je remarquais que plusieurs écrans étaient éteints, ce qui ne devait pas être normal. Est ce que les caméras avaient été coupés sur ordre de Keller dans ces sections ou est ce que personne ne voulait que je voies ce qu'il s'y passait? Sans doute étais je trop parano... me laissant guider vers l'arrière de la pièce, je remarquais du même coup comment j'étais mis à l'écart de la surveillance directe des écrans de contrôle. C'était insultant, mais je ne relevais pas; j'avais connu pire en la matière, et s'ils ne voulaient pas d'une paire d'yeux supplémentaires, c'était leur problème, pas le mien.


    Alors que je gagnais l'espace de salon en bout de salle, j'étais houspillé par mon supérieur, qui ne connaissait pas mon nom. Je m'en fichais, de toutes façons je ne connaissais pas le sien non plus, et ça m'étonnerait que nous soyions tous deux du genre à sympathiser, et encore moins en service. Lui jetant un regard neutre, il me dit que je n'étais pas sensé être là, et que nous attendions les ordres du coeur. Ces paroles me firent froncer les sourcils. J'avais de plus en plus l'impression que dans ce coin ci, on se retrouvait dans une espèce d'oligarchie, la sécurité et l'ensemble des services étaient soumis au coeur, à cette espèce de garde d'élite, qui pouvait prendre une énorme partie des décisions importantes. Ce que ces gens avaient de plus que nous, je ne le savais pas, mais tout le monde semblait convaincu de leur supériorité. Du coup qu'on semblait me préférer éloigné des écrans, je devais avouer que je ne savais pas trop quoi faire, ni ce qu'on attendait de moi. Me dirigeant vers la machine à café, je décidais de me foutre une fois de plus du regard des autres; si quelqu'un voulait me donner quelque chose à faire, pas de probleme, mais en attendant, j'allais boire ce café...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

Invité



MessageSujet: Re: 1.02 [24/06] La Régie   Mar 16 Juin - 0:14

    Warren James



La plupart des gardes présents ne remarquèrent pas ma présence. Seul quelques uns se retournèrent en constatant ma présence et se mirent directement au garde à vous. L'un d'entre eux était visiblement le responsable de la Régie, et je m'approchais de lui alors qu'il parlait d'une voix froide à un autre garde. J'observais l'autre notait tout de suite qu'il n'était pas gradé. J'approchais un peu plus des deux hommes, jusqu'à qu'ils daignent porter leurs regards sur moi. J'affichais un visage dur, car je détestais que les directives soient mal interprétées. Le non-gradé n'était peut-être pas habilité à entrer dans la Régie, mais j'appréciais qu'un bon nombre de gardes respectent les mesures de sécurité, et que certains décident même d'aller prendre des nouvelles à la source.

- Laissez le tranquille. Harper c'est bien ça? Finissez ce que vous avez à faire, et venez me mettre au courant.

Je me tournais alors vers l'autre garde, laissant Harper se remettre à son activité. Bizarrement, le type avait disparu d'un coup, et il était déjà à une dizaine de mètres, près d'une machine à café, l'air d'être visiblement en proie à une haine grandissante. J'approchais de lui et mis une pièce dans l'appareil, en sélectionnant un chocolat chaud, car j'abhorrais le café, que je trouvais dégueulasse.

- Alors? Vous n'avez semble t-il pas apprécié votre petite discussion avec Harper ? Il est un peu hautain et sanguin c'est vrai, mais il fait bien son travail. D'ailleurs, je sais même pas pourquoi il a appuyé sur le signal d'alerte...

J'avalais une gorgée du liquide sucrée, puis je reportais mon attention sur mon sous-fifre.

- Au fait, je ne me suis pas présenté ; je suis le Capitaine en second Warren James.

En attendant sa réponse, que j'espérais polie, je bus une nouvelle fois une gorgée de chocolat chaud. Apparemment, l'homme en face de lui ne connaissait pas grand monde ici, ce qui pouvait paraitre bizarre de part son poste de garde. Et ne pas connaitre ses supérieurs était une attitude encore plus étrange...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

Invité



MessageSujet: Re: 1.02 [24/06] La Régie   Lun 22 Juin - 5:12

    Finlay Reynolds
    Alors que je m'éloignais dans mon coin, prêt à agir lorsque ma hiérarchie se serait décidée à se sortir les doigts du cul, je vis une nouvelle silhouette s'approcher demoi. Le type n'était pas grand, ni bien gros. Il paraissait même un peu maigre, l'archétype physique du militaire qui se hisse dans la hiérarchie à la force de son esprit plutôt que de ses bras. Il me parut immédiatement plus sympathique que ce Harper, qui m'avait littéralement pris en grippe, ce qui était d'ailleurs réciproque. Je ne faisais cependant pas attention au nouveau venu; je respectais après tout les ordres que je venais de recevoir. En gros, me la fermer et me planquer dans un trou de souris. Ce n'était pas tombé dans l'oreille d'un sourd, et ce Harper apprendrait bien vite que je n'étais pas du genre à boulier des paroles de ce genre. J'entendais le nouveau venu remettre un peu Harper à sa place, sans que je ne m'en sente pourtant reconnaissant. Quel était donc mon problème? Tout simplement que je n'aimais pas que l'on livre mes combats à ma place. J'étais assez grand, j'étais un vétéran de l'Afghanistan, et je n'aimais pas ça. C'était mal partit pour le reste de la journée avec l'humeur dans laquelle ces histoires me plongeaient.


    Savourant la saveur de ma boisson chaude, je restais bien peinard dans mon coin, tandis que je remarquais le « chef » se ramener. Il mit quelques jetons dans la machine, qui lui prépara un chocolat chaud. Tiens, un garde qui ne marche pas à la caféine, c'était plutôt rare ça! Il m'adressa alors la parole d'un ton neutre, même si je n'appréciais que très moyennement sa façon de me lancer son « alors? ». Cependant, il continua en m'expliquant le comportement du type qui m'avait houspillé à mon arrivée, et acheva en disant qu'il ne comprenait pas la raison de tout ce dérangement. A vrai dire, je ne comprenais pas non plus, et j'appréciais moyennement qu'on me tire de ma tranquilité si rien ne se passait.


    - j'avoues que j'ai un peu de mal à me remettre à la place qu'on m'attribue lorsque j'exécute mon devoir en dépassant même mes attributions. Après, ce n'est que mon avis personnel, mais si je dérangeais, on aurait tout aussi bien pu me répondre de retourner dans mes pénates...


    l'inconnu se présenta alors sous le grade de capitaine en second, et il répondait au nom de Warren James. Qu'étais je sensé faire? Le saluer comme à l'armée? Me mettre au garde à vous, ou le saluer d'une quelque façon que ce soit. J'optais pour un signe de tête respectueux en guise de salut.


    - Nathan Oginsky, fraichement bombardé garde par les instances du complexe. Excusez moi, capitaine, si je ne vous ai pas reconnus. Disons que je découvre mon post, on ne m'avait d'ailleurs pas prévenu qu'en cas d'alerte, je ne devais surtout pas me présenter ici...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
RoseOD VIP

VIP / Fondatrice d'Eternalis


. Nombre de messages : 4728
. Type de rp : Les deux

Carte d'Identité
Age: 32 ans
Localisation :
Relations :

MessageSujet: Re: 1.02 [24/06] La Régie   Ven 26 Juin - 23:51

    ==> Les archives

    Non, je n'étais pas du genre à être contrariante. Keller m'avait bien appelé, mais j'avais encore un petit détour à faire. Au niveau 3, je m'arrêtais à la Régie, j'avais deux mots à dire au responsable. Je courrais dans les couloirs pour faire un minimum dans la rapidité. J'avais largué Anton au milieu de ma course, son fils avait encore fait des siennes. Je n'avais pas besoin de lui, de toute manière... Arrivée devant la porte de la Régie, je sortais mon badge pour ouvrir l'accès sécurisé. Un bip retentit dans la grande salle et la porte s'ouvrit, permettant à tous de voir qu'un supérieur hiérarchique venait de les rejoindre. Harper vint même à ma rencontre avant de se mettre u garde à vous.

    - Capitaine Kramer...
    - Ouais, ca va, fermez la. C'est quoi cette alerte transmis à tous les gardes. Ca va pas, non ? Ca ne vous est pas venu à l'esprit que les habitants du niveau 2 n'avaient pas besoin de l'entendre ?
    - Capitaine...
    - LA FERME, HARPER ! Vous faites du bon boulot d'habitude, mais vous avez bien merdé sur ce coup.

    Je contournais Harper pour aller poser mes dossiers sur une des consoles. En relevant la tête, j'aperçus Warren et Finlay. Au moins un visage ami sur les deux. par contre, Reynolds n'avait rien à fouttre là...

    - Et vous laissez entrer les non-gradés, Harper, c'est pas votre jour.

    Je donnais les dossiers à un des gardes avec l'ordre de me faire une reconnaissance faciale et de me trouver ces deux mecs. Pendant ce temps, je pouvais aller papoter avec les deux hommes.

    - Salut Warren. Reynolds... Désolée, si on vous a mis en alerte, ce n'étais pas vraiment la peine. en résumé, on a une bande de rigolos qui veut contaminer tout le monde en ouvrant les portes du complexe. Mais, rassurez vous, ils n'y sont pas parvenus.
    - Capitaine Kramer !

    Le garde devant son écran m'appelait. Il avait du repérer mes guignols. Je m'approchais de la console pour regarder ce qu'ils faisaient. L'un mangeait tranquillement, l'autre dormait dans son appartement. Je regardais rapidement leur dossier. Ce n'étaient pas des enfants de chœur...

    - Vous me les surveillez 24h/24. S'ils se parlent, vous enregistrez la conversation.
    - A vos ordres.
    - Et vous me tenez au courant dès qu'il se passe un truc.

    Je retournais finalement, vers Warren, ignorant plutôt Finlay que je n'appréciais pas particulièrement. A défaut de trouver Mlada, j'avais au moins son second sous la main.

    - Warren, Harper va te montrer les images de cette nuit, les gars qu'on y voit ont des uniformes de gardes. Tu pourrais regarder si tu reconnais une silhouette ? Mlada est introuvable, elle a raté la réunion chez Keller ce matin, elle a peut être des trucs à cacher, méfies toi. Les ordres vont surement être de surveiller d'avantage le niveau 1. Quand tu auras fini ici, tu pourras peut être faire une ronde avec ton nouvel ami... Prévoyez les combinaisons, on ne sait jamais. Ne vous faites pas contaminer. Je file, Keller m'attend. A plus tard.

    Sans saluer Harper, je reprenais mes dossiers, et quittait la Régie. Mon boss allait hurler pour mon retard, mais c'étaitpour la bonne cause. A nouveau en petite foulée, je quittais le niveau 3 pour la salle de réunion...

    ==> La salle de réunion du Coeur.

_________________
© Moi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.facebook.com/home.php?ref=home#/group.php?gid=1841828
avatar
Invité

Invité



MessageSujet: Re: 1.02 [24/06] La Régie   Jeu 2 Juil - 6:02

    Tania Genelic
Venant de m’être mon uniforme des membres de la sécurité, je suis prête à commencer ma patrouille au niveau trois. C’est ainsi qu’après avoir mis ma ceinture avec mon arme autour de ma taille, je décide de sortir de ma chambre afin de débuter mon travail. Je passe à côté de plusieurs personnes qui ne se gênent pas à me regarder d’une drôle de façon et j’avoue que cela ne me dérange pas du tout vu que je n’ai aucune expression qui se montre sur mon visage.

Pour le moment, tout semble être en ordre et d’un côté, c’est mieux comme ça même si je préfère l’action au calme. Passant à côté de d’autres gardes, je les salue d’un signe de tête et ma route me mène à la régie où justement cette chère Avery Kramer passe la porte pour sortir de cet endroit. Bien entendu, je l’observe tout en prenant la peine de la saluer d’un bref signe de tête.

Une fois qu’elle se trouve assez loin de moi, je frappe à la porte de la régie pour annoncer mon arrivée et je n'ai plus qu'à attendre que l'on vient m'ouvrir en espérant que cela ne soit pas long.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: 1.02 [24/06] La Régie   

Revenir en haut Aller en bas
 

1.02 [24/06] La Régie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Eternalis, le défi de la science :: L'Enfer de la Science :: Niveau 3 :: Le poste de surveillance-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Signaler un abus | Forum gratuit